Souscrire une assurance pour chien offre une protection santé intéressante tout au long de la vie de votre animal de compagnie.

Une partie des frais vétérinaires sont pris en charge par l’assurance santé chien. Ces frais peuvent aussi bien être liés à des bilans, des traitements médicaux ou même une hospitalisation. Le budget annuel s’en trouve allégé. S’il est indéniable que prendre une mutuelle chien a des avantages, il n’est pas facile de savoir quand le faire. Alors quel est le bon moment pour souscrire une assurance pour votre chien ?

L’âge minimum nécessaire

Tout d’abord, sachez qu’il existe un âge minimum pour couvrir son animal de compagnie. Ce dernier doit en effet être âgé d’au moins deux mois, parfois trois selon les compagnies. Il n’est pas possible d’assurer un chiot dès sa naissance. A vrai dire cela ne pose généralement pas de problème. Il est rare d’adopter un chien avant cet âge lié au sevrage de l’animal.

L’assureur exigera également que le chien soit identifié par tatouage ou puce électronique. Cette identification est aujourd’hui obligatoire, notamment en cas de vente ou de don de l’animal.

Une autre obligation sera d’être à jour de tous les vaccins obligatoires. Pour le chien, il s’agit des vaccins contre la maladie de Carré, l’hépatite, la parvovirose et la leptospirose. L’assureur exigera un document prouvant que votre chien est bien vacciné.

En résumé, un chien peut être assuré dès qu’il a 2 mois, qu’il est identifié par puce ou tatouage et qu’il a reçu ses premiers vaccins obligatoires.

Un certificat vétérinaire ou une attestation de bonne santé requise

Avant d’assurer votre chien, il vous sera peut-être demandé soit un certificat vétérinaire soit une attestation sur l’honneur certifiant la bonne santé de votre chien. Cela permet à l’assureur de limiter les risques. Vous pourrez donc gagner un temps précieux en préparant ce document en amont de vos recherches de la meilleure assurance possible. Le mieux est de le demander directement à votre vétérinaire.

Prendre en compte le délai de carence

Le meilleur moment pour souscrire une couverture santé pour son chien n’est certainement pas le lendemain de la découverte d’une maladie. C’est pourtant souvent cet événement malheureux qui vous convaincra de sauter le pas. En effet, certaines maladies entraînent des frais vétérinaires importants. Sachez cependant que les assurances souhaitent éviter le plus possible ce genre de situation. Leur but reste de limiter les risques et bien sûr les dépenses considérables. Pour cela, les assureurs ont mis en place un délai de carence. Ce délai est variable selon les assurances. Il convient donc de s’adresser directement à l’assureur pour en connaître le délai exact. A titre indicatif, la durée peut aller de 7 à 180 jours.

Le moment idéal pour les assureurs : dès deux ou trois mois

Si vous êtes convaincu de la nécessité de souscrire une assurance santé chien, vous avez tout intérêt à le faire le plus tôt possible. Le moment idéal reste donc à l’adoption de votre chiot, après son identification et ses premiers vaccins à jour. Cette souscription précoce vous permettra de payer une cotisation la moins élevée possible. De plus, vous aurez alors l’embarras du choix en ce qui concerne les assureurs. Il ne vous restera plus qu’à comparer les devis et à faire jouer la concurrence.

L’autre intérêt à souscrire rapidement une assurance est de ne pas avoir à faire face à des dépenses soudaines et importantes. Un animal malade déjà assuré sera plus facilement pris en charge. Or comme tous les maîtres le savent les dépenses vétérinaires pèsent très lourd dans le budget. Le fait d’avoir souscrit une mutuelle en amont offre la garantie d’être en mesure de supporter ces charges même en cas d’accident, d’hospitalisation ou de maladie.

Si possible, n’attendez donc pas que votre animal soit malade. Vous éviterez bien des soucis et des exclusions d’assurance.

Les exclusions les plus courantes des assureurs

Vous pensiez profiter des offres d’assurance pour un animal atteint de maladie héréditaire ou congénitale ? Sachez que c’est une des premières causes d’exclusion par les mutuelles. Il est d’autant plus important de faire une acquisition réfléchie en vérifiant la bonne santé du chien et de ses géniteurs. La dysplasie de la hanche par exemple est une exclusion commune à toutes les formules.

De même, un incident survenu avant la signature du contrat ou la fin du délai de carence ne sera pas forcément pris en charge. C’est pour cette raison qu’un certificat vétérinaire vous sera souvent exigé.

Enfin, certaines compagnies n’acceptent plus les chiens après un certain âge. D’autres les prennent en charge mais demandent en contrepartie de fortes cotisations. Dans tous les cas, assurer un animal de plus de 10 ans est généralement un vrai casse-tête. Dès 8 ans même, les choses ont tendance à se compliquer.

En conclusion, si vous remplissez toutes les conditions pour assurer votre chien (en savoir plus ici), vous aurez tout intérêt à ne pas trop traîner. Les frais vétérinaires, souvent peu importants au début, deviennent rapidement plus conséquents et imprévisibles. En parallèle de votre cotisation santé, vous pouvez aussi épargner mensuellement. Mettre en place une épargne dédiée aux soins de votre animal est une excellente idée. Cette cagnotte sera utile en cas d’imprévus. Elle complétera également la prise en charge de la mutuelle qui n’est le plus souvent que partielle.




toutoupourlechien.com

Par Vincent POLETTE

Co-fondateur de toutoupourlechien.com, webmaster & rédacteur d'actualités canines.