Ariégeois

L’Ariégeois est une vieille race française, venant d’Ariège. Chien de chasse hors pair, c’est un courageux chien courant. Il est parfait pour la chasse à courre comme la chasse à tir. Si aujourd’hui la race est de plus en plus utilisée comme chien de compagnie, elle garde pour autant toutes ses qualités de chien de chasse. Le nez fin, doué pour ce qui est de chasser le lièvre, et polyvalent dans l’environnement. Il se déplace partout, en plaine, en forêt , en montagne ! Rien ne l’arrête, sauf son maître auquel il est souvent très attaché. Il fait partie des races ayant une épreuve de travail pour la confirmation au Livre des Origines Françaises. A ne surtout pas confondre avec le braque de l’Ariège qui est une toute autre race !

Sa fiche d'identité

Nom : Ariégeois.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. - Section n°1.2 : Chiens courants de taille moyenne Avec épreuves de travail.

Hauteur au garrot : entre 52 et 58 cm pour les mâles et entre 50 et 56 cm pour les femelles.

Poids : entre 28 et 30 kg selon la taille et le sexe.

Couleur : chez l’Ariégeois seules deux robes sont admises. La noire et blanche, et la tricolore. Il peut parfois être moucheté. Une couleur feu est présente au niveau des joues et de la tête.

Poil : le poil est court et fin.

Entretien du poil : le poil nécessite en général peu d'entretien en dehors de la mue. Il se lave facilement au besoin.

Corps : de corpulence moyenne, ce chien de chasse possède une réelle élégance.

Tête : la tête de l’Ariégeois n’est pas très large, mais elle est un peu bombée sur le sommet du crâne. Front large et plein, il n’a pas de stop marqué. Le chanfrein est de la même longueur que le crâne. Les joues sont sèches et la truffe doit toujours être noire

Yeux : les yeux de l’Ariégeois doivent être éveillés et toujours de couleur marron.

Oreilles : les oreilles de l’Ariégeois sont tombantes, fines et leur longueur doit pouvoir atteindre la naissance de la truffe, pas plus.

Queue : la queue de cette race est fine, portée en sabre. Sa longueur doit permettre d’atteindre le jarret.

Espérance de vie : entre 12 et 15 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : l’Ariégeois est un chien de chasse. Il a besoin d’une dépense régulière pour satisfaire ses instincts de chien courant et de prédateur. C’est un athlète qui peut couvrir plus de terrain que n’importe quel sportif. Il convient donc de lui procurer une dépense physique quotidienne, surtout s’il ne chasse pas. Il faudra lui donner l’occasion de courir sur de grands espaces, pour satisfaire ses capacités de chien courant, et pour libérer toute l’énergie qu’il a naturellement en lui. Si ce besoin n’est pas respecté, l’Ariégeois sera susceptible d’adopter des comportements non désirables (destructions, aboiements). Visez au minimum entre 2h et 4h de dépense physique chaque jour.

Activités possibles : polyvalent, il va tout de même exceller à la chasse. C’est un chien qui va pouvoir vous accompagner en vélo, en randonnée. Il peut également vous accompagner dans des activités comme l’agility même s’il sera moins à l’aise que dans une activité de mantrailing (recherches). Il sera le fidèle compagnon des cavaliers, car l’Ariégeois est capable de suivre plusieurs heures le rythme du cheval qui l’accompagne.

Vie en appartement : possible.

Note : l’Ariégeois pourra vivre en appartement comme n’importe quel chien, si on lui procure les dépenses dont il a besoin pour bien vivre. Néanmoins il faudra prendre en compte que c’est un chien qui a tendance à hurler s’il s’ennuie. Donc, attention en appartement à bien s’occuper de ses dépenses physiques et mentales pour éviter tous désagréments, notamment avec les voisins.  

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : l’Ariégeois est connu pour être patient avec les enfants. Il faudra tout de même tenir compte de la personnalité de chaque chien et de leur expérience, qui leur est propre. Un chien qui n’est pas habitué aux enfants aura plus de difficulté dans son seuil de tolérance. Quoi qu’il en soit, il faudra respecter un cadre de sécurité à la maison, entre les enfants et le chien, afin de prévenir le moindre accident. Pour commencer, il faudra interdire aux enfants de se rendre dans le panier du chien. Et interdire le chien dans la chambre des enfants.

Coût d'acquisition : entre 500 euros et 1000 euros.

Budget mensuel : environ 40 euros / mois.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : l’Ariégeois est sociable. Mais il reste un très bon chasseur. La cohabitation avec de petits animaux ne sera pas impossible, mais elle nécessitera un travail constant sans garantie de résultat. Il faudra donc rester prudent. Il s’habituera en général facilement aux chevaux et aux autres chiens.

Robustesse : l'Ariégeois est un chien robuste et rustique.

Son histoire

L’Ariégeois trouve ses origines dans la France fin du 19ème siècle, dans la région de l’Ariège. Le créateur de la race n’est autre que le comte Elie de Vezins. Chasseur de lièvre depuis plusieurs générations, remontant jusqu’à la révolution française, il eu l’idée de créer une race supérieure aux autres pour la chasse. Il croisa donc des chiens courants, avec des chiens briquets de la région, et un chien d’ordre, dont on suppose qu’il s’agissait du Grand Bleu de Gascogne ou du Grand Gascon Saintongeois. Son standard FCI sera officialisé en 1996.

Son caractère

Ce chien courant est d’un caractère plutôt calme et sensible, qui lui permet de garder le contrôle de sa chasse. Il est sociable, et aime vivre en compagnie d’autres congénères. Il fait un excellent chien de compagnie grâce à son calme, sa gaieté et sa douceur avec les petits comme les grands. Son intelligence lui permet d’être appliqué lorsqu’il travaille. Caractère joyeux et facile à vivre, il plaît souvent à toute la famille. Chien qui peut parfois être timide avec les étrangers, il se laissera oublier dans un coin de la maison ou du jardin, quand il y aura des invités.

Son éducation

L’Ariégeois est présenté comme un chien facile à éduquer.  Comme tout chien sensible, son éducation doit être en phase avec ses émotions pour ne pas avoir de raté. Il lui faut donc une éducation basée sur la compréhension et sur le renforcement positif. Cela permettra d’utiliser tout son potentiel. Il fonctionnera assez bien au leurre. Il faudra être attentif les premiers mois de sa vie pour que son éducation reste facile à gérer une fois adulte. Aujourd’hui, les méthodes modernes d’éducation vous permettent sans trop de difficultés, de faire de votre Ariégeois un chien heureux qui exécutera vos ordres avec plaisir.

Ses éventuels problèmes de santé

L’Ariégeois est prédisposé aux otites à cause de ses oreilles tombantes.




fa4a533fc218e631cebcf61ab14daef6rrrr