Chien courant serbe

Le Chien courant serbe est un chien de chasse de taille moyenne et de constitution particulièrement robuste. Il a un tempérament fort, parfois têtu et est un travailleur tenace, vif, endurant et énergique.

Sa fiche d'identité

Noms : Chien courant serbe, Chien courant des Balkans, Balkanski Gonic.

Groupe : Groupe n° 6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées. – Section n°1.2 : Chiens courants de taille moyenne. Avec épreuve de travail.

Taille : entre 46 et 56 cm pour les mâles et entre 44 et 54 cm pour les femelles.

Poids : selon sa taille, le Chien courant serbe peut aller jusqu’à 20 kg.

Couleur : la robe du chien courant serbe est rousse (du roux jaunâtre à la couleur rouille) avec un manteau ou une selle noire qui remonte jusqu’à la tête du chien avec des marques disposées de chaque côté des tempes et sur le poitrail. Une petite marque blanche est admise.

Corps : de forme allongée et très musclé.

Poil : court, épais, brillant, bien couché sur le corps, le poil est abondant. Le chien courant serbe possède également un sous-poil.

Entretien du poil : un brossage hebdomadaire est nécessaire pour maintenir la beauté et les qualités protectrices de la robe de ce chien courant. Cet entretien deviendra plus fréquent pendant les périodes de mue, à l’automne et au printemps.

Tête : sa tête est dite dolichocéphale, c’est à dire que le crâne est long (en opposition aux chiens brachycéphales qui ont le crâne arrondi). Le stop est très légèrement marqué.

Yeux : de taille moyenne, les yeux de ce chien courant sont de forme ovale et de couleur la plus foncée possible.

Oreilles : elles sont minces, de taille (longueur et largeur) moyenne, pendantes et attachées haut, bien accolées aux joues du chien.

Queue : dans le prolongement de la ligne de la croupe, la queue du Chien courant serbe est forte et atteint le niveau du jarret. Légèrement recourbée vers le haut, elle dépasse la ligne du dos lorsque le chien est en action.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : comme tout bon chien courant qui se respecte, ce chien serbe a besoin de beaucoup d’exercice pour exprimer tout son potentiel. S’il ne chasse pas, des activités physiques et sportives régulières devront lui être proposées pour maintenir son équilibre physique et psychique.

Bien entendu, quel que soit son mode de vie, de longues balades quotidiennes devront lui être proposées pour répondre au mieux à ses besoins de dépenses physiques, mentales, olfactives et sociales.

Activités possibles : chasse, pistage, agility, cani-sports de traction, flyball, obérythmée, etc.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : la vie en appartement n’est pas recommandée pour ce chien qui a besoin d’espace pour s’épanouir. De plus, le voisinage pourrait être rapidement gêné par ses nombreux aboiements.

Toutefois, même s’il vit à la campagne, le Chien courant serbe ne devra en aucun cas rester enfermé dans son jardin auquel cas il pourrait développer de nombreux troubles comportementaux.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : vous pouvez le laisser avec des enfants sans aucune crainte mais toujours sous surveillance car les enfants peuvent avoir des attitudes inadaptées face à un chien. De plus, des règles de vie que les enfants devront respecter doivent être instaurées (ne pas déranger le chien lorsqu’il est dans son panier, ne pas monter sur son dos, ne pas jouer avec lui sans l’accord des parents, etc.).

Cout d'acquisition : aucune information fiable n’est disponible concernant le prix d’achat d’un Chien courant serbe puisqu’il est encore à l’heure actuelle peu répandu dans l’hexagone.

Budget mensuel : il faut compter en moyenne 40€/mois pour subvenir aux besoins physiologiques d’un chien de ce gabarit.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : ce chien tolère tout à fait les autres animaux de la maison, qu’ils soient de son espèce ou non mais cette harmonie ne sera de mise que si une socialisation précoce est mise en place chez le chiot serbe et qu’il a, de préférence, grandi auprès d’eux.

Pour les petits animaux de compagnie qui intègrent le foyer lorsque le chien est adulte, attention à son instinct de prédation qui pourrait impacter la bonne entente.

Robustesse : ce chien courant serbe est un chien robuste et solide qui tombe rarement malade et qui est bien protégé contre les intempéries grâce à son sous-poil.

Son histoire

Cette race fait partie des chiens courants répandus sur le territoire des Balkans. Sa première description date de 1905 et fut rédigée par Franz Laska. Le premier standard officiel de la race a ensuite été rédigé en 1924. Cependant, la race n’est officiellement reconnue par la FCI qu’en 1940. Étant la race la plus répandue en Serbie, c’est en 1996, qu’elle prend le nom officiel de Chien courant serbe.

Son caractère

Le chien courant serbe est un chasseur aguerri, endurant et infatigable qui possède un sens de l’orientation hors pair, ce qui en fait un pisteur d’exception. Il a, en autre qualité, la ténacité. Quand il traque une proie, il ne s’arrête pas tant qu’il ne l’a pas trouvée.  Le sanglier, le cerf et le lièvre font partie des gibiers qu’il affectionne.

Le chien courant serbe est aussi utilisé comme chien de garde et est également un chien de compagnie affectueux, au bon caractère, aimable et sûr de lui.

Son éducation

Ce chien possède un caractère fort qui pourra causer des tracas lors de son éducation. En effet, d’un tempérament sanguin, il est important d’adopter une posture confiante et ferme face à ce chien et commencer son éducation le plus tôt possible.

Malgré une fermeté nécessaire, aucune brutalité ne sera admise et les principes de l’éducation positive doivent être respectés pour garantir une relation saine et de confiance entre le maître et son chien.

Comme de nombreux chiens de chasse, le rappel est l’apprentissage à prioriser mais il ne faut néanmoins pas s’attendre à ce qu’il soit acquis à 100%, notamment si un élément extérieur pique la curiosité et l’odorat de cet excellent pisteur.

Ses éventuels problèmes de santé

Cette race n’est sujette à aucune pathologie en particulier.


Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

c63515352eba85b906db96b44c8f4cc9;;;;;;;;;;;;;;;;;