Chien courant d’Istrie à poil ras

Le Chien courant d’Istrie à poil ras est en tout point semblable au chien courant d’Istrie à poil dur. Les quelques différences qui les opposent sont bien entendu leur pelage mais aussi leur taille. En effet, les sujets à poil ras sont légèrement plus petits. Excellent chasseur et aussi bon compagnon de vie, ce chien a besoin de beaucoup d’exercices pour se sentir bien dans ses pattes. Ce chien aboie beaucoup, il n’est donc pas conseillé de le faire évoluer en ville.

Sa fiche d'identité

Noms : Chien courant d’Istrie à poil ras, Istarski Kratkodlaki Gonic.

Groupe : Groupe n°6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. - Section n°1.2 : Chiens courants de taille moyenne.

Taille (hauteur au garrot) : la taille de ce chien courant est comprise, selon le sexe, entre 44 et 56 cm. Idéalement, le mâle mesure environ 50 cm au garrot et la femelle environ 48 cm au garrot.

Poids : ce chien courant pèse en moyenne 18 kg une fois adulte.

Couleur : le fond de la robe est couleur blanc de neige. Les oreilles sont généralement de couleur orangée (ou présentent des mouchetures orangées). Sur le front, une tache en forme d’étoile est également dans ces tons. Des marques orangées (sous forme de taches ou de mouchetures), notamment à la base de la queue, peuvent être présentes mais ne doivent pas l’emporter sur la couleur de fond.

Les sujets tricolores ne sont pas admis par le standard officiel de la race. Les marques orangées doivent être vives sans être ni trop pâles ni trop foncées, ni marrons.

Corps : squelette solide, corps vigoureux et trapu.

Poil : le poil est ras, de texture fine, dense et luisant.

Entretien du poil : aucun toilettage n’est nécessaire, à part si le chien est vraiment très sale. Des brossages réguliers permettent de garantir la qualité et la beauté de son pelage.

Tête : la tête du Chien courant d’Istrie à poil ras est proportionnelle au reste du corps. Le stop est léger.

Yeux : de forme ovale, les yeux sont de couleur foncée avec le regard clair et expressif.

Oreilles : fines, larges à l’attache, les oreilles s’amenuisent jusqu’à leurs extrémités. Elles doivent être au minimum mi-longues et atteindre les arcades sourcilières lorsqu’elles sont portées vers l’avant.

Queue : la queue est forte à son attache et s’amincit jusqu’à son extrémité. Elle est fine, attachée haut, de longueur moyenne (atteint le jarret sans le dépasser) et est légèrement recourbée vers le haut.

Espérance de vie : entre 12 et 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : comme tout bon chien de chasse, le chien courant d’Istrie à poil ras a besoin de beaucoup d’exercice pour être pleinement épanoui. La dépense physique est bien entendu importante mais les dépenses mentales et olfactives le sont d’autant plus.

Plusieurs longues balades doivent lui être proposées pour répondre à son grand besoin de dépense et lui permettre d’extérioriser son trop plein d’énergie, notamment s’il n’est pas utilisé pour la chasse.

Activités possibles : chasse, pistage, mantrailing, cani-sports de traction, obé-rythmée, flyball, longues balades, etc.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : très aboyeur et débordant d’énergie, ce chien n’est pas très adapté à la vie citadine.

C’est un chien de travail qui ne sera un bon compagnon que s’il est suffisamment dépensé. La vie en appartement ne sera donc possible que s’il bénéficie de plusieurs longues balades par jour avec la possibilité de courir en liberté.

Cependant, ce n’est clairement pas l’environnement idéal pour ce chien de chasse, mieux vaut l’accueillir dans une maison avec jardin ou à la campagne pour qu’il puisse se dégourdir les jambes régulièrement et bénéficier de balades qualitatives.

Par ailleurs, qu’il vive enfermé ou dans un jardin, il sera nécessaire de promener ce chien courant tous les jours. Le jardin ne doit en aucun cas justifier le manque de sorties extérieures.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : particulièrement affectueux, ce chien pourra tout à fait intégrer une famille constituée d’enfants. Toutefois, des règles devront être instaurées et respectées pour garantir la sécurité de tous.

Les enfants doivent en effet apprendre à laisser le chien tranquille, à respecter sa vraie nature et ne pas le considérer comme un jouet ou une peluche.

Le chien quant à lui doit apprendre à aller dans son panier notamment lorsque les enfants jouent ou mangent pour éviter tout débordement.

Cout d'acquisition : aucune information fiable n’est disponible concernant le prix d’achat d’un Chien courant d’Istrie à poil dur, notamment à cause de sa faible représentation sur l’hexagone.

Budget mensuel : il faudra compter entre 30 et 50€/mois pour subvenir aux besoins d’un chien courant de ce gabarit.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : à la chasse, il est utilisé seul ou en meute, ce qui fait de lui un chien particulièrement sociable avec ses congénères.

Pour ce qui est des autres animaux, attention aux petits animaux de compagnie qu’il pourrait rapidement considérer comme des proies. Toutefois, si une habituation est faite dès le plus jeune âge du chien et qu’il grandit avec un chat par exemple, il pourra tout à fait cohabiter.

Robustesse : le chien courant d’Istrie à poil ras est particulièrement solide. Il ne craint pas grand chose.

Son histoire

C’est une race très ancienne de chiens courants autochtones. Des fresques du 15ème siècle, des tableaux et écrits du 18ème siècle témoignent de l’ancienneté de cette race. En 1924, la race est inscrite dans le livre des origines croates, son pays d’origine. La FCI reconnaît officiellement la race en 1949 et le premier standard est publié en 1973. Très apprécié par les chasseurs dans son pays d’origine mais aussi dans les pays avoisinants, ce chien est tout de même peu répandu sur l’hexagone.

Son caractère

Le standard officiel de la race décrit le Chien courant d’Istrie à poil ras comme étant doux, docile, calme et très attaché son maître. Il est passionné par la chasse et poursuit avec enthousiasme et détermination les petits gibiers (lièvres, renards, etc.).

Son éducation

Le Chien courant d’Istrie à poil ras n’est pas difficile à éduquer, surtout si fermeté, cohérence, assiduité et patience sont mis en avant. Pour la chasse, il s’agira surtout d’attendre les 8 mois du chien et de l’emmener sur le terrain avec d’autres chiens expérimentés.

Le plus important pour ce chien, surtout s’il est adopté uniquement comme chien de compagnie, sera de travailler le rappel pour pouvoir garder un contrôle sur lui lorsque sa curiosité est piquée par un élément extérieur.

Les principes de l’éducation positive devront bien entendu être respectés pour parvenir à une coopération saine et enthousiaste. La brutalité ne fera que freiner les différents apprentissages et aura un impact très négatif sur la relation inter spécifique maître-chien.

Ses éventuels problèmes de santé

Cette race n’est sujette à aucune pathologie particulière.


Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

b8f38643b4ca105013e61f7a30bce4d7qqqqqqqqqqqqqqq