Bouvier d’Appenzell

Le Bouvier de l’Appenzell est un excellent chien de travail, vif, intelligent et affectueux. Il s’entendra avec tous les membres de la famille qui constitueront son groupe social et appréciera particulièrement les interactions avec ses maîtres. C’est un chien équilibré qu’il sera important de stimuler et dépenser quotidiennement pour qu’il s’épanouisse pleinement.

Sa fiche d'identité

Noms : Bouvier d'Appenzell, Bouvier des Alpes, Bouvier Appenzellois, Appenzeller Sennenhund.

Groupe : Groupe n°2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer- Molossoïdes- Chiens de montagne et de bouvier suisses. – Section n°3 : Chiens de montagne et de bouvier suisses. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 52 et 56 cm pour les mâles (avec une tolérance de +/- 2 cm) et entre 50 et 54 cm pour les femelles (avec une tolérance de +/- 2 cm).

Poids : le Bouvier de l’Appenzell, mâle ou femelle, pèse entre 22 et 25 kg.

Couleur : la robe du Bouvier de l’Appenzell est tricolore, constituée de noir ou havane, de marques feu et blanches. Son sous-poil est dense et de couleur noir, gris ou marron.

Poil : le Bouvier de l’Appenzell a un poil de couverture court, dense et brillant.

Entretien du poil : ayant le poil court, le Bouvier de l’Appenzell n’aura pas besoin d’un entretien particulier, si ce n’est un brossage hebdomadaire pour garantir la brillance et la qualité de son pelage.

Corps : très beau physique d’athlète, musclé et harmonieux. Ce chien est très gracieux.

Tête : la tête du Bouvier de l’Appenzell est proportionnelle à sa taille, en forme de coin. Son crâne est assez plat et son stop est peu marqué.

Yeux : le Bouvier de l’Appenzell a de petits yeux, en forme d’amande et de couleur brun foncé à marron (marron clair pour les sujets ayant une robe havane).

Oreilles : les oreilles du Bouvier de l’Appenzell sont attachées haut, large, de forme triangulaires, tombantes et portées collées aux joues.

Queue : la queue du Bouvier de l’Appenzell est attachée haut, forte à la base, de taille moyenne et fournie en poils longs. Lorsque le chien est actif, sa queue est portée enroulée sur la croupe.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Bouvier de l’Appenzell est un chien de travail qui aura besoin, non seulement de balades quotidiennes en dehors de chez lui, mais aussi d’activités permettant de le stimuler mentalement et de manière olfactive pour répondre à son grand besoin de « servir » et d’être utile.

Activités possibles : grandes balades, obé-rythmée, agility, treibball, pistage, conduite de troupeaux, cani-cross, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : le Bouvier de l’Appenzell est un chien qui saura s’adapter à de nombreux modes de vie et qui acceptera donc la vie en appartement si ses besoins de sorties et de dépenses sont comblés quotidiennement.

Qu’il ait un jardin ou pas, le Bouvier de l’Appenzell aura besoin de maîtres disponibles et actifs pour évoluer sereinement et rester équilibré.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Bouvier de l’Appenzell pourra tout a fait être compatible à une vie de famille avec enfants mais ces derniers devront être avertis et prévenus des risques en cas de non respect de la tranquillité du chien.

Des règles de vie et de sécurité devront alors être mises en place pour garantir une cohabitation sereine.

Coût d'acquisition : il faudra compter en moyenne 1200€ pour adopter un Bouvier de l’Appenzell en élevage.

Budget mensuel : il faudra compter en moyenne 40€/mois pour subvenir aux besoins du Bouvier de l’Appenzell tout en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : si le Bouvier de l’Appenzell bénéficie d’une socialisation dès son plus jeune âge et surtout de qualité, il n’aura aucun problème pour cohabiter avec d’autres animaux. Il aura même tendance à les inclure dans son groupe social et les garder/protéger au même titre que tous les membres qui l’entoure.

Robustesse : le Bouvier de l’Appenzell est un chien solide et robuste.

Son histoire

Le Bouvier de l’Appenzell, originaire de Suisse, était initialement utilisé pour la conduite de bestiaux, pour la garde des troupeaux mais aussi des fermes. Aujourd’hui, il est davantage utilisé comme chien d’utilité polyvalent et comme chien de famille de manière générale. On retrouve des traces du Bouvier de l’Appenzell dès 1853 dans un ouvrage écrit par Fiedrich von Tschudi. Ce n’est qu’une quarantaine d’années plus tard qu’un maître forestier du nom de Max Sieber s’intéressera particulièrement à la race et entreprendra toutes les démarches  auprès de la SCS (Société Cynologique Suisse) pour garantir la pérennité de la race.

Son caractère

Le Bouvier de l’Appenzell est un chien particulièrement vif, hardi, avec un tempérament assuré. C’est un très bon chien de garde puisqu’il sait se montrer méfiant envers les étrangers. Très joyeux, c’est un excellent chien de famille qui adorera interagir avec les membres de son groupe social.

Son éducation

Si l’éducation est amorcée dès son plus jeune âge, le Bouvier de l’Appenzell sera un parfait compagnon pour travailler, que ce soit pour une éducation de chien de famille ou de chien de berger. Son entrain, sa réceptivité et son besoin d’être stimulé intellectuellement font de lui un chien agréable à éduquer.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Bouvier de l’Appenzell ne présente aucunes prédispositions particulières à certaines maladies.




Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1f8db5e829ceada66ebb8c3f10108691WWWWWW