Les pattes du chien

Des pattes de chien
© Pixabay

Partons à la découverte des particularités et de l’anatomie des pattes de chien.

Les particularités des pattes du chien

Le chien est un animal tétrapode : il possède des membres pairs locomoteurs, deux pattes avant et deux pattes arrière. Chez le chien en bonne santé, les pattes avant supportent 60% du poids de son corps alors que les pattes arrière supportent les 40% restants.

Le chien est également un animal digitigrade, cela signifie que ses pattes ne reposent au sol que sur ses doigts et, plus précisément, par leur troisième phalange. Il se distingue ainsi de l’Homme qui est plantigrade (il marche sur la plante et le métatarse du pied) et des chevaux qui sont des ongulés (ils marchent sur leurs ongles).

Les pattes avant du chien se terminent par une main qui comportent cinq doigts dont le premier, l’ergot, qui ne repose pas sur le sol et qui est atrophié. Les pattes arrière du chien se terminent quant à elles par le pied constitué généralement de quatre doigts. Certains chiens possèdent cependant un ergot sur leur membre postérieur, parfois double chez certaines races de chien comme le Berger de Beauce, le Briard ou le Patou.

Anatomie de la patte avant du chien

La patte avant du chien est aussi appelé, dans le jargon anatomique, le membre antérieur ou le membre thoracique.

Squelette patte avant du chien

Il est constitué plus précisément de :

L’épaule

L’épaule du chien est constituée de deux os : la scapula (ou omoplate) qui s’articule avec la tête de l’humérus, l’os qui constitue le bras.

Bon à savoir !

A la différence de l’être humain, le chien ne possède pas de clavicule, cet os situé en haut et à l’avant du thorax et qui s’articule avec la scapula et le sternum pour former la ceinture scapulaire et le haut de l’épaule. Chez le chien, on peut exceptionnellement trouver un rudiment de cet os, non connecté au reste du squelette.

Les deux os constitutifs de l’articulation de l’épaule chez le chien sont maintenus entre eux par une capsule articulaire, par les ligaments gléno-huméral médial et latéral ainsi que par le tendon proximal du muscle biceps brachial.

Différents muscles prennent leur insertion sur la scapula comme :

  • le muscle supra-épineux, responsable de l’extension du bras ainsi que son abduction et de sa rotation externe, du maintien de l’angle articulaire de l’épaule et de sa stabilité,
  • le muscle infra-épineux, responsable de l’abduction et de la rotation externe du bras, il participe également à la flexion du bras et à la stabilité latérale de l’épaule
  • le muscle petit-rond contribue à la flexion de l’épaule,
  • le muscle subscapulaire et le muscle coraco-brachial sont les muscles qui interviennent dans l’adduction du bras et qui participent à la stabilité articulaire de l’épaule,
  • le muscle grand rond est le muscle fléchisseur du bras. Il permet aussi une légère adduction et rotation interne du membre.

D’autres muscles, s’insérant quant à eux sur l’humérus du bras, participent également au fonctionnement de l’épaule. C’est le cas du biceps brachial qui agit sur le maintien de l’angle articulaire de l’épaule à l’appui et le triceps brachial.

Le bras

Le bras du chien est, comme chez l’être humain, composé d’un os long qu’on appelle l’humérus. Cet os s’articule en haut avec la scapula pour former l’articulation de l’épaule et en bas avec les os de l’avant-bras (le radius et l’ulna) pour former, avec l’articulation radio-ulnaire, le coude.

L’avant de l’humérus est occupé par le muscle biceps brachial et le muscle brachial, actifs pour la flexion du coude tandis que l’arrière de l’humérus est occupé par le muscle triceps brachial, servant notamment à l’extension de l’avant-bras et à la stabilité du coude. En bas de l’humérus s’insère également le muscle anconé dont le rôle est complémentaire de celui du triceps.

Le coude

Le coude est composé de trois articulations :

  • l’articulation huméro-ulnaire,
  • l’articulation huméro-radiale,
  • l’articulation radio-ulnaire proximale.

Ces 3 articulations maintenue par de nombreux ligaments et par une capsule articulaire rendent l’articulation du coude particulièrement stable.

L’avant-bras

L’avant-bras constitué de deux os : le radius et l’ulna. En haut, ces deux os s’articulent entre eux et avec l’humérus du bras pour former le coude et en bas, avec les os du carpe.

