Le Berger de Russie est un chien robuste, appartenant à la catégorie des chiens géants. D’un caractère fort et d’un gabarit impressionnant, le Berger de Russie est un chien à mettre en les mains de maîtres avertis, disponibles et expérimentés.

Sa fiche d’identité

Noms : Berger de Russie, Ioujnorousskaïa Ovtcharka, Youjak, Caucasian Ovcharka.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). – Section n°1 : Chiens de berger. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : au minimum 65 cm pour les mâles et au minimum 62 cm pour les femelles.

Poids : le Berger de Russie mâle pèse entre 52 et 55 kg et la femelle entre 43 et 45 kg.

Couleur : le Berger de Russie a majoritairement une robe blanche qui peut être accompagnée de marques jaunes, pailles ou de n’importe quelles nuances de gris. Les robes noires, rousses, brunes ou fortement tachetées sont considérées comme des défauts.

Poil : le poil du Berger de Russie est long (entre 10 et 15 cm), épais, touffu et légèrement ondulé. Le Berger de Russie a la particularité d’avoir une longueur de poil identique sur l’ensemble de son corps, y compris la tête. Son sous-poil est développé.

Entretien du poil : l’entretien du poil du Berger de Russie ne sera pas difficile s’il est fait régulièrement. Un brossage hebdomadaire sera nécessaire ainsi qu’un brossage quotidien lors des périodes de mue (périodes lors desquelles il perd énormément de poils).

Corps : un corps d’athlète associé à une allure d’ours. C’est un chien vigoureux et puissant.

Tête : la tête du Berger de Russie a une forme allongée, son front est large et son stop peu prononcé.

Yeux : les yeux du Berger de Russie sont de forme ovale et de couleur foncée.

Oreilles : les oreilles du Berger de Russie sont petites, de forme triangulaire et pendantes.

Queue : la queue du Berger de Russie est assez longue, elle est, tout comme le reste du corps du chien, recouverte de longs poils touffus. Elle est portée basse lorsque le chien est au repos et relevée lorsqu’il est en action, sans jamais être enroulée sur le dos.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Berger de Russie reste avant tout un chien de travail très nerveux et actif qui a besoin de se dépenser tous les jours pour être bien dans ses pattes.

Une simple balade quotidienne ou une journée passée dans le jardin ne lui suffira pas, il aura besoin de plusieurs longues balades par jour ainsi que diverses stimulations mentales, sociales et olfactives pour être équilibré.

Activités possibles : longues balades, pistage, cani-sports, etc.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : le Berger de Russie n’est clairement pas un chien d’appartement, sauf si ses maîtres sont disponibles et présents pour lui proposer des sorties et activités dans la journée.

Toutefois, il semblerait que son caractère et son gabarit ne soient clairement pas compatibles avec une vie en appartement.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : la cohabitation du Berger de Russie avec des enfants ne sera possible que si les enfants respectent des règles de sécurité claires pour laisser suffisamment d’espace et de tranquillité au Berger de Russie.

Coût d’acquisition : il faudra compter en moyenne 800€ pour adopter un Berger de Russie en élevage.

Budget mensuel : il faudra compter environ 70€/mois pour subvenir aux besoins du Berger de Russie tout en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : attention, le Berger de Russie a un très fort caractère et pourrait rencontrer des difficultés à cohabiter avec d’autres animaux s’il n’a pas été suffisamment socialisé lors de ses premiers mois de vie.

Robustesse : le Berger de Russie est un chien très robuste qui possède un tel pelage qu’il est très bien protégé des éventuels intempéries.

Son histoire

Le Berger de Russie est une race développée à la fin du 19ème siècle et qui a connu de nombreux freins à son développement notamment à cause de la Révolution Russe ainsi que la Seconde Guerre mondiale. Initialement, le Berger de Russie était utilisé par les bergers pour garder à la fois les troupeaux mais aussi les fermes. La FCI reconnait officiellement la race en 1983.

Son caractère

Le Berger de Russie est réputé pour sa forte activité nerveuse. Il est très actif et vif. Plutôt indépendant et avec un instinct de garde très développé. Il ne faut donc pas mettre ce chien entre les mains de n’importe qui car il pourrait même aller jusqu’à la morsure pour protéger son groupe social et sa propriété.

Son éducation

Le Berger de Russie n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Ses maîtres doivent avoir une expérience dans l’éducation canine et faire preuve de fermeté dès le début de l’éducation pour ne pas se laisser dépasser par le caractère assez dur du Berger de Russie.

L’éducation devra être amorcée dès le plus jeune âge du Berger de Russie pour ne pas que ses maîtres, une fois que le chien aura atteint sa taille adulte, aient des difficultés à le contrôler.

Avec le Berger de Russie il faudra mettre l’accent sur l’apprentissage de la marche en laisse sans tirer, pour que les balades soient agréables et surtout sur les notions de renoncement et de retour au calme.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Berger de Russie ne présente pas de problèmes particuliers de santé mais peut souffrir de dysplasie comme tous ses congénères de grande taille.