Le ring est un sport canin qui comporte un haut niveau d’exigence et de qualité de la part du binôme.

Plusieurs épreuves composent le Ring. Qu’est-ce que cette discipline, quelles sont ses composantes ? Quelles sont les conditions pour y participer ? Qui peut pratiquer ce sport, quel chien peut faire du ring, quelles sont les qualités nécessaires pour faire du ring ? Est-ce un sport dangereux ? Est-ce un sport qui rend son chien agressif ? Comment le pratiquer ? Nous allons répondre à toutes ces questions.

Qu’est-ce que le ring ?

Le ring est le sport canin le plus complet. Il requiert des qualités physiques exceptionnelles de la part du chien, un apprentissage sérieux, qui peut s’étaler sur plusieurs mois. On n’oublie pas les qualités mentales qui permettent au binôme de se faire une confiance mutuelle. Ces qualités sont nécessaires pour le bien-être animal.

Au contraire des à-prioris, le ring n’est pas autorisé pour les chiens agressifs ou qui présentent des troubles du comportement. Le ring est une des disciplines canines la plus pratiquée en France. Il y a plus de 700 clubs canins sur le territoire qui proposent cette belle discipline.

Cette discipline tient son nom “ring” parce qu’elle se déroule sur un terrain clos d’environ 2500m2. Généralement, soit les clubs ont des terrains (privés ou affrétés par leurs mairies), soit ils utilisent des terrains de football.

Elle comporte trois épreuves majeures :

  • Les sauts,
  • L’obéissance,
  • Le mordant.

Les sauts

Le chien doit réaliser trois sauts que sont le saut en hauteur, le saut en longueur et l’escalade d’une palissade. En fonction du niveau de l’épreuve ring (Ring I, Ring II, Ring III), les hauteurs et tailles des obstacles peuvent varier. Pour le brevet ring, il n’y a pas de saut.

L’obéissance

Cette épreuve comprend plusieurs exercices à réaliser. Le conducteur doit retenir toute l’attention de son chien, celui-ci ne doit pas être distrait, doit répondre aux ordres de son maître rapidement et avec plaisir. Comme pour les sauts, en fonction du niveau, les exigences évoluent.

Le mordant

Cette épreuve rajoute un homme assistant (également appelé, Homme d’Attaque). Celui-ci est entièrement vêtu d’une combinaison en toile renforcée de manière à ne pas être blessé lors des phases de morsure. Au contraire du RCI où seul le bras est protégé par la toile, dans le ring, le chien peut mordre soit aux bras, soit aux jambes, puisque le corps tout entier (exceptée la tête) est protégé. L’objectif de l’Homme Assistant est d’esquiver le chien.

L’intérêt de cet exercice est la défense du maître grâce au chien face à l’Homme d’Attaque (H.A.). En fonction du niveau, la difficulté augmente.

Quels sont les différents niveaux en ring ?

Le ring comporte officiellement 3 niveaux que sont le Ring I, le Ring II et le Ring III. Cependant, tous les nouveaux chiens ne vont pas concourir en Ring I. Il y a l’étape du Brevet. Celle-ci est obligatoire.

Le Brevet Ring

Pour avoir le brevet Ring, il faut avoir au préalable le CSAU (Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation). Sans cela, il n’est pas possible d’aller plus loin. Le conducteur du chien doit avoir une licence “Mordant” en cours de validité dans un club autorisé à cette pratique. Voici une liste des exercices à réaliser en brevet Ring (noté sur 100 points) :

  • Suite en laisse : 4 pts,
  • Appât lancé (1 seul) : 10 pts,
  • Suite sans laisse (chien muselé) : 8 pts,
  • Absence du Conducteur pendant une minute (le chien doit être en position “couchée” : 10 pts,
  • Défense du Conducteur (deux coups de feu seront tirés au cours de cet exercice) : 30 pts,
  • Attaque lancée à 30 mètres (durée de 15 secondes) : 30 pts,
  • Allure générale du chien : 8 pts.

Pour obtenir le brevet, il faut un minimum de 80 points. Tous les coups de feu seront tirés le bras levé, en direction opposée du chien.

Tout chien titulaire d’un brevet campagne, mondioring, ring ou d’un certificat RCI peut être présenté en échelon 1 du ring.