Les muscles de l’avant-bras sont nombreux. Ils se prolongent par de longs tendons qui se terminent sur le carpe ou sur les phalanges. On distingue :

  • les muscles extenseurs du carpe et des doigts situés en avant de l’avant-bras,
  • les muscles fléchisseurs de l’avant-bras et les muscles pronateurs et supinateurs du chien situés en arrière de l’avant-bras. Le muscle pronateur permet la rotation interne du radius par rapport à l’ulna et le suppinateur, la rotation externe du radius par rapport à l’ulna.

Le poignet (ou carpe)

Le poignet est la région du membre supérieur située entre la main et l'avant-bras. Il est constitué par le carpe lui-même composé de deux étages :

  •  l’étage proximal comprenant l’os radial du carpe, l’os ulnaire du carpe et l’os accessoire,
  • l’étage distal comprenant 4 os.

Le carpe du chien comporte de multiples ligaments et trois capsules articulaires.

En regard de l’os accessoire du carpe se trouve le coussinet carpien du chien, sur la face palmaire de son poignet.

La main et les doigts du chien

La main du chien est composée de cinq métacarpiens dont un rudimentaire (celui du 1er doigt) qui n’est pas fonctionnel. Les métacarpiens s’articulent en haut avec les os distaux du carpe et en bas avec les phalanges proximales des doigts. C’est d’ailleurs en regard de cette dernière articulation que se trouve le coussinet métacarpien du chien.

Chacun des doigts du chien est composé de trois phalanges sauf le 1er doigt, qu’on appelle aussi l’ergot, qui est atrophié et qui ne comporte que deux phalanges. La troisième phalange du chien (ou phalange distale) se termine par le processus unguéal qui constitue le cœur de la griffe.

En regard de l’articulation entre les deuxième et troisième phalanges se trouvent les coussinets digitaux du chien, à la face palmaire de sa main.

Main de chien vue de face

Main de chien vue de l'arrièreSquelette d'une main de chien

Anatomie de la patte arrière du chien

La patte arrière du chien est aussi appelé le membre postérieur ou membre pelvien.

Squelette de la patte arriere du chien

Il est constitué plus précisément de :

La hanche

La hanche constitue l’articulation entre l’os du bassin et la tête du fémur.

La cuisse

La cuisse est constituée par un seul os long : le fémur. Il s’articule avec l’os du bassin en haut et avec le plateau du tibia et la rotule dans sa partie basse pour former l’articulation du genou.

Les muscles situés :

  • à l’avant du fémur (quadriceps fémoral et tenseur du fascia lata) servent schématiquement à l’extension de la jambe,
  • à l’arrière du fémur (biceps fémoral, muscle semi-tendineux, muscle semi-membraneux…) sont des muscles fléchisseurs de la jambe,
  • sur le côté du fémur (gracile, pectiné, sartorius…) sont des adducteurs de la cuisse,
  • dans la région fessière servent à l’abduction de la cuisse.

Le genou

Le genou, également appelé grasset chez le chien, une articulation complexe constituée des parties basses du fémur, par la rotule (ou patella) et par la partie haute du tibia, l’un des deux os constitutifs de la cuisse.

La stabilité statique du genou est assurée par le ligament croisé crânial, le ligament croisé caudal, les ligaments collatéraux médial et latéral ainsi qu’une capsule articulaire.

Le genou comprend également deux ménisques.

La jambe

La jambe est composée de deux os, le tibia et la fibula (anciennement appelé le péroné).

En avant de ces os se trouvent les extenseurs des doigts et fléchisseurs du pied et en arrière, les fléchisseurs des doigts et extenseurs du pied.

Le tarse

Le tarse est composé de 7 os disposés en 3 rangées.

L’articulation du tarse, qui est l'équivalent de la cheville, comprend ainsi:

  • les articulations entre le tibia et les os du tarse, à l’origine des mouvements de flexion et d’extension, et entre les os du tarse et les os métatarsiens,
  • les articulations qui unissent les os du tarse entre eux.

Le pied

La pied du chien est composée de :

  • quatre métacarpiens,
  • quatre doigts composés chacun de trois phalanges : une proximale, une intermédiaire et une distale.

Chez certains chiens, il existe un ergot qui ne comporte lorsqu’il est présent, que deux phalanges.

Le pied du chien comporte un coussinet métatarsien ou plantaire ainsi que des coussinets digitaux.

Pied de chien vue de face

Pied d'un chien vu de l'arrièreSquelette d'un pied de chien




ce5c0b50428bf58f9a4f2159fb449a45######################