Chien-loup tchèque

chien loup tchèque

Le chien loup Tchécoslovaque, un chien aux allures de loup ! Cette race de chien si unique descend bien du croisement d’un chien, le Berger Allemand et d’un Loup. Mais attention ! Si vous craquez pour cette race de chien, il sera nécessaire de vous informer rigoureusement avant d’adopter un chien loup Tchécoslovaque. Il ne faudra jamais faire le choix de cette race en vous basant sur des critères physiques exclusivement. Alors oui, c’est chien magnifique, mais c’est aussi une race qui demande une activité importante, ainsi qu’une connaissance et attention particulières.

Sa fiche d'identité

Noms : Chien-loup tchèque, Chien-loup Tchécoslovaque ou encore Ceskoslovenský Vlciak.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier, sauf chiens bouvier suisses. - Section n°1 : Chiens de berger. Avec épreuve de travail.

Hauteur au garrot : la taille minimum du chien-loup tchécoslovaque pour les femelles est de 60 cm et pour les mâles de 65 cm. Il y a pas de taille maximum définie.

Poids : le poids minimum du chien-loup tchèque pour les femelles est de 20 kg et pour les mâles de 26 kg. Il y a pas de poids maximum défini.

Couleur : le chien-loup tchécoslovaque peut avoir une robe de couleur gris argenté à gris jaune. Son masque est quant à lui clair et des poils clairs sont également présent à niveau du poitrail et de la base du cou. A savoir qu’il est possible d’avoir un chien loup tchèque de couleur gris foncé avec un masque clair.

Poil : le poil du chien-loup Tchécoslovaque est droit et avec un sous poil dense. De plus, le poil change en fonction de la saison afin de s’adapter aux différences de températures.

Entretien du poil : un brossage régulier et plus important durant la mue sera conseillé pour l’entretien du poil du chien-loup tchèque.

Corps : il ressemble énormément à un loup. De taille légèrement supérieure à la moyenne, il possède un squelette solide.

Tête : le chien-loup tchécoslovaque a une tête bien musclée et symétrique.

Yeux : ses yeux sont très souvent de couleur ambre.

Oreilles : les oreilles du chien-loup tchécoslovaque sont droites, triangulaires et plutôt fines.

Queue : sa queue est longue et portée en faucille quand il est en éveil, sinon elle sera tombante.

Espérance de vie : environ 14 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le chien-loup tchécoslovaque est une race de chien certes magnifique à regarder mais difficile à vivre si elle n’est pas assez dépensée. Il sera donc nécessaire de promener son chien-loup tchèque tous les jours et de lui présenter d’autres chiens afin qu’il joue et se dépenser régulièrement.

Activités possibles : activités de loisirs canins, balades, sport canins, pistage, agility, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : à condition d’être suffisamment dépensé. De plus, sachez qu’un chien-loup tchécoslovaque “enfermé” dans son jardin toute la journée ou même toute la semaine ne sera pas heureux et que les risques de fugues sont présents. Donc que votre chien-loup tchèque soit en appartement ou en maison, il faudra le balader suffisamment tous les jours en extérieur.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le chien-loup tchécoslovaque peut vivre avec des enfants à condition que quelques règles de sécurité soient respectées. Comme pour toutes les races de chien, il sera nécessaire de ne jamais laisser chien et enfants sans surveillance. De plus, les enfants devront apprendre à respecter leur chien et les zones comme le canapé ou les lits doivent être réglementées pour le chien. Pour finir, le panier de votre chien devra être interdit à vos enfants, afin de permettre à votre chien de s’y installer quand il aura envie ou besoin d’être au calme.

Cout d'acquisition : environ 1300 euros.

Budget mensuel : entre 35 et 65 euros.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : mais attention à l’instinct de prédation ! Votre chien-loup tchèque devra être habitué dès son plus jeune âge à la présence d’autres espèces et à les considérer comme familières sans quoi la cohabitation pourra être difficile.

Robustesse : le chien-loup tchécoslovaque est un chien assez robuste et résistant.

