Epagneul breton

L’épagneul breton, ce chien de taille moyenne est l’un des plus populaires en France dans la catégorie Épagneul. Chien de chasse par excellence, l’épagneul breton peut être adopté pour la compagnie, mais son besoin de dépense sera important et il ne pourra pas rester dans le jardin toute la journée à attendre votre retour. Donc si vous souhaitez adopter un épagneul breton comme chien de famille, il faudra être conscient des besoins de cette race et être prêt à y répondre !

Sa fiche d’identité

Nom : Épagneul breton.

Groupe : Groupe n°7 : Chiens d’arrêt. – Section n°1.2 : Chiens d’arrêt continentaux, type Épagneul. Avec épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 48 et 51 cm pour les mâles et entre 47 et 50 cm pour les femelles.

Poids : entre 13 et 18 kg selon la taille et le sexe.

Couleur : l’épagneul breton peut avoir une robe de couleur blanche et orange, blanche et noire ou encore blanche et marron. Certains épagneul breton ont aussi la robe pie ou encore mouchetée. En revanche, la robe ne peut pas être d’une seule couleur.

Poil : le poil de l’épagneul breton est fin, lisse ou légèrement ondulé au niveau du corps.

Entretien du poil : le poil de l’épagneul breton ne demande pas un entretien particulier, un brossage régulier sera largement suffisant.

Corps : solide carrure. C’est un chien compact et élégant. A noter que l’épagneul breton est le plus petit des chiens d’arrêt.

Tête : la tête de l’épagneul breton est plutôt arrondie et harmonieuse.

Yeux : de couleur foncée de préférence, les yeux de l’épagneul breton sont ovales et ne doivent pas être globuleux. Pour finir, la couleur de l’iris doit être en harmonie avec la couleur de la robe.

Oreilles : il a les oreilles tombantes et de forme triangulaire. De plus, elles sont assez larges et généralement plutôt courtes.

Queue : l’épagneul breton peut naître avec la queue courte, sinon elle sera légèrement tombante et ne devra pas dépasser 10 cm. Pour finir, la longueur idéal de la queue de l’épagneul breton est de 3 à 6 cm.

Espérance de vie : environ 14 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : L’épagneul breton est un chien de chasse ! Son énergie est donc importante et il faudra absolument le dépenser et lui proposer des activités adaptées à ses besoins et ses instincts. Un épagneul breton qui ne serait pas suffisamment occupé deviendra vite ingérable, son éducation sera difficile à mettre en place et les risques de fugues seront davantage présents.

Activités possibles : activités de loisirs canins, chasse, balades, sport canins, pistage, agility, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : l’épagneul breton peut vivre en appartement : d’ailleurs, il sera plus heureux en appartement et baladé au quotidien suffisamment que toute la journée dans sa “prison dorée” qu’est le jardin.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : l’épagneul breton peut vivre avec des enfants sans difficulté, à condition d’être bien traité et respecté ! Des règles simples de prévention, comme par exemple ne jamais laisser seul chien et enfant sans surveillance, sont à mettre en place pour toutes les races de chien. Ces règles de sécurité seront les conditions d’une bonne cohabitation chien / enfant.

Cout d’acquisition : entre 500 euros et 800 euros.

Budget mensuel : entre 25 et 45 euros.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : l’épagneul breton peut cohabiter avec d’autres espèces, mais attention à son instinct de chien de chasse ! Si vous souhaitez que cela se passe mieux, il sera indispensable de proposer des rencontres avec ces autres espèces dès les 8 semaines de votre chiot. Ces rencontres doivent être contrôlées, positives et régulières afin de permettre à votre chien de les considérer comme familières et non pas comme des potentielles proies à chasser.

Robustesse : l’épagneul breton est une race de chien très robuste et résistante.

Son histoire

Concernant l’origine de l’épagneul breton, il n’y a bien entendu aucun suspens ! L’épagneul breton vient bien entendu, comme son nom l’indique … de Bretagne ! Il existe plusieurs types d’épagneul mais l’épagneul breton est considéré aujourd’hui comme le plus vieux chien de type épagneul. De plus, de tous les types d’épagneuls existants, c’est l’épagneul breton qui est plus adopté en France.

La race a été améliorée principalement au 20ème siècle et le standard a été reconnu en 1908.

Son caractère

L’épagneul breton est donc un chien d’arrêt et plus généralement un chien de chasse. Les chiens d’arrêt ont la particularité d’adopter une posture particulière dites “d’arrêt” lorsqu’ils repèrent une proie. Ils sont aussi souvent utilisés lors des battues, ils peuvent donc également avoir un instinct de poursuite très marqué. Ces instincts de chasseur sont donc très présents chez cette race de chien. L’épagneul breton aura alors le caractère d’un chien de chasse qui se respecte, à savoir déterminé dans ses actions et ayant un mauvais rappel car très focalisé sur la recherche d’une proie. Il sera également très énergique et très dynamique.

Son éducation

L’éducation d’un épagneul breton doit commencer jeune, même si elle pourra être mise en place à n’importe quel âge. L’avantage de commencer l’éducation dès l’adoption de votre chiot est que cela permettra de mettre immédiatement en place les comportements souhaités. Il faudra principalement travailler le rappel et apprendre à votre chien à vous suivre en balade. Il sera également nécessaire de ne pas renforcer ses instincts de poursuite, surtout si vous ne comptez pas chasser avec lui. C’est pourquoi les jeux de lancé sont à proscrire ou alors à mettre en place de façon contrôlée.

De plus, il sera important de travailler la marche en laisse afin de ne pas avoir un “chien de traîneau” lors de vos balades. Pour finir, lui proposer une activité éducative lui permettant de se dépenser, telle que le pistage par exemple, sera fortement recommandé.

Ses éventuels problèmes de santé

Cette race est sensible aux otites. Elle peut aussi souffrir de :

  • Dystