Chien d’eau irlandais

Le Chien d’eau irlandais est traditionnellement sélectionné pour la chasse au gibier d’eau, principalement le canard. C’est toutefois un chien polyvalent qui s’adapte assez facilement aux différentes chasses. C’est à la fois un excellent travailleur mais aussi un agréable compagnon pour toute la famille.

Sa fiche d'identité

Noms : Chien d’eau irlandais, Epagneul d’eau irlandais, Irish water spaniel.

Groupe : Groupe n°8 : Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier, chiens d’eau. – Section n°3 : Chiens d’eau. Avec épreuve de travail.

Taille : entre 53 et 59 cm au garrot pour les mâles et entre 51 et 56 cm au garrot pour les femelles.

Poids : selon son sexe, ce chien d’eau peut peser entre 22 et 26 kg.

Couleur : la robe est marron foncé (marron puce). Aucune marque blanche n’est tolérée.

Corps : solide, harmonieux, développant une belle carrure.

Poil : il est naturellement huileux et ne doit jamais avoir une texture laineuse. La robe est constituée de bouclettes crépues serrées.

Entretien du poil : l’avantage de ce chien est qu’il ne perd que très peu de poils, ce qui est souvent le cas des chiens d’eau. Il faut simplement brosser de manière bihebdomadaire de préférence son pelage pour maintenir sa beauté et ses qualités imperméables.

Tête : le crâne est en forme de dôme, de taille moyenne et assez large ; le stop est en pente douce.

Yeux : de taille assez petite, les yeux sont en forme d’amande et d’une couleur allant d’ambre foncé à noisette foncé.

Oreilles : elles sont très longues, attachées bas, pendantes et fournies de boucles torsadées.

Queue : la queue du chien d'eau irlandais est portée au niveau du dos, à l'horizontal de préférence. Elle est lisse, forte à sa base en s’amenuisant vers son extrémité et est couverte de courtes boucles. On dit qu’elle ressemble à une queue de rat.

Espérance de vie : environ 11 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : hardi et fougueux, le Chien d’eau irlandais est dynamique et ne peut se contenter de quelques balades de quartier.

C’est un chien de travail qui a besoin de se dépenser tant physiquement que mentalement ou de manière olfactive tous les jours.

Très endurant, il fera le bonheur de maîtres sportifs.

Activités possibles : chasse, canicross, pistage, cavage, obé-rythmée, agility, flyball, activités de rapport, etc.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : ce chien a besoin d’espace et de plein air pour s’épanouir. Une vie citadine pourrait le rendre malheureux, sauf s’il a la possibilité d’aller courir à la campagne régulièrement.

Le mieux pour ce chien est d’habiter en milieu rural, en maison avec jardin, avec de préférence un point d’eau à proximité pour vaquer à son activité favorite.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : très joueur, c’est un très bon compagnon pour toute la famille, y compris les enfants. Attention toutefois à ce que des règles de vie soient instaurées pour garantir la sécurité de tous (notamment des enfants en bas-âge) et donc une cohabitation harmonieuse.

Cout d'acquisition : plutôt rare en France, aucune information fiable n’est disponible concernant le prix d’achat d’un Chien d’eau irlandais.

Budget mensuel : il faut compter en moyenne 40€/mois pour répondre aux besoins du Chien d’eau irlandais.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note :  c’est un chien au bon tempérament qui, s’il a bénéficié d’une bonne socialisation étant petit, peut sans problème interagir respectueusement avec ses congénères.

Il faudra seulement veiller à contrôler ses instincts de chasse si d’autres animaux sont présents au sein du foyer. Toutefois, si le chiot Epagneul d’eau irlandais est confronté à toutes sortes d’espèces dès son plus jeune âge, il pourra cohabiter sereinement avec eux.

Robustesse : le Chien d’eau irlandais est un chien à la constitution solide malgré quelques prédispositions médicales.

Son histoire

Les origines du Chien d’eau irlandais sont assez floues. Certains pensent qu’il serait issu de chiens persans arrivés en Irlande par l’Espagne. Cela remonterait au début du 17ème siècle. Ces chiens étaient également surnommés “Whip tail” (queue en forme de fouet) ou “Rat-tail” (queue de rat) en raison de leur queue semblable à celle d’un rat. Le chien d’eau irlandais fut présenté en exposition au milieu du XIXe siècle et rencontra un véritable succès populaire. Le club de race est fondé en 1890 en Irlande et la FCI reconnaît officiellement la race en 1954.

Son caractère

Le Chien d’eau irlandais est un chien fier, possédant une grande intelligence et une bonne endurance. Il se montre très fidèle et affectueux avec les membres de sa famille mais reste réservé face aux étrangers.

Son éducation

Il peut parfois être difficile d’obtenir la pleine coopération de ce chien car il peut se montrer têtu. Toutefois, si de bonnes habitudes sont mises en place dès l’arrivée du chiot d'eau irlandais et que l’attitude des maîtres est juste, ferme, cohérente et bienveillante : de beaux résultats pourront être obtenus.

Ses éventuels problèmes de santé

Il peut être sujet à la dysplasie de la hanche, à certains problèmes cutanés comme la perte excessive de poils ou encore à la chute des griffes. Du fait de son activité de chien d’eau, il peut également être sujet aux otites.


Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

468e859e69bdc8eca81b65b29a51ce47@@@@@@@@