Chien de berger de Majorque

Le Chien de berger de Majorque est un chien polyvalent : il excelle dans son travail de berger, est un bon gardien et s’avère être également un très agréable chien de compagnie. C’est un chien très rare qui n’est pas suffisamment représenté, y compris dans son pays d’origine ; on sait donc peu de choses sur lui.

Sa fiche d'identité

Noms : Chien de berger de Majorque, Ca de Bestiar, Perro de pastor Mallorquin.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). – Section n°1 : Chiens de berger. Sans épreuve de travail.

Taille au garrot : entre 66 et 73 cm au garrot pour les mâles et entre 62 et 68 cm au garrot pour les femelles.

Poids : le Chien de berger de Majorque pèse aux alentours de 40 kg.

Couleur : seule la couleur noire est admise (dans ses différentes nuances).

Corps : de taille supérieure. Ce chien est très athlétique et puissant.

Poil : il existe deux variétés : celle à poil long et celle à poil court. Pour la variété à poil court, le pelage est doux, fin, bien couché avec un sous-poil très fin mais bien serré. Pour la variété à poil long, le poil est également doux et fin ; de légères ondulations peuvent être observées.

Entretien du poil : ce chien rustique ne demande que très peu d’entretien. Il n’est pas nécessaire de le toiletter mais des brossages réguliers sont tout de même nécessaires.

Tête : elle est de forme allongée et triangulaire vu de profil ; le stop est doucement marqué.

Yeux : de petite taille, en amande et d’une couleur allant du miel de romarin (ton clair) au miel de caroube (ton foncé).

Oreilles : elles sont assez petites proportionnellement à la taille de la tête. Cassées, elles sont triangulaires, assez épaisses et attachées haut.

Queue : de longueur moyenne, la queue atteint généralement le jarret. Selon la variété (poil court ou poil long), elle peut être fournie de longues franges. Au repos, la queue est portée tombante, légèrement courbée ; en action, elle bat horizontalement sans jamais être enroulée.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : qui dit chien de travail dit chien qui a un besoin presque constant de se rendre utile. Il est donc important de proposer à ce chien de berger des occupations stimulantes, que ce soit physiquement ou mentalement.

Le mieux pour ce chien est de travailler dans une ferme ou d’être adopté par des maîtres particulièrement sportifs et disponibles.

Activités possibles : travail sur troupeau, garde, grandes balades, cani-sports de traction, pistage, obé-rythmée, agility, etc.

Vie en appartement : déconseillé.

Note : c’est exclusivement un chien d’extérieur qui a besoin d’espace pour s’épanouir. Il ne peut absolument pas subir un quotidien sédentaire et citadin. De plus, dans une maison avec jardin, il peut davantage exploiter ses instincts de gardien.

Toutefois, s’il vit en appartement mais qu’il est promené de longues heures et plusieurs fois par jour, avec la possibilité de suivre ses maîtres dans tous leurs déplacements, ce mode de vie peut lui convenir.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : c’est un très bon chien de famille, qui peut sans problème intégrer un foyer constitué d’enfants si chacun respecte la tranquillité de l’autre. Des règles de sécurité doivent alors être mises en place dès l’arrivée du chiot à la maison.

Attention aux enfants en bas âge qui peuvent parfois se montrer brusques avec leur animal. Ce chien très sensible, voire timide lorsqu’il est jeune, pourrait très mal le vivre.

Cout d'acquisition : aucune information fiable n’est disponible concernant le prix d’achat d’un Chien de berger de Majorque. Cela est notamment dû au fait qu’il est très faiblement représenté, y compris dans son pays d’origine.

Budget mensuel : il faut prévoir environ 50€/mois pour subvenir aux besoins du Chien de berger de Majorque, tout en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : une socialisation précoce, régulière et de qualité est plus que nécessaire pour ce chien car il peut avoir tendance à se bagarrer avec ses congénères, notamment ceux de même sexe. Pour les autres animaux de compagnie, il est préférable que les espèces aient grandi ensemble.

Robustesse : c’est un chien robuste, qui ne craint pas grand-chose et qui peut vivre longtemps sans problèmes de santé particuliers.

Son histoire

Il n’existe pas de documents officiels retraçant l’histoire du Chien de berger de Majorque. Il semblerait toutefois, que ce soit une race très ancienne qui fut reconnue dès le XVIIe siècle. Mais c’est seulement dans les années 70 qu’une réelle sélection commença.

Son caractère

C’est un chien noble, qui n’obéit généralement qu’à un seul maître et qui se méfie naturellement des inconnus. Ce berger de Majorque est particulièrement intelligent, facile à vivre au quotidien, très réceptif et fidèle.

Son seul “défaut” reste sa grande timidité qui nécessite un important travail de socialisation pour que cela ne se transforme pas en crainte excessive puis en agressivité.

Son éducation

C’est un chien très intelligent et docile avec qui il n’est pas difficile d’interagir. Tant que les méthodes sont bienveillantes et cohérentes, le Chien de berger de Majorque coopère volontiers.

Le point le plus important à travailler avec le chiot dès son arrivée à la maison, c’est sa socialisation car sa réserve naturelle pourrait le rendre trop craintif une fois l’âge adulte atteint.

Ses éventuels problèmes de santé

Aucune pathologie particulière n’est reconnue pour cette race.


Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1626394597cd63ee618512d7008e8eb8@@@