Le berger de Bergame tient ses origines d’Italie. Cousin du Briard, il se distingue par son poil spécifique en forme de nœud. C’est une race très appréciée pour la conduite des troupeaux car il est très équilibré psychologiquement. Toujours prêt à accepter un compliment, ou une caresse, mais aussi à recevoir un ordre et à l’exécuter, c’est un chien plein de bravoure. Il a l’âme d’un chien gentil et patient, mais il sera se montrer décisif si la situation l’exige !  Race qui a failli disparaître après la seconde guerre mondiale, mais qui a été sauvée grâce à quelques passionnés en réunissant des milliers de sujets, elle est très peu connue en France.

Sa fiche d’identité

Noms : Berger de Bergame, Cane de Pastore Bergamasco ou berger bergamasque.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de Bouvier (sauf chiens de bouvier suisse). – Section n°1 : Chiens de berger. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : 60 cm pour les mâles et 56 cm pour les femelles.

Poids : entre 32 et 38 kg pour les mâles et entre 26 et 32 kg pour les femelles.

Couleur : les couleurs passeront par toutes les nuances de gris qui puissent exister. Il peut être unicolore ou panaché. La robe peut être unicolore noire mais seulement si celle-ci est bien opaque. Ne sont admis des poils blancs que s’il y en a pas plus de ⅕ qui recouvre le corps du chien.

Poil : il se compose de fourrure et de laine particulièrement abondante à l’arrière du corps. La laine ne subit pas de changement saisonnier mais continue à pousser en longs filaments qui, s’ils ne sont pas brossés, forment des nœuds très consistants et imperméables. Le pelage s’épaissit avec l’âge.

Entretien du poil : l’entretien du poil va varier selon le stade de pousse. Une fois les dreadlocks formées, le poil ne nécessite pas d’entretien, juste de la vigilance afin d’être sûr que le chien n’est pas gêné dans ses déplacements.

Corps : le cou est fort, le dos est large, droit et levé. Le thorax est bien bombé, le ventre et les flancs sont relevés. La croupe est large, musclée et robuste.

Tête : la tête est bien proportionnée aux autres parties du corps, bien qu’elle puisse sembler plus grande en raison de l’abondance de la fourrure. Le stop est présent et légèrement marqué. Le crâne est aussi long que le museau.

Yeux : ils sont grands mais pas enfoncés dans leur orbite. Les bords de l’œil doivent être de couleur noire.

Oreilles : les oreilles du berger de Bergame sont attachées haut sur le crâne, et sont semi-tombantes. C’est-à-dire que les deux derniers tiers du pavillon sont tombants au repos.

Queue : la queue est grande et forte dès la racine. Elle s’amenuise vers l’extrémité. Une fois au repos elle peut atteindre les jarrets et est portée en sabre.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le berger de Bergame est un chien de travail, qui a besoin d’activités stimulantes régulièrement. Un chien de travail non dépensé aura de mauvais comportements (destructions, souillures, aboiement intempestif, agression redirigée), car dépenser son énergie cumulée durant la journée fait partie de ses besoins vitaux. Un jardin ne pourra pas lui suffir, il lui faudra sortir tous les jours pour être bien dans sa tête !

Activités possibles : le berger de Bergame peut s’adonner aux activités de chien de troupeaux. Il peut également faire de l’obéissance, du treibball. C’est un sportif qui peut vous accompagner pour de la course à pied, ou même faire de longue randonnée en montagne.

Vie en appartement : possible.

Note : vivre dans un appartement pour un berger de Bergame ne posera pas de problème, si tous ses besoins sont comblés au quotidien. Il lui faut des sorties quotidiennes, de grandes promenades afin de ne pas avoir de troubles comportementaux (vocalises, destructions, souillures) une fois seul dans l’appartement.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le berger de Bergame est un excellent chien de famille, qui sera tolérant avec les enfants. Néanmoins, il reste un chien. Il faudra donc avoir des règles de sécurité à la maison, et apprendre aux enfants qu’il faut laisser le chien tranquille quand celui-ci dort ou mange. Les enfants ne devront pas aller à la confrontation avec le chien. Le chien devra avoir son endroit à lui pour pouvoir se reposer, évitez de partager le canapé et la chambre des enfants pour plus de clarté.

Coût d’acquisition : il faudra compter entre 1000 et 1800€ pour adopter un berger de Bergame.

Budget mensuel : environ 50 euros par mois.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le berger bergamasque est un chien qui peut facilement cohabiter avec des espèces différentes, si on l’a habitué dès tout petit et de façon bienveillante. L’éducation des chiots est donc indispensable, si on veut le faire cohabiter avec d’autres animaux comme le chat, des lapins ou encore des moutons.

Robustesse : chien rustique qui peut s’adapter à beaucoup de milieux différents.

Son histoire

Si le berger de Bergame est une race ancienne, on ne trouve pas beaucoup d’informations sur sa création. On peut toutefois trouver ses origines dans les Alpes italiennes, dans la région de Bergame, il y a 2000 ans. La race fut créée par les romains afin de garder, mais surtout de protéger leurs troupeaux de moutons face à la menace du loup. Les origines sont assez floues, mais on suppose que cette race fut obtenue avec des croisements de chiens de bergers français et bergers asiatiques.

Son caractère

Le berger de Bergame est un excellent gardien. Brave, il n’attend pas que l’inconnu rentre dans son espace pour se manifester. Il aboiera dès que la personne s’approchera de son jardin ou de sa porte. C’est un chien réfléchi qui ne part au front sans raison. Comme tout berger, il aime travailler. Il cherchera toujours à faire quelque chose. C’est un chien qui aime généralement le contact avec son maître, il ne faudra donc pas s’étonner s’il vient demander des caresses.

Son éducation

Son éducation devra jouer sur la douceur et la cohérence. C’est un chien sensible, qui pourra vite apprendre si on ne lui impose pas de force. Son éducation pourra commencer au plus tôt (2 mois) afin de faciliter l’apprentissage. Pour conserver l’harmonie dans le foyer, il faudra apprendre à coopérer au sein du couple maître chien. Les punitions corporelles et les menaces seront à proscrire de son éducation (comme pour n’importe quelle race), si on veut avoir un chien bien dans ses pattes.

Ses éventuels problèmes de santé

Aucun problème de santé à déclarer chez cette race. On ne peut que rester prudent au quotidien pour éviter le plus possible les désagréments.