Que couvre une assurance chien ?

que couvre une assurance chien

Bien assurer son chien, c’est choisir une assurance qui offre une couverture étendue… Autrement dit, une assurance santé pour animaux qui rembourse le mieux possible le plus grand nombre d’actes vétérinaires, que ce soit en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation. Si l’on y ajoute la prise en charge, au moins partielle, des actes de prévention, le chien sera parfaitement couvert. C’est la clé pour qu’il reste en forme le plus longtemps possible. Savoir ce que couvre exactement une assurance chien est donc indispensable avant de souscrire un contrat.

Mutuelles chiens : l’étendue de la prise en charge

Une assurance Santé animalière fonctionne sur le même principe que l’assurance santé pour les humains. Elle rembourse partiellement ou totalement nombre d’actes et de soins liés à la santé de l’animal. Nous l’avons souligné, la prise en charge des actes vétérinaires est plus ou moins étendue en fonction de la formule choisie. Sauf exceptions mentionnées au contrat, le chien peut donc être couvert pour :

  • La maladie,
  • L’accident,
  • L’hospitalisation.

Ainsi, peuvent donner lieu à remboursement dès lors que le chien est assuré auprès d’une mutuelle Santé animalière :

  • Médicaments,
  • Piqûres,
  • Consultations,
  • Examens en laboratoire,
  • Imagerie,
  • Opérations chirurgicales,
  • Rééducation fonctionnelle,
  • Médecines douces.

Les taux de remboursement varient en fonction de la formule choisie. Ils sont compris entre 50 et 100 %, dans la limite d’un plafond annuel plus ou moins important. Lui aussi varie selon le contrat.

En ce qui concerne les actes et soins liés à la prévention, ils peuvent également être partiellement pris en charge par la mutuelle assurance chien dès lors que le maître a opté pour une formule complète. Le plafond annuel destiné à pallier une partie des dépenses engagées peut atteindre 150 €. La prévention concerne par exemple :

  • L’identification du chien,
  • La vaccination,
  • La stérilisation,
  • Le bilan de santé,
  • Certains aliments thérapeutiques,
  • Les vermifuges,
  • Les antiparasitaires,
  • Certains produits de soins et produits d’entretien destinés au chien.

Ce que ne couvre pas l’assurance santé pour chien

Il existe des cas particuliers qui ne sont pas couverts par les contrats d’assurance Santé chien. Il s’agit par exemple :

  • Des vices rédhibitoires : ce sont les maladies héréditaires/congénitales. Les soins en relation avec ces pathologies ainsi que l’invalidité qui en découle sont exclus de la prise en charge.
  • Les conséquences d’un accident survenu à une date antérieure à celle de la souscription du contrat ainsi que les maladies en rapport.
  • Les conséquences de mauvais traitements affligés au chien par ses maîtres.

D’autres cas peuvent être exclus par une compagnie ou une autre. Cette précision est toujours stipulée au contrat. Il appartient donc au maître du chien de bien prendre connaissance des conditions générales avant de souscrire. Il faut également savoir que les formules de base ne couvrent pas les dépenses liées à la prévention contrairement à une formule Premium. Il en est de même pour les frais d’euthanasie et de crémation qui peuvent être partiellement pris en charge selon le contrat souscrit.

Assurer son chien pour mieux le soigner

La santé d’un chien est précieuse. En prendre soin permet d’offrir à son animal toutes les chances de vivre plus longtemps, à l’abri de bien des pathologies graves car nombre d’entre elles peuvent être évitées. Assurer son chien est la seule solution permettant de faire soigner son fidèle compagnon à moindre coût lorsqu’il tombe malade ou est accidenté. Il faut bien être conscient que tout acte vétérinaire peut peser lourd dans le budget d’une famille. A tel point que certains maîtres ne peuvent assumer cette charge financière. C’est pourquoi il est très important de choisir une formule en rapport avec les besoins de l’animal et, mieux encore, qui intègre les actes de prévention. Mieux vaut aussi privilégier une formule intermédiaire qui couvre même les soins liés à un problème de santé mineur plutôt qu’un contrat basique n’offrant qu’une couverture limitée.

À tout moment, le chien peut subitement tomber gravement malade ou être accidenté. Il peut avoir besoin de soins lourds totalement imprévus, pendant une longue période, voire à vie. Si son maître n’a pas pris soin de choisir une couverture étendue, il risque de devoir débourser des sommes faramineuses pour maintenir son chien en vie. Certaines pathologies exigent une rééducation après une intervention chirurgicale complexe (1 800 à 2 000 €), d’autres encore nécessitent des séances de radiothérapie vétérinaire (au minimum 1 300 €). Syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, dysplasie de la hanche, cancer sont parmi les maladies graves qui touchent de nombreux chiens.

Une bonne assurance chien a un coût 

Toutes les formules proposées par les compagnies d’assurance Santé pour animaux de compagnie n’offrent pas le même niveau de garantie, loin s’en faut. Les cotisations sont elles aussi extrêmement variables. En toute logique, plus un contrat offre une bonne couverture, plus la cotisation à la charge du propriétaire de l’animal est élevée. Si ce coût est un critère de choix qui pèse dans la balance, il ne doit pas être l’unique point à prendre en compte au moment de choisir une assurance santé pour son chien. Ce qui compte avant tout, c’est que son fidèle compagnon puisse bénéficier tout au long de sa vie d’un suivi vétérinaire régulier et de soins médicaux de qualité en cas de maladie ou d’accident.

Choisir un bon contrat pour son chien permet aussi de pallier les problèmes propres à certaines races comme ceux liés aux activités du chien. Les chiens dangereux (qui ne sont pas acceptés par toutes les compagnies d’assurance), les chiens de chasse, les chiens de grande taille et ceux de races géantes sont parmi les canidés les plus exposés aux risques de maladies graves mais aussi d’accidents. Les chiots sont également fragiles du fait de leur haut niveau de curiosité. Ils découvrent le monde qui les entoure sans avoir encore totalement conscience des dangers. Un tout jeune chien n’est donc pas à l’abri d’un accident.

Le premier devoir d’un propriétaire de chien est de veiller sur son fidèle compagnon du début de sa vie jusqu’à son dernier souffle. Seule une assurance pour chien permet de faire face aux dépenses élevées que peut entraîner un aléa. Pour trouver le contrat le mieux adapté aux besoins du chien et au budget du maître, il suffit de recourir à un comparateur d’assurance chien. Cet outil est fiable, facile à utiliser, et permet d’obtenir plusieurs devis gratuits et sans engagement.

16418f14ba9426ce036c5386d811fcbeTTTTT