Son histoire

Le chien-loup tchèque comme son nom l’indique est issu d’un croisement de chien et de loup. Plus précisément, le chien loup Tchécoslovaque descend d’un Berger Allemand et d’un Loup des Carpates. C’est en 1955 que les premiers tests montraient qu’il était possible de croiser chien et loup, afin d'obtenir une nouvelle race alliant les qualités du loup et les capacités du chien. Pour finir, la race chien-loup tchécoslovaque fut officiellement reconnue en 1982.

Son caractère

Le chien-loup tchèque est une race fascinante, moins sensible que son cousin le chien loup de Saarloos. Le chien-loup tchécoslovaque reste une race de chien qui peut se montrer sensible et craintive vis à vis des étrangers, mais qui sera en revanche très proche de ses maîtres. Son tempérament parfois affirmé devra être canalisé et un juste milieu devra être trouvé afin de vivre au mieux avec un chien-loup tchèque. Chien de travail polyvalent, si vous adoptez un chien-loup tchécoslovaque, vous devez lui proposer une activité suffisante et si possible le laisser vivre avec plusieurs chiens dans le foyer car son besoin de contact avec ses congénères est important.

Son éducation

Le chien-loup tchécoslovaque demande une éducation très adaptée à sa race, à son tempérament et sa sensibilité. Ce n’est pas une race de chien à mettre entre les mains de tout le monde et son éducation ne devra jamais être trop rigide et encore moins violente. Sans tomber dans un extrême, il faudra de la justesse pour éduquer un chien-loup tchèque. Le dépenser suffisamment et lui proposer une activité de travail seront également les clés d’une bonne relation avec ce chien aux allures de loup.

Ses éventuels problèmes de santé

Le chien-loup tchécoslovaque est un chien ne présentant pas de pathologies particulières.




12 réactions

  • Bonjour, je trouvais important de vous apporter “mon expérience” si ça peut éviter que des chiens soient malheureux. J’ai une amie qui n’a jamais eu de chien qui a littéralement craqué pour un chien loup tchèque de 3 mois en visitant un élevage. L’éleveur l’a bien averti du fait que ce n’était pas une race de chien comme les autres et qu’il faut l’éduquer d’une certaine manière et cela très tôt, chose à laquelle elle s’est engagée. Finalité, à peine deux mois plus tard elle rendait le chien à l’éleveur car elle n’arrivait pas à l’éduquer. Donc moralité de l’histoire ne prenez pas un chien loup tchèque parce que vous aimez les loups ou parce que vous le trouvez beau. Vu comment cela s’est passé, il faut à mon avis ne jamais prendre ce chien en temps que premier chien ou sinon bien se concentrer sur son éducation tout en ayant pris au préalable les renseignements nécessaires sur la race, sur ses besoins et sur la meilleure façon de l’éduquer.

  • A tous les les gens qui ne voient que la beauté de ce chien, réflichissez bien avant de vouloir accueillir un chien loup tchèque !!! Demandez vous si vous avez le temps, l’espace nécessaire, les compétences aussi pour dresser ce type de chien et l’envie. Ce n’est pas une peluche, loin de là…

  • qu’ils sont beau les chiens loups tchèques. Je trouve les loups magnifiques et je suis une grande amoureuse des chiens et à chaque fois que je vois un chien loup tchèque je suis émerveillée par la beauté de chien. Il en impose trop !!!

  • J’ai un chien loup tchécoslovaque depuis avril 2016.
    Effectivement du temps, de la douceur une extrême douceur et de la patience.
    Il est d’une intelligence hors norme avec un caractère bien trempé.
    C’est une crème de chien loup mais n’oubliez jamais le regard que vous devez poser sur lui il vous raconte tout lorsque vous plongez son regard dans le sien….
    Vous devrez toujours anticiper sans cesse.
    Ne prenez pas un chien loup tchécoslovaque pour sa beauté mais pour son intelligence et soyez en fusion avec lui. Alors vous ne vivrez lui et vous que du bonheur.

  • J’ai adopté un chien loup tchèque de 2 ans et 3 mois à la SPA. Ca fait un peu plus de 2 semaines et tout se passe relativement bien. Très craintif, il a vite choisi son maître (ou son Alpha) à la maison. Il ne me lache jamais d’une semelle. Très intélligent, très doux et affectueux. Il découvre la chaleur d’un foyer, les papouilles, il y a bien pris gout!, et il commence à jouer de temps en temps. Sinon il est vraiment trèèès calme et très tranquille. Il a vécu 2 ans attaché dehors et son ancien propriétaire ne passait le voir qu’une fois par semaine.

