Dogue de Bordeaux

dogue de bordeaux

Le Dogue de Bordeaux, ce molosse aux allures de gros nounours est l’une des races françaises les plus anciennes. Son gabarit important nécessite une éducation qui débutera jeune, ainsi qu’une bonne socialisation. Peu endurant, votre Dogue de Bordeaux aura néanmoins besoin de balades journalières. Plutôt fragile physiquement à cause de sa morphologie, il faudra être vigilant durant sa croissance et éviter les activités physiques intenses surtout en cas de fortes chaleurs.

Sa fiche d’identité

Noms : Dogue de Bordeaux, Dogue d’Aquitaine.

Groupe : Groupe n°2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer, molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses. – Section n°2.1 : Molossoïdes, type dogue. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 60 et 68 cm pour les mâles et entre 58 et 66 cm pour les femelles.

Poids : au minimum 50 kg pour les mâles et 45 kg pour les femelles.

Couleur : de couleur fauve, le Dogue de Bordeaux a une robe unicolore. Quelques taches blanches peuvent être acceptées au niveau du poitrail et sur l’extrémité des membres.

Poil : court et fin. Le poil du Dogue de Bordeaux doit être doux au touché.

Entretien du poil : un brossage régulier suffira à entretenir le poil court du Dogue de Bordeaux.

Corps : tout en muscle, il dégage une forte impression de puissance. Chien trapu à la silhouette harmonieuse.

Tête : la tête du Dogue de Bordeaux est forte et puissante. N’oublions pas que le Dogue de Bordeaux est un molossoïde ! De plus, sa tête est sillonnée de rides symétriques.

Yeux : de couleur foncée ou encore noisette.

Oreilles : les oreilles du Dogue de Bordeaux sont relativement petites et de couleur légèrement plus foncée que le reste de sa robe. Les oreilles du Dogue de Bordeaux sont également légèrement arrondies. Elles sont tombantes mais ne doivent pas dépasser les yeux.

Queue : longue, mais sans dépasser le jarret. La queue du Dogue de Bordeaux est aussi très épaisse à sa base. Portée tombante au repos, elle ne sera jamais enroulée sur le dos.

Espérance de vie : environ 11 ans.

Besoin de dépenses : modéré à important.

Note : le Dogue de Bordeaux n’est pas un chien très endurant, par conséquent son besoin de dépense est limité par ses capacités physiques. Il faudra donc être vigilant à ne pas lui proposer d’activités physiques trop intenses notamment en cas de fortes chaleurs. Une balade quotidienne sera recommandé pour éviter les débordements d’énergie, mais de façon générale, le Dogue de Bordeaux n’est pas un sportif de haut niveau.

Activités possibles : activités de loisirs canins, pistage, balades, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : le Dogue de Bordeaux reste un chien au gabarit important et cela peut être une contre-indication pour la vie en appartement. En revanche, avec ou sans jardin, votre Dogue de Bordeaux devra être baladé tous les jours. Donc pour ses besoins, la vie en appartement est compatible avec cette race de chien.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Dogue de Bordeaux peut devenir un véritable compagnon pour vos enfants. Attention en revanche à son gabarit, il peut involontairement se montrer brusque avec de jeunes enfants notamment. Pour finir et afin de garantir une belle cohabitation chien / enfant, votre chien devra être respecté par vos enfants : ne pas être dérangé quand il dort ou mange, ne pas lui faire peur, etc.

Coût d’acquisition : entre 1300 euros et 1800 euros.

Budget mensuel : entre 50 et 80 euros.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Dogue de Bordeaux peut vivre pacifiquement avec d’autres espèces, mais pour que cela se passe au mieux, il sera nécessaire de l’habituer jeune, avant ses 3 mois, à leur présence.

Robustesse : le Dogue de Bordeaux est un chien plutôt robuste et peu sensible dans l’ensemble, mais il peut avoir des fragilités au niveau de sa santé.

Son histoire

Le Dogue de Bordeaux est originaire de France et c’est d’ailleurs l’une des plus anciennes races Françaises.

Les ancêtres du Dogue de Bordeaux auraient été utilisés comme chiens de combat. Puis au milieu du 19ème siècle, le dogue de Bordeaux était utilisé pour la chasse de gros gibier principalement en région Aquitaine. C’est 1863, lors de la première exposition canine Française, que le Dogue de Bordeaux fut présenté sous ce nom. Durant les deux guerres mondiales, la race faillit disparaître pour finalement retrouver un essor dans les années 1960.

Son caractère

Le Dogue de Bordeaux est un chien relativement calme et docile mais sous ses allures de nounours peut aussi se cacher des comportements de garde. Son éducation et sa socialisation seront des éléments déterminants pour son caractère. Mais de façon générale, le Dogue de Bordeaux est un chien attachant et proche de ses maîtres, mais qui peut aussi se montrer gardien et déterminé en fonction des sujets.

Son éducation

Étant donné le gabarit du Dogue de Bordeaux, son éducation devra absolument commencer jeune. Il faudra notamment travailler la marche en laisse et les positions d’attente. A la maison, lui apprendre à aller dans son panier positivement pour l’accueil des invités peut être une bonne idée, car beaucoup de personnes peuvent être impressionnées par les salutations d’un Dogue de Bordeaux surtout s’il est brusque. Pour finir, son éducation devra être équilibrée, il ne faut ni se montrer trop ferme, ni trop laxiste.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Dogue de Bordeaux peut être sensible physiquement. La race peut être sujette aux problèmes de dysplasie, aux problèmes oculaires, à des problèmes cardiaques et à une maladie appelée la kératodermie Naso-Plantaire, mais un test de dépistage existe pour l’éviter.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

a0fec1fcb866581e37c0d3320deae422\