Préparer son chien à l’hiver

Préparer son chien à l'hiver
© Photo by Jamie Street on Unsplash

C’est désormais l’automne…les premiers frimas sont annonciateurs de l’arrivée de la saison froide qui apporte son lot de désagréments à nos chères boules de poils. Températures polaires, période de mue, parasites, gerçures ou germes en tous genres… Comment bien préparer son chien à affronter l’hiver ? On vous dit tout…

Une promenade par tous les temps

Avec la baisse des températures extérieures, il peut être tentant de zapper la promenade journalière de Médor et de rester bien au chaud et au sec, à la maison. Grave erreur ! Vous privez ainsi votre compagnon à quatre pattes d’un moment essentiel à son bien-être et à son équilibre. La promenade est non seulement une occasion pour votre chien de se dépenser physiquement mais aussi de se dépenser mentalement et de satisfaire ses besoins sociaux. Il en a besoin et compte sur vous pour la lui offrir. Alors, haut les cœurs ! Il n'y a pas de mauvais temps, que de mauvais vêtements ! Chaussez vos plus belles bottes, enfilez un manteau bien chaud et proposez tous les jours à votre toutou une balade digne de ce nom d’au moins 30 minutes et où vous lui laisserez l’opportunité de courir, de sentir des odeurs et idéalement de rencontrer des congénères.

Et, si la météo est vraiment trop capricieuse et vous contraint à écourter la balade, n’oubliez pas de proposer à votre chien des activités « indoor » qui vous permettront de le stimuler et de le dépenser mentalement bien à l’abri dans votre salon : un jouet d’occupation, l’apprentissage de nouveaux tours, une partie de « cache-croquette » etc.

Enfin, si c’est votre chien qui n’est pas fan de la pluie et qui refuse de sortir par temps pluvieux, consultez notre article consacré à ce sujet pour le faire changer d’avis.

Prenez soin de ses coussinets

La peau qui recouvre les coussinets de votre chien peuvent être mise à mal par l’arrivée des premiers froids. Elle peut se gercer, se fendiller et saigner au même titre que nos lèvres ou nos mains en hiver. Pour éviter ce type de désagréments à votre chien, pensez à hydrater la peau de ses coussinets pour la rendre plus souple et plus résistante au froid. Pour ce faire, il existe une multitude de baumes et de crèmes vendues en animalerie ou en cabinets vétérinaires. Vous pouvez également opter pour une solution efficace 100% naturelle et bon marché : l’huile de coco. Vendue dans les magasins bio, cette huile solide à température ambiante, non content de bien nourrir la peau des coussinets de votre chien, est sans danger si votre chien vient à se lécher les pattes.

Boostez son immunité

L’automne est la saison pendant laquelle il est intéressant de renforcer l’immunité de nos chiens en prévision de l’hiver, saison propice aux développements des virus et bactéries en tous genres. C’est d’autant plus vrai chez les jeunes animaux, ceux qui souffrent de maladies chroniques et les animaux âgés.

Pour ce faire, commencez tout d’abord par vous interroger sur la qualité de l’alimentation donnée à votre toutou. L’alimentation constitue en effet une des bases de l’immunité. Un animal mal nourri est généralement plus sensible aux infections.

Posez-vous alors les bonnes questions :  son alimentation lui apporte-t-elle tous les nutriments nécessaires à son équilibre nutritionnel ? Est-elle assez riche en protéines assimilables et en acides gras essentiels ? Est-elle toujours bien adaptée à son stade physiologique ? Si votre chien perd beaucoup de poils en dehors des mues saisonnières, à un pelage terne, des selles abondantes, malodorantes, molles ou pas bien moulées…alors ces signes doivent peut-être vous pousser à remettre en question la façon dont vous alimentez votre chien. Pensez-y et parlez-en à votre vétérinaire le cas échéant.

En complément, vous pouvez aussi donner un petit coup de pouce à ses défenses immunitaires en ajoutant quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse à son eau de boisson. Il existe bien d’autres produits naturels immunostimulants utilisables en cure chez le chien comme la levure de bière, la poudre d’acérola riche en vitamine C ou bien encore les produits de la ruche.

Maintenez-le au chaud

Si les chiens sont en général bien moins frileux que les êtres humains, cela n’empêche pas certains d’entre eux d’être particulièrement sensibles au froid. C’est notamment le cas des très petits chiens, des chiens très jeunes ou âgés, des chiens maigres, des chiens à poils ras, des chiens qui souffrent d’hypothyroïdie ou de ceux qui ne sont tout simplement pas habitués aux températures fraîches.

Chez ces chiens, le froid peut alors affaiblir leur organisme et les rendre plus enclins à attraper la moindre maladie qui traîne.

Si votre chien semble frileux, n’hésitez pas alors à l’habiller d’un manteau pour les sorties et assurez-vous que son lieu de couchage de votre animal soit suffisamment chaud et placé à l’abri des courants d’air. Pensez également à bien isoler le panier de votre chien du sol par lequel l’humidité peut remonter.

Continuez à lutter contre les parasites

Ce n’est pas parce que le froid pointe le bout de son nez que les parasites vont se mettre à hiberner. Hélas, s’ils sont certes moins nombreux pendant la saison froide, puces et tiques sont toujours de la partie en automne et en hiver. Continuez donc à protéger votre chien contre ces indésirables au moyen de méthodes conventionnelles ou à l’aide de solutions antiparasitaires naturelles.




0a3ed80e957e9e888dc3a353fc43b21b&&&&&