Le Ring I

L’échelon 1 du ring augmente un peu les exercices et la difficulté. Le nombre total de points requis est doublé (200 points). Les sauts font leur apparition :

  • Sauts (au choix) : haie de 0,9m à 1m, longueur de 3m à 3m50, palissade de 1m70 à 1m90 : 12 pts,
  • Suite en laisse : 4 pts,
  • Suite sans laisse, chien muselé : 8 pts,
  • Absence du Conducteur pendant une minute (chien en position “couchée” : 10 pts,
  • Rapport d’objet lancé : 4 pts,
  • Positions (chien en position assise ou couchée au départ) : 20 pts,
  • Refus d’appât lancés (quatre avec aucun appât sur le sol) : 10 pts,
  • Attaque de face : 30 pts,
  • Défense du Conducteur : 30 pts,
  • Attaque fuyante : 30 pts,
  • Attaque au revolver (avec Garde au Ferme) : 30 pts,
  • Allure générale : 12 pts.

A partir de l’échelon 1 en ring, on donne des classements à l’issue de la compétition :

  • Excellent pour un minimum de 160/200 pts soit un score minimal de 80%,
  • Très bon pour un minimum de 140/200 pts soit un score minimal de 70%,
  • Bon pour un minimum de 120/200 pts, soit un score minimal de 60%.

Le Ring II

Pour accéder à cet échelon, il faut avoir obtenu 2 fois 160 points sous deux juges totalement différents. Cet échelon s’augmente de 100 points au total.

  • Sauts en longueur (3m à 3m50) : 12 pts,
  • Saut de la Haie (0,90m à 1m10) : 16 pts,
  • Escalade de la palissade (1m70 à 1m80) : 10 pts,
  • Suite en laisse : 4 pts,
  • Suite sans laisse, chien muselé : 8 pts,
  • Absence du Conducteur pendant une minute (chien en position “assise” ou “couchée” : 10 pts,
  • Rapport d’objet lancé : 4 pts,
  • Rapport d’objet au vu : 8 pts,
  • Positions (chien en position “debout”, “assise” ou “couchée” au départ) : 20 pts,
  • Refus d’appâts lancés (4) : 10 pts,
  • Refus d’appâts au sol (6) : 10 pts,
  • Attaque de face : 30 pts,
  • Défense du Conducteur : 30 pts,
  • Attaque fuyante : 30 pts,
  • Attaque au revolver (avec Garde au Ferme) : 30 pts,
  • Recherche et accompagnement de l’H.A. : 40 pts
  • Allure générale : 28 pts.

Comme pour le Ring I, des qualificatifs sont présents sous les mêmes conditions.

En revanche, deux scores sous moins de 60% de points peuvent conduire à la rétrogradation du chien en Ring I. Malgré tout, le maître du chien peut également en faire la demande.

Le Ring III

Sur le même principe que pour accéder en Ring II, il faut obtenir 2 fois un score de 240 points en Ring II pour accéder en Ring III. L’épreuve comporte un total de 400 points. Voici les exercices demandés :

  • Sauts en longueur (3m à 4m50) : 20 pts,
  • Saut de la Haie (0,90m à 1m20) : 20 pts,
  • Escalade de la palissade (1m70 à 2m30) : 20 pts,
  • En avant : 12 pts,
  • Suite en laisse : 4 pts,
  • Suite sans laisse, chien muselé : 8 pts,
  • Absence du Conducteur pendant une minute (chien en position “assise” ou “couchée” : 10 pts,
  • Rapport d’objet lancé : 4 pts,
  • Rapport d’objet au vu : 8 pts,
  • Rapport d’objet à l’insu : 8 pts,
  • Positions (chien en position “debout”, “assise” ou “couchée” au départ) : 20 pts,
  • Refus d’appâts lancés (4) : 10 pts,
  • Refus d’appâts au sol (6) : 10 pts,
  • Attaque de face : 30 pts,
  • Attaque fuyante : 30 pts,
  • Attaque arrêtée de face : 20 pts,
  • Attaque au revolver (avec Garde au Ferme) : 30 pts,
  • Défense du Conducteur : 30 pts,
  • Recherche et accompagnement de l’H.A. : 40 pts
  • Garde d’objet : 30 pts,
  • Allure générale : 36 pts.

