Pyodermites superficielles du chien

La pyodermite superficielle fait partie des maladies de peau les plus fréquemment rencontrées chez le chien.

Au sommaire de cet article
  1. Les symptômes
  2. Les causes
  3. Le traitement

Les symptômes

La pyodermite superficielle se manifeste par la présence, à un ou plusieurs endroits, de :

  • boutons souvent purulents,
  • de croûtes,
  • de squames (pellicules de peau morte),
  • de zones dépourvues de poils dites alopéciques d’aspect rond,
  • et/ou de lésions rondes dites en collerette, rouges en leur périphérie, grises et crouteuse en leur centre.

Les lésions se développement initialement sur le ventre où la peau est plus fine et moins velue.

Chez les chiens à poils courts atteints de pyodermite superficielle, le pelage apparaît comme « mité » par endroit. Chez les chiens à poils longs, les symptômes de la pyodermite superficielle sont plus difficiles à repérer. On peut cependant observer chez eux un ternissement du pelage, la présence de squames et une perte de poils très importante.

La pyodermite superficielle peut entraîner des démangeaisons, mais cela n’est pas systématique.



Les causes

La pyodermite superficielle est en réalité une infection de la peau par une bactérie de la famille des Staphylocoques. Staphylococcus pseudintermedius et Staphylococcus schleiferi sont plus précisément les espèces les plus souvent isolées chez les chiens atteints de pyodermite superficielle.

Ces bactéries vivent sur la peau du chien de façon tout à fait normale mais « attendent » la moindre opportunité pour infecter sa peau. Cette opportunité prend la forme d’une éraflure de la peau consécutive à une irritation, des piqûres de puces, des micro-coupures suite à des roulades dans des herbes, une allergie etc.

En réalité, tout ce qui met à mal l’équilibre immunitaire de la peau peut favoriser l’installation des bactéries responsables de pyodermite superficielle. Comme les maladies allergiques et certaines maladies endocriniennes sont connues pour fragiliser cet équilibre, c’est bien souvent de leurs côtés qu’il faudra chercher pour trouver la véritable origine de la pyodermite superficielle si celle-ci est amenée à se répéter.

Le traitement

Le traitement de la pyodermite superficielle consiste à juguler l’infection par l’administration locale et/ou générale d’antibiotiques et à améliorer l’état de la peau mise à mal par l’infection par la réalisation de shampooings antibactériens et émollients.

Le traitement antibiotique peut être long (3 à 4 semaines minimum) car il doit être poursuivi au-delà de l’apparente guérison de l’animal sous peine de rechute.

Si la pyodermite n’est pas contagieuse du chien à l’Homme, il est néanmoins nécessaire de suivre des mesures d’hygiène simples (lavage des mains au savon bactéricide après manipulation du chien, interdire l’accès du chien aux canapés et fauteuils, lavage de ses couvertures en machine à 95°C…) lorsqu’on s’occupe d’un chien atteint de cette maladie.

Les personnes à risques ayant un système immunitaire affaibli (personnes atteintes du SIDA, sous chimiothérapie…) ou les personnes en contact avec des malades doivent prendre davantage de précautions.

a2c1962b4645b1550abc18087f28ce61444444