Billy

Le Billy est un chien de chasse grand, léger et bien bâti dont la confirmation se fera avec une épreuve de travail. Chien de chasse français, on ne peut que le reconnaître à son pelage blanc et à son flair impressionnant !

Sa fiche d'identité

Nom : Billy.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. - Section n°1.1 : Chiens courants de grande taille. Avec épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 60 et 72 cm pour les mâles et entre 58 et 62 cm pour les femelles.

Poids : environ 35 kg.

Couleur : la couleur de la robe doit être entièrement blanche ou avec des taches de “café au lait” ou tâche couleur citron. Mais aucune autre couleur n’est admise.

Poil : le poil du Bily est ras, dur et gros.

Entretien du poil : pas besoin de brossage quotidien. Le poil ne demande pas beaucoup d’entretien.

Corps : physique d’athlète, harmonieux et élancé. Il dégage une élégance naturelle.

Tête : la tête est assez fine et harmonieuse.

Yeux : les yeux du Billy doivent être bordés de noir ou de marron. Ils doivent être bien ouverts et toujours de couleur foncée.

Oreilles : les oreilles du Billy sont tombantes. De tailles moyennes et plates, elles sont attachées haut sur le crâne.

Queue : la queue est longue et forte. Elle peut parfois être légèrement velue.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Billy, est un chien de chasse qui a besoin de se dépenser et de courir régulièrement. Il lui faut des rencontres régulières avec ses congénères et des sorties même si son maître possède un jardin, afin d’éviter le moindre problème de comportement. Tout ça afin de s’assurer de répondre à tous ses besoins primaires. Un chien qui ne peut sortir tous les jours ou qui est frustré de ne jamais voir de congénères sera plus difficile à vivre et ne sera pas heureux.

Activités possibles : cette race peut aller à la chasse tout simplement ou bien s’adonner à des activités de pistage. Elle peut également faire du canirun, des randonnées, du treibball.

Vie en appartement : possible.

Note : le Billy peut très bien vivre dans un appartement si ses maîtres le sortent tous les jours, et lui permettent d’aller courir et se dépenser régulièrement autant au niveau physique que mental. C’est un chien qui a un grand besoin de se dépenser, il ne faut pas l’oublier. Pour autant, une fois chez lui, il peut rester relativement calme si tous ses besoins sont comblés.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : là encore, comme tous les chiens, le Billy peut cohabiter avec des enfants. Comme pour n’importe quel chien, il faudra tout de même faire attention et le socialiser le plus tôt possible aux enfants. Il ne faudra pas le contraindre à aller les voir, et il faudra imposer des règles au chien comme aux enfants afin que la cohabitation se passe sans accident. Il conviendra notamment d’interdire l’accès du panier du chien aux enfants, de leur apprendre à ne pas l’embêter et à le respecter. Le chien ne devra pas monter sur le canapé pour éviter que les enfants le dérangent dans leurs jeux mouvementés. Il ne devra pas non plus prendre les jouets des enfants. On ne laissera pas le chien seul avec les enfants sous aucun prétexte. Des règles simples qui permettront de garder tout le monde en sécurité.

Coût d'acquisition : entre 550 euros et 1100 euros.

Budget mensuel : entre 40 et 65 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Billy, s’il est habitué le plus tôt possible, pourra s’entendre avec d’autres animaux en dehors de sa propre espèce. Néanmoins, pensez qu’il reste un chien de chasse avec un fort instinct, qu’on ne peut pas supprimer. Attention donc à la cohabitation avec des petits animaux comme des lapins.

Robustesse : le Billy est un chien plutôt robuste en règle générale.

Son histoire

L’ancêtre du Billy viendrait de la commune du même nom dans le Poitou-Charentes. Son créateur serait Hublot du Rivault. Son but était de faire renaître les Chiens Blancs du Roy qui étaient tant appréciés par les rois comme François Ier et Louis XIV. Pour ça, il aurait croisé plusieurs races aujourd’hui totalement disparues. Parmi ces races, on pourra compter le Céris (utilisé à la chasse au loup et au lièvre), le Larye (très bon pisteur) ou encore le Montaimboeuf (chasseur de sanglier), qui sont des chiens de chasse royale. Cette race est rare, et s’éteint petit à petit car elle n’est pas très recherchée. Son standard d’origine fût publié en 1973.

Son caractère

Le Billy est connu pour être un chien courant de haute lignée. On dit de lui qu’il a le nez fin et qu’il est travailleur. Endurant, il peut suivre les chevaux à la chasse. Il est intelligent et plutôt facile à éduquer, car il coopère facilement. Il est facile à vivre en famille car il est dévoué et aime faire plaisir. Il reste discret lorsqu’il n’est pas à la chasse. En revanche, il n’aime pas forcément travailler avec d’autres chiens. Il est peu tolérant avec ses congénères. Il n’est pas gardien.

Son éducation

Le Billy est facile à éduquer, car il fait partie des races qui coopèrent facilement avec l’homme. Intelligent, il ne manquera pas de le prouver. Son éducation doit se faire le plus tôt possible, si on veut lui faciliter la vie et l’intégrer le mieux possible à la société. Pas craintif, s’il est socialisé dès petit, il pourra vivre les nouveautés de la vie sans problème. C’est un chien qui n’aime pas la contrainte et une éducation basée sur la punition est à proscrire, surtout si on veut tirer le meilleur de lui. Son éducation à la chasse sera tout aussi facile car c’est un brave chien.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Billy est un chien robuste. Aucune maladie avérée chez cette race.




 

fd0287c4891fc744e72ecdd667f8dc76%%%%%%%%%%