Brachet de Styrie à poil dur

Le brachet de Styrie à poil dur est un chien de chasse qui mériterait d’être plus connu en France et dans le monde. Il est utilisé pour faire sortir le gibier de sa cachette, en donnant de la voix. C’est également un fin limier qui peut être utilisé à la recherche au sang. C’est un chien reconnu pour sa constitution solide lui permettant de courir sur les terrains difficiles entre la frontière autrichienne et la Slovénie. Pour confirmer cette race au LOF, il faudra obligatoirement passer par une épreuve de travail.

Sa fiche d'identité

Noms : Brachet de Styrie à poil dur, Chien courant de Styrie.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. – Section n°1.2 : Chiens courants de taille moyenne. Avec épreuve de travail (chasse et recherche au sang).

Hauteur au garrot : entre 47 et 53 cm pour les mâles et entre 45 et 51 cm pour les femelles.

Poids : aux environs de 18 kg.

Couleur : la robe peut prendre 2 teintes : jaune pâle ou rouge. Une tâche en forme d’étoile située sur la poitrine peut être tolérée.

Poil : le poil est grossier, dur et mi long.

Entretien du poil : le poil peut être brossé régulièrement car celui-ci retient bien les saletés. Malgré tout le brossage restera facile.

Corps : bien bâti, à la carrure consistante et assurée. Ce chien est de taille intermédiaire.

Tête : elle est légèrement bombée avec un stop bien marqué.

Yeux : de taille plutôt moyenne avec une couleur toujours marron.

Oreilles : les oreilles ne sont pas trop grandes, mais elles sont tombantes avec un poil doux et fin.

Queue : la queue de cette race est forte à la racine, d’une longueur moyenne elle se doit d’être fournie au niveau du poil. Elle ne doit surtout pas s’enrouler sur le dos.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le brachet de Styrie à poil dur a les mêmes besoins que tous les brachets. Des besoins importants pour un sportif de haut niveau. Il aimera courir tous les jours au grand air. De grandes sorties devront être faites tous les jours de sa vie, afin de palier à ses besoins. Il faut bien en prendre conscience, afin de ne pas avoir la surprise de se retrouver avec un chien développant des soucis de comportement pouvant aller de la destruction aux aboiements intempestifs.

Activités possibles : le brachet de Styrie est assez polyvalent. Malgré tout, l’activité qui lui siéra le plus sera la chasse. Chien courant par excellence, il pourra dans ce genre d’activité, utiliser tout son potentiel naturel. Malgré tout, il pourra également apprécier des activités comme la recherche de personne, la recherche d’objet, recherche en décombres, toutes activités où son flair pourra être sollicité. Une activité sportive et éducative comme le canirun pourrait également lui plaire. Bien qu’il puisse faire des activités d’obéissance, il ne s'épanouira pas autant qu’à la chasse.

Vie en appartement : possible.

Note : le Brachet de Styrie à poil dur peut s’habituer à une vie en appartement s'il a l’occasion de sortir plusieurs fois par jour, au moins une heure par jour. Ce sera essentielle, si nous voulons que ce chien puisse s’épanouir.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Brachet  de Styrie peut vivre dans une famille avec enfant sans difficulté. Bien évidemment, il y a des erreurs à ne pas faire, quand il s’agit d’héberger enfant et chien sous le même toit et ce peu importe la race. Voici quelques conseils afin d’établir une bonne relation entre eux. Ne pas les laisser seuls, même si le chien est gentil et tolérant. Apprendre à l’enfant à ne pas déranger le chien quand il dort, mange et joue. Apprendre au chien à ne pas aller dans la chambre de l’enfant et à ne pas prendre ses jouets.

Coût d'acquisition : le prix varie entre 720 euros et 1000 euros selon le sexe et la lignée.

Budget mensuel : environ 38 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le brachet de Styrie peut comme tout autre chien apprendre à cohabiter pacifiquement avec d’autres espèces. Il ne faudra pas pour autant oublier que c’est un merveilleux chien de chasse à l’instinct bien développé.

Robustesse : c’est un chien de chasse robuste.

Son histoire

C’est en 1870, que Carl Peitinger un industriel cynophile de Styrie amateur de chasse, décida de croiser une chienne rouge de Hanovre nommée Hela, avec un chien de chasse courant d’Istrie. Il trouvait que ses deux races feraient un parfait mélange morphologique pour la chasse. Le résultat a fait mouche, puisque les meilleurs chiots de la portée furent gardés et sont donc à l’origine de la race que l’on connaît aujourd’hui. Sa reconnaissance auprès de la FCI se fera le 31 Août 1954.

Son caractère

Le Brachet de Styrie a le caractère affirmé du chien de chasse. Le standard le décrit comme un chien têtu qui n’a peur de rien. Intelligent et déterminé, il n’est pas du genre à se laisser impressionner.

Son éducation

Son éducation devra se faire le plus tôt possible. Son caractère sûr de lui n’est pas fait pour un maître non averti. Il convient d’être patient, mais surtout cohérent. Ne pas céder un jour, pour lui refuser le lendemain. Partir sur une éducation positive et non pas laxiste de l'éduqer sans conflit.

Ses éventuels problèmes de santé

La race n’est sujette à aucune maladie en particulier. Ce sont les accidents de chasse qui créent le plus de blessures.




949049408b83ea08304e825a15788dd9}}}}}}}}}}}}}}}}}}}