  • Votre article est très bien fait et donne envie d’acquérir un chien de cette race. J’ai; pour ma part eu un élevage amateur de Briards.
    Il y a juste un point qui est cocasse mais il n’est pas de votre fait mais de la responsabilité de la Centrale Canine : classer le loup dans les chiens de bergers, il fallait oser !

  • Ça fait plusieurs années que je bave devant cette race, tant pour sa beauté que pour son caractère et son intelligence.

    J’ai déjà contacté des éleveurs pour qu’ils me parlent de leurs tempéraments, leur socialisation avec d’autres espèces (je travaille avec des chevaux et d’autres animaux traînent toujours dans le coin (d’autres chiens, des chats, etc)), avec les enfants (eux aussi traînent souvent ) et leurs modes d’élevage (présence où non d’autres races ou espèces, milieu de vie, manipulations effectuées (ou pas…), caractères des parents, etc) afin de pouvoir faire le meilleur choix possible le moment venu.

    D’ailleurs, je pense que les gens négligent trop ces points quand ils partent faire l’acquisition d’une race avec laquelle ils n’ont jamais été vraiment en contact.
    Et c’est vrai que cette race n’est pas une race à prendre à la légère (quand j’en vois qui se font dominer par leur caniche…).

    Perso, j’ai déjà eu différentes races de chien auparavant, été chez des éducateurs canins donc à présent, je me sens prête pour gérer un chien de cette race.

    Malheureusement, je n’ai pas l’environnement pour en accueillir en ce moment…

    Mais je ne renonce pas !

  • Le chien loup tchèque est un animal que j’aimerais bien avoir car il aime se dépenser mais aussi il peut se montrer câlin. C’est animal magnifique mais qui peut se montrer agressif donc il a autant de qualités que de défauts. ❤

  • Nous avons eu un chien loup l y”a 4 mois environ , quelle intelligence effectivement , il comprend très vite et très bien ; seul bémol, mon autre chienne est l”alpha (pour le moment )et à 11 ans ce n’est pas de tout repos pour elle !!
    alors attention aux congénères,un trop vieux chien s’épuisera très vite face au loup qui demande TOUJOURS de l’attention,En ce qui nous concerne ,il aime rester dans le jardin et sortir 3 fois par jour aussi ! mais nous avons un emploi du temps qui le permet!alors comme les autres commentaires , si vous aimez les animaux et les chiens loups ,donnez lui de l’espace , des activites et surtout de l’amour (et de l’autorite aussi quand même) et vous serez tous heureux !

  • ce chien loup est très beau je compte en prendre un bientot

  • Bonjour,
    Ayant un mâle Malamut, dominant, je me demande si une femelle Chien-loup Tchèque serait compatible au quotidien?
    J’habite en lisière de forêt de Compiègne.
    Autre question : quel est son comportement vis à vis des moutons?

    Bien cordialement,

    Édouard

    • Bonjour Édouard,
      Il est impossible de le prédire. La bonne entente entre tous les chiens n’existe pas et, comme pour nous, certains auront des affinités, d’autres pas du tout. Cela dépendra aussi de la socialisation de votre Malamute. Et, comme vous me dites qu’il est « dominant », j’entends par là qu’il est plutôt « caractériel » (le terme « dominant » est inapproprié -cf notre article “Mon chien est dominant, un mythe ?”) et que sa socialisation n’a pas peut être pas été optimale. Le cas échéant, la cohabitation risque alors d’être compliquée.
      Quant aux moutons, sachez le chien-loup tchèque possède un fort instinct de prédation. Sans une socialisation qui l’habitue à la présence des moutons depuis son plus jeune âge, cela signifie qu’il y a de grandes chances pour qu’elle s’intéresse de très près aux moutons quitte à aller les chasser (voire même à les tuer comme le ferait un loup). Il y a des moyens pour atténuer cet instinct mais pas pour le gommer complètement.

Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fa29a650c1c23478f7c534eb38bb4d70qqqqqqqqqqqqqqqqq