Berger Belge Laekenois

berger belge laekenois

Le Berger Belge Laekenois fait partie de la grande famille des bergers belges, composée également du Malinois, du Tervueren et du Groenendael. Un seul standard officiel décrit le Berger Belge mais quelques nuances sont apportées entre les 4 variétés, notamment concernant le poil. Le Laekenois est la variété la plus ancienne des Bergers Belges et reste très peu répandue sur l’hexagone.

Sa fiche d'identité

Noms : Berger Belge Laekenois, Laekenois, Berger Belge.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier sauf chiens de bouvier suisses. – Section n°1 : Chiens de berger avec épreuve de travail.

Taille (hauteur au garrot) : entre 60 et 66 cm pour les mâles et entre 56 et 62 cm pour les femelles.

Poids : entre 25 et 30 kg pour les mâles et entre 20 et 25 kg pour les femelles.

Couleur : pour le Berger Belge Laekenois, seule la couleur fauve avec quelques traces de charbonné (sur le museau et la queue) est autorisée. Toutefois, le blanc est toléré sur le portail et au niveau des doigts.

Corps : puissant, il est relativement court mais tout en muscles.

Poil : quelque soit la variété du Berger Belge, son pelage doit être dense, serré avec un sous-poil laineux. Le Berger Belge Laekenois est d’une variété à poil dur. Son poil doit être rude et sec pour apporter le côté crissant et ébouriffé de la robe.

Entretien du poil : aucun toilettage n’est nécessaire pour ce chien au poil dur. Un brossage hebdomadaire suffira à éliminer les poils morts. Lors des mues, ces brossages devront être plus réguliers.

Tête : portée haute, la tête du Berger Belge Laekenois est ciselée et sèche. Le crâne est de taille moyenne et le stop est modérément marqué.

Yeux : de taille moyenne, en légère forme d’amande et de couleur brunâtre, les yeux doivent de préférence être foncés.

Oreilles : de petite taille, les oreilles sont attachées haut avec une apparence triangulaire. Elles sont rigides, portées droites et à la verticale quand le chien est attentif.

Queue : forte à la base, de longueur moyenne, elle atteint le jarret, voire le dépasse. Elle est portée pendante lorsque le Berger Belge Laekenois est au repos et recourbée lorsque le chien est en action, sans pour autant dépasser la ligne du dos.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : à l’instar de ses cousins Bergers Belges, le Laekenois est un amoureux du travail et de l’exercice. Il ne sera bien dans ses pattes que s’il a une mission à remplir. L’ennui est le pire ennemi de ce chien qui pourra devenir un animal très dangereux s’il n’est pas comblé en termes de dépense (physique, mentale, olfactive et sociale).

Même s’il est un parfait chien de compagnie, sa vie ne doit pas se résumer à attendre le retour de ses maîtres toute la journée pour ensuite faire un simple tour dans le jardin ou dans le quartier pour faire ses besoins.

Ce chien a besoin de dépenses intenses et d’activités qui aient du sens pour lui et qui le stimulent tant physiquement que mentalement. Et il ne sera clairement pas compliqué de trouver une activité à faire avec ce chien, il excelle dans presque tous les domaines si tant est que l’investissement soit totale.

Activités possibles : grandes balades, pistage, ring, obé-rythmée, obédience, treibball, agility, flyball, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : vivre en appartement n’est pas impossible pour le Berger Belge Laekenois, toutefois, une vie en maison avec jardin sera plus adaptée. Cependant, qu’il vive en appartement ou en maison ne change rien tant qu’il est dépensé tous les jours, pendant plusieurs heures, par le biais d’activités sportives intenses.

De simples balades ne lui suffiront pas, il aura besoin d’être stimulé quotidiennement, qu’il habite en ville ou à la campagne. S’il vit en appartement, attention tout de même au fort instinct de garde de ce chien qui pourrait rapidement déranger les voisins.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Berger Belge Laekenois peut apprécier les enfants, même jouer avec eux, mais une socialisation devra être faite dès son plus jeune âge et de précieuses règles de vie à la maison devront être proposées pour garantir une cohabitation harmonieuse et sécurisée.

Cout d'acquisition : il faut compter en moyenne 800€ pour adopter un Berger Belge Laekenois LOF.

Budget mensuel : il faudra compter en moyenne 40€/mois pour subvenir aux besoins du Berger Belge Laekenois.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : une important socialisation devra être mise en place, que ce soit avec ses congénères comme avec d’autres espèces pour permettre à ce chien de pouvoir cohabiter et/ou tolérer sans problème la présence d’autres animaux.

Robustesse : ce Berger Belge est robuste et résistant, notamment grâce à son poil double qui lui confère une bonne protection face aux intempéries.

Son histoire

Le Berger Belge Laekenois est la variété la plus ancienne du Berger Belge. C’était le chien préféré de la reine Marie-Henriette à la fin du 19ème siècle. Son nom est une référence au château de Laeken, situé au nord de Bruxelles. En dehors de son pays natal, le Laekenois n’est malheureusement que très peu représenté. C’est en 1956 qu’il entre officiellement, selon la FCI, dans la famille des Bergers Belges.

Son caractère

Le Berger Belge est décrit comme étant un chien vigilant, actif et débordant d’énergie et de vitalité. Très gardien, dans un premier temps des troupeaux, il est aujourd’hui un excellent (si ce n’est le meilleur) chien de garde et de défense de son maître. Il est particulièrement polyvalent et peut exceller dans de très nombreux domaines.

Le Berger Belge Laekenois n’est pas l'exception qui confirme la règle de sa catégorie, il est lui aussi actif, passionné et très attaché à son maître, qu’il protégera avec un grand courage.

C’est un chien qui peut se montrer tant hardi que calme, il est très équilibré, ce qui fait de lui un chien de compagnie très agréable si tous ses besoins sont comblés.

Son éducation

Comme les autres variétés de Berger belge, le Laekenois ne déroge pas à la règle, il est très sensible est nécessite une éducation à la fois ferme et emprunte de douceur. L’expression « une main de fer dans un gant de velours » sciait on ne peut mieux à ce toutou.

L’éducation doit surtout être précoce, cohérente, assidue et continue. Le Berger Belge Laekenois n’est pas fait pour les novices qui pourraient rapidement se laisser dépasser par ce chien puissant et alerte.

Si le climat est bon et qu’un respect mutuel domine dans la relation maître-chien, le Laekenois se montrera alors coopératif, volontaire et docile. Comme tout bon chien de travail, il sera agréable d’interagir avec lui.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Berger Belge Laekenois est rarement malade. Toutefois, il peut souffrir de dysplasie de la hanche ou de dysplasie du coude. Étant très actif, il peut également être sujet à des retournements d’estomac s’il ne reste pas tranquille avant et après chaque repas. Autrement, il ne présente pas de pathologies particulières.



Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

b2558e3422a3fa3dfca05da46b425e3966666666666