Les conditions sont les mêmes qu’en Ring II, tant pour le classement via les qualificatifs et la rétrogradation en Ring échelon 2.

Est-ce un sport dangereux ?

Non, le ring n’est pas un sport dangereux parce qu’il est strictement encadré. La Société Centrale Canine (SCC) a mis en place un règlement pour les activités de mordant, avec également une législation française par le gouvernement pour les propriétaires de chien.

Comme indiqué plus haut, le ring ne rend pas le chien agressif puisqu’il est indispensable d’avoir le CSAU pour réaliser cette activité.

Seuls les chiens bien physiquement, inscrits sur le Livre des Origines Françaises (L.O.F.), bien mentalement peuvent être aptes à réaliser cette discipline. Comme vous l’avez vu, il n’y a pas de saut lors du Brevet Ring, et il est au choix lors du Ring I. C’est tout simplement pour respecter la croissance de l’animal afin de préserver cette notion du Bien-Être Animal (BEA).

Enfin, le mordant sportif ne rend pas un chien agressif ou qui mordra à tout va dans la vie quotidienne. Afin d’imager : prenez l’exemple d’un boxeur : va-t-il boxer tout le monde dans la vie quotidienne, ou se contenter de boxer sur le ring ? Pour le chien, c’est exactement pareil ! C’est important pour des chiens, notamment le berger belge malinois, de mordre afin de conserver un équilibre mental.

Qui peut pratiquer le ring ? Quels chiens ?

La SCC a mis en place une liste des chiens aptes au mordant. Il faut donc que votre chien y soit. Actuellement les podiums sont surtout envahis de bergers belges malinois. Mais ne prenez pas un berger belge malinois, parce que c’est une race superbe. Il faut connaître la race et répondre à ses besoins. Si vous souhaitez pratiquer le ring régulièrement avec, alors vous avez la Ferrari des chiens. Les bergers allemands et bergers hollandais sont aussi présents.

Le chien doit être LOF, avoir son CSAU et le maître doit avoir une licence “Mordant” en cours de validité pour pratiquer cette discipline.

Quelles sont les qualités nécessaires pour le Ring ?

Les qualités propres au chien seront les suivantes :

  • stable dans sa tête,
  • proche du maître,
  • doit être joueur (on privilégie le jeu pour créer une relation fusionnelle avec le maître),
  • ne pas être agressif,
  • être bien socialisé envers les humains et les congénères.

Pour trouver un chien avec ses qualités, n’hésitez pas à consulter le pédigrée du chien avec les titres de résultats qui s’affichent. Les éleveurs prennent soin de respecter la race. Parlez de votre projet de faire du ring avec l’éleveur, il saura vous conseiller le meilleur chien de sa portée. Un bon éleveur n’hésitera pas à vous dire qu’il n’a pas de chien pour vous.

Quant au conducteur, les qualités requises sont :

  • avoir du temps pour le chien,
  • le promener très régulièrement, partager une activité physique et sportive avec le chien permet de consolider des liens encore plus forts,
  • être disponible pour l’emmener régulièrement au club,
  • penser à l’investissement financier (comme tout sport, le chien peut avoir des blessures),
  • pratiquer des entraînements d’obéissance à la maison…

Comment pratiquer le ring ?

Pour pratiquer le ring, il faut avoir un chien LOF, à jour de ses vaccins et de préférence, chiot. Plus le chien sera jeune (chiot de préférence), plus il développera des comportements adéquats en relation avec le ring. Cela permettra de participer au bon développement de son caractère mental.

Vous allez être en équipe avec professionnel qui a sa licence de pratique au mordant, qui vous détaillera le programme à suivre, ses conseils. Théoriquement, les deux premières séances permettent de juger le chien via des tests de débourrage au mordant. C’est grâce à ces tests que vous aurez une idée du (long) chemin à réaliser par la suite.

Il existe des clubs ring qui sont dans l’optique du jeu et n’utilisent pas le collier étrangleur, semi-étrangleur ou autre de ce type d’outils.

Le ring se pratique par tous temps, et régulièrement. Il est possible également de voir le club avant de vous y engager pour vous faire une idée.

Le ring est un sport canin très complet mais également très exigeant. Posez-vous les bonnes questions, ne choisissez pas ce sport parce que c’est “à la mode”.

Découvrez les activités à pratiquer avec votre chien :