American Bully

American bully

L’American Bully est une race assez récente, qui est le fruit de plusieurs croisements, notamment avec diverses races type Bulldog. C’est un chien aussi fort et massif qu’affectueux. Très proche de son groupe social, il sera très agréable à vivre si une bonne éducation et surtout une bonne socialisation ont été proposées dès le plus jeune âge du chien.

Sa fiche d'identité

Noms : American Bully - Bully.

Groupe : l’American Bully n’est pas reconnu par la FCI, de fait, il n’appartient à aucun groupe. Le Bully est un chien catégorisé en catégorie 1. Un permis de détention est donc obligatoire pour en adopter un.

Hauteur au garrot : l’American Bully « Classic » mâle mesure entre 43 et 51 cm au garrot et la femelle entre 40 et 48 cm au garrot. L’American Bully « Pocket » mâle mesure entre 36 et 43 cm au garrot et la femelle entre 33 et 40 cm au garrot. L’American Bully « XL » mâle mesure entre 51 et 57 cm au garrot et la femelle entre 48 et 54 cm au garrot. Et pour ce qui est de l’American Bully « Standard », il n’a pas de condition de taille, le seul critère étant qu’il ne paraisse pas obèse.

Poids : n’ayant pas réellement de standard de la race, on peut rencontrer des Bully allant de 15 à plus de 50 kg, selon leur catégorie (pocket, standard, classic, XXL).

Couleur : toutes les couleurs sont admises pour l’American Bully (blanc, jaune, fauve, marron,  gris, noir, etc.) Il peut être unicolore, bicolore, tricolore ou panaché. Seule la couleur merle n’est pas acceptée.

Poil : le poil de l’American Bully est court, voire ras, lisse et brillant.

Entretien du poil : l’American Bully ayant le poil ras, un simple brossage hebdomadaire sera suffisant pour garder et maintenir l’aspect brillant de son poil.

Corps : très musclé et athlétique.

Tête : la tête de l’American Bully est massive, forte et très musclée. Le crâne est large et plat. Son museau est lui aussi très large, presque carré.

Yeux : les yeux de l’American Bully sont en forme d’amandes. Les yeux ronds ne sont pas acceptés. Toutes les couleurs sont acceptées sauf l’albinisme et les yeux bleus qui ne sont pas non plus les bienvenus.

Oreilles : les oreilles de l’American Bully sont petites, parfois taillées en pointes… Elles sont attachées haut et si elles ne sont pas taillées, elles sont dressées vers l’avant lorsque le chien est attentif et sont légèrement tombantes.

Queue : la queue de l’American Bully est courte, attachée bas. Large à sa base et s’amenuisant jusqu’à l’extrémité.

Espérance de vie : environ 10 ans.

Besoin de dépenses : modéré.

Note : lAmerican Bully a bien entendu besoin de se dépenser mentalement, physiquement mais aussi de manière olfactive tous les jours, comme tous les chiens. Mais ce n’est pas un grand sportif.

De plus, il peut souffrir de problèmes d’articulations s’il est soumis à des exercices trop intenses, notamment pendant sa première année de vie.

Activités possibles : grandes balades, séances de jeux/travail pour le stimuler mentalement, pistage, obé-rythmée, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : si ses besoins sont respectés, l’American Bully peut tout à fait s’adapter à une vie citadine. Toutefois, étant catégorisé, il faudra veiller à respecter la réglementation qui en découle : il devra  par exemple toujours être tenu en laisse et muselé lors des balades.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note :  lAmerican Bully est un chien très patient qui adorera jouer avec des enfants. Toutefois, des règles de vie devront être mises en place et surtout respectées de tous pour que la cohabitation soit saine, harmonieuse et surtout sécurisée.

Coût d'acquisition : il faudra compter en moyenne 1000€ pour adopter un American Bully. Toutefois, la race n’étant pas reconnue en France et étant une race catégorisée, il pourra être compliqué d’adopter « légalement » un American Bully.

Budget mensuel : cela dépendra du gabarit de l’American Bully adopté, mais il faudra compter entre 20 et 50€/mois pour subvenir aux besoins de l’American Bully, tout en lui proposant une alimentation de qualité, notamment pour éviter le surpoids qui pourrait lui être très néfaste.

Cohabitation avec les autres animaux : déconseillé.

Note : l’American Bully n’est pas le chien le plus sociable envers ses congénères ou envers d’autres animaux de manière générale.

Il pourra vivre avec d’autres animaux uniquement si une très bonne socialisation a été proposée dès son plus jeune âge, qu’il a été habitué régulièrement à côtoyer ses congénères ou d’autres animaux ou encore s’il a grandi auprès d’eux.

Robustesse : l’American Bully est un chien plutôt robuste mais qui peut être sensible aux basses températures (notamment à cause de son poil ras).

Son histoire

L’American Bully est une race créée récemment avec pour but d’en faire un chien de compagnie. Il est issu de croisements entre l’American Staffordshire-terrier, l’American Pit Bull et d’autres races type Bulldog. Le Bully n’est pas reconnu officiellement par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) ou la SCC (Société Centrale Canine). Toutefois, le Bully est reconnue par l’ABKC (American Bully Kennel Club) puis par l’UKC (United Kennel Club) depuis 2013.

Son caractère

L’American Bully est aussi massif qu’affectueux. Il n’aime pas la solitude et apprécie particulièrement être entouré de son groupe social, il sera très attaché à son maître. Excellent chien de garde mais pas pour autant agressif. Sa simple présence peut facilement faire fuir des éventuels intrus.

Son éducation

L’American Bully est aussi intelligent que têtu, l’éducation devra donc être ferme mais sans jamais aucune violence pour ne pas entacher la relation maître/chien. Il n’est pas conseillé d’adopter un American Bully comme premier chien par exemple, il est important de s’y connaître en éducation et comportement canin pour éviter tout débordement.

De plus, l’American Bully fait partie des races étant clairement victime d’un délit de faciès. De fait, une bonne éducation, cohérente et juste ainsi qu’une socialisation de qualité ne feront qu’améliorer leur réputation (très mauvaise, qu’on se le dise).

Il faudra particulièrement insister sur des ordres de rappel et renoncement pour éviter tout incident avec d’autres chiens par exemple. De plus, un travail d’habituation positive au port de la muselière sera indispensable ainsi qu’un travail de marche en laisse sans tirer.

Ses éventuels problèmes de santé

Le manque de recul lié à la reconnaissance récente de la race ne permet pas de distinguer certains problèmes de santé spécifiques. Toutefois, il est possible qu’il soit, tout comme ses cousins les Bulldogs, prédisposé à des problèmes respiratoires.




ed46e7d20cc7024dfb72fc0f4576a447TTTTTTTTTTTTTTTTT