Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet est un grand chien, puissant et qui sait se faire respecter par d’éventuels intrus. C’est un chien très indépendant qui ne sera pas forcément très facile à éduquer, notamment à cause de son caractère très affirmé. Il sera également très bon gardien et sera donc un grand et fidèle protecteur de son groupe social ainsi que de son territoire.

Sa fiche d'identité

Noms : Dogue du Tibet, Mastiff du Tibet, Mastiff tibétain, Do-Khyi, Dogue du Tibet Barbu.

Groupe : Groupe n°2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes – Chiens de montagne et de bouvier suisses. - Section n°2.2 : Molossoïdes, type montagne. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 66 et 71 cm pour les mâles et entre 61 et 68 cm pour les femelles.

Poids : entre 64 et 82 kg.

Couleur : le Dogue du Tibet est principalement noir avec quelques nuances de couleur feu. Néanmoins, il existe des Dogue du Tibet avec des robes bleues ou dorées.

Poil : le poil du Dogue du Tibet est assez long, sans ondulation. Le sous-poil du Dogue du Tibet est dense, notamment pour anticiper les saisons d’hiver.

Entretien du poil : le Dogue du Tibet a besoin d’un entretien régulier de son pelage, cela est notamment dû à la forte densité de son poil. On s’attachera alors à le brosser le plus régulièrement possible en l’ayant habitué positivement dès son plus jeune âge à cette activité pour que celle-ci soit bien vécue.

Corps : majestueux, il est le fruit d’un savant mélange de puissance, de solidité et de résistance.

Tête : le Dogue du Tibet a une tête large avec un museau carré et foncé.

Yeux : ses yeux sont écartés et de couleur marron foncée.

Oreilles : les oreilles du Dogue du Tibet sont de forme triangulaire et tombantes et peuvent être portées vers l’avant si le chien est intrigué.

Queue : la queue du Dogue du Tibet est de longueur moyenne, fournie en poils. Portée assez haute, elle peut cependant s’enrouler sur le dos lorsque le chien est en action.

Espérance de vie : environ 12 ans en moyenne.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Dogue du Tibet reste avant tout un chien de travail qui a besoin d’occupations et de dépenses régulières. Il aura besoin d’espace pour pouvoir se défouler et dépenser sa grande énergie correctement.

Activités possibles : balades, séances de jeu, pistage, cani- cross, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : la vie en appartement sera tout à fait possible, à la seule condition que le Dogue du Tibet soit sorti plusieurs fois par jour avec des balades de minimum 30 minutes chacune, avec des possibilités de courir dans de grands espaces.

S’il est suffisamment dépensé, le Dogue du Tibet pourra alors se montrer très calme en intérieur.

Mais de manière générale, que le chien ait un accès à un grand jardin ou pas, les balades sont indispensables pour permettre aux chiens de se dépenser et d’être stimulé de manière olfactive, physique et sociale régulièrement.

Compatibilité avec les enfants : déconseillé.

Note : le Dogue du Tibet étant très indépendant, il peut avoir un comportement tout à fait imprévisible, ce qui n’est bien entendu pas compatible avec la présence d’enfants. Par ailleurs, le Dogue du Tibet n’étant pas très affectueux ni particulièrement joueur, il pourrait vite être lassé des éventuels demandes insistantes des enfants pour des caresses ou des jeux.

Toutefois, si des enfants font partie du foyer, des règles très strictes doivent être mises en place, que ce soit pour le chien ou pour les enfants pour que la cohabitation soit harmonieuse, saine et équilibrée.

Cout d'acquisition : entre 1000 et 1500 euros.

Budget mensuel : entre 70 et 80 euros.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : si le Dogue du Tibet a été correctement socialisé pendant sa période de développement et qu’il a toujours plus ou moins rencontré régulièrement d’autres chiens, d’autres espèces, il n’y aura aucun souci. Néanmoins, la bonne cohabitation du Dogue du Tibet avec d’autres animaux n’est pas l’un de ses points forts.

Robustesse : le Dogue du Tibet est un chien très robuste avec une santé de fer !

Son histoire

Le Dogue du Tibet est un chien de travail, utilisé par les bergers nomades de l’Himalaya mais aussi comme chien de garde dans les monastères tibétains. Il fut énormément étudié par les plus grands cynologues européens qui étaient à la fois intrigués et fascinés par l’histoire et le rôle majeur du Dogue du Tibet dans son pays d’origine.

Son caractère

Le Dogue du Tibet est un chien très indépendant au caractère bien affirmé, ce qui fait de lui un animal pouvant être difficile à cerner. Il est fidèle et loyal mais n’est pas très affectueux avec les membres de son groupe social.

Son éducation

Le Dogue du Tibet, de par son côté très indépendant, pourra être difficile à éduquer mais les propriétaires d’un Dogue du Tibet ne doivent rien lâcher pour que le chien ne devienne pas une contrainte, très imposante !

Une éducation ferme, sans violence mais néanmoins juste et cohérente, sera nécessaire dès le plus jeune âge du chien pour parvenir à lui fixer des règles à respecter et des limites à ne pas franchir.

Au vu de son besoin de balade et de dépense régulier, le travail de la marche en laisse et/ou en longe sera indispensable pour que ces moments soient tout aussi agréables pour lui que pour son maître.

Ses éventuels problèmes de santé

Cette race peut souffrir de :

  • Neuropathie hypertrophique : cette maladie se caractérise par des difficultés pour le chien à tenir sur ses pattes et peu à peu il n’arrive plus à tenir debout. Il n’existe pas de traitement médical.

Crédit photo : par timquijano from Peking, (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons



3 réactions

  • Il y a quelques années de ça j’ai eu à garder un dogue du tibet et il est vrai que c’est un chien qui fait sa vie un peu de son côté, ça change de mes chiens (bouviers bernois) qui sont très proches de nous.

  • on a fait le choix d’adopter un dogue du tibet en connaissance de cause, on avait déjà deux chiens : un chien mâle dalmatien et une femelle cocker. Avec notre cocker il n’y a jamais mais jamais eu aucun problème mais par contre avec le dalmatien, le courant ne passait vraiment pas. On a du prendre la lourde décision de se séparer de notre dogue du tibet on l’a confié à un ami qui avait une chienne qui elle s’entendait très bien avec. On sait qu’il est heureux mais ça a été très dur pour mon mari et moi de prendre une telle décision.

  • Perso j’ai toujours eu des dogues du Tibet et ils ont toujours été très affectueux avec moi et même ils étaient plus obéissant avec moi qu’avec meS parents. Les dogues du Tibet sont très gentils avec les enfants, les protègent et les écoutent :D

Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

be05dd9ae611c22a205322b23b26d208!!!!!!!!!!!!!!