Berger belge Malinois

Le Malinois fait partie du groupe des Bergers Belges, tout comme le Groenendael, le Tervueren et le Laekenois. Ce chien de travail élégant et rapide ne devrait pas être adopté en tant que “chien de compagnie” mais bien en tant que “chien de travail”. C’est une race de chien au tempérament plutôt affirmé mais cela lui confère aussi la capacité d’être très performant dans les disciplines canines et / ou sportives. En revanche, son caractère de chien de travail nécessite des maîtres conscients et disponibles pour son éducation et pour répondre à ses besoins de dépenses et d’activités.

Sa fiche d’identité

Noms : Berger Belge Malinois, Berger Belge, Chien de Berger Belge, Malinois, Groenendael, Laekenois, Tervueren.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier sauf chiens de bouvier suisses. – Section n°1 : Chiens de berger avec épreuve de travail.

Taille (hauteur au garrot) : entre 60 et 66 cm pour les mâles et entre 56 et 62 cm pour les femelles.

Poids : entre 25 et 30 kg pour les mâles et entre 20 et 25 kg pour les femelles.

Couleur : fauve avec le masque de la tête noir.

Corps : puissant, il est relativement court mais tout en muscles.

Poil : court.

Entretien du poil : un brossage régulier sera recommandé, mais le poil court du Berger Belge Malinois ne nécessite pas un entretien très important.

Tête : plutôt fine et longue.

Yeux : foncés.

Oreilles : dressées et pointues.

Queue : de longueur moyenne.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important à très important.

Note : Le Berger Belge Malinois est clairement LE chien de travail par excellence. Son besoin de dépense est logiquement important et il faut absolument avoir conscience de cela avant d’adopter un Berger Belge Malinois. Ce n’est pas une race de chien qui se contentera d’un jardin. Le Berger Belge Malinois aura logiquement besoin d’activités qui lui permettent d’être utile sans quoi son inactivité le rendra ingérable.

Activités possibles : chien d’utilité, mordant, obéissance, sports canins, pistage, agility, ou encore activités sportives avec son maître, etc. Le Berger Belge Malinois est un chien très adaptable et capable d’exceller dans de nombreuses disciplines.

Vie en appartement : possible.

Note : Dans tous les cas le Berger Belge Malinois ne se contentera pas d’un jardin aussi grand soit-il. Il devra donc impérativement, avec ou sans jardin, sortir et se dépenser avec son maître tous les jours.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : Comme pour tous les chiens, le Berger Belge Malinois peut vivre avec des enfants, à condition d’être habitué jeune à leur présence et d’être suffisamment éduqué pour éviter les débordements.

Cout d’acquisition : entre 500 euros et 1000 euros

Budget mensuel : entre 40 et 80 euros environ.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Malinois peut vivre sans difficulté avec d’autres animaux, mais pour garantir une bonne cohabitation il faudra absolument l’habituer positivement et très jeune, dès ses 8 semaines.

Robustesse : c’est un chien très robuste, c’est pourquoi il est principalement apprécié en tant que chien d’utilité dans la Gendarmerie notamment.

Son histoire

Le Malinois fait partie du groupe des Bergers Belges, tout comme le Groenendael, le Tervueren et le Laekenois. Originaire de Belgique, il aurait été le premier chien de troupeau. C’est à la fin du 19ème siècle que le club du Berger Belge fut créé en Belgique. Aujourd’hui ce chien est de plus en plus populaire en France notamment.

Son caractère

Le Berger Belge Malinois est un chien de travail, au tempérament parfois bien trempé. Ce n’est pas un chien de compagnie et il ne pourra pas se contenter d’une petite promenade de 20 minutes dans sa journée. Il aura besoin d’un maître expérimenté sans quoi son caractère parfois trop affirmé risquerait de poser problème.

Son intelligence et son besoin d’utilité en font un chien aux capacités infinies. En somme, le Berger Belge Malinois est un chien dynamique, énergique et infatigable. C’est pourquoi il peut devenir ingérable, voire agressif et possessif s’il se retrouve avec des maîtres méconnaissant cette race. Dans cette logique ce n’est pas un chien qui peut se retrouver avec des maîtres âgés ou n’ayant pas le temps ni les capacités physiques de s’en occuper convenablement.

Son éducation

Vous avez surement déjà vu des Berger Belge Malinois dans des films ou des émissions, parfaitement éduqués, réalisant des exploits et des prouesses physiques incroyables. Sachez néanmoins que pour arriver à un tel niveau avec un chien, cela nécessite des heures, des semaines, des mois de travail ! Alors, oui il est possible d’aller très loin dans les exercices avec un Berger Belge Malinois mais cela ne se fera jamais tout seul, il faudra y passer du temps et cela nécessite donc une certaine dose de passion.

Un Berger Belge Malinois non éduqué deviendra très vite débordant, incontrôlable et même dangereux. C’est pourquoi cette race de chien doit être adoptée uniquement par des maîtres connaissant la race et prêts à consacrer le temps nécessaire à la création d’une belle relation avec leur chien.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Berger Belge Malinois n’est pas sujet à des problèmes majeurs de santé, c’est un chien rustique et robuste. La dysplasie souvent commune chez un grand nombre de races de chien, ne touche pas particulièrement le Berger Belge Malinois.



  1. David a dit:

    Cela faisait plus de 20 ans que j’avais des berger allemand et au décès de mon chien, un ami militaire qui travaille avec des malinois m’a conseillé de prendre un malinois. Après mettre renseigné sur les caractéristiques de la race, j’ai franchi le pas et j’ai décidé d’en adopter un. Au final, vraiment pas déçu car le malinois est un chien plein de qualité comme le berger allemand je trouve avec l’avantage de pouvoir accompagner son maître lors des footings chose que je ne pouvais pas faire avec mon berger allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

cfd65c36921b25000aea119a94e6f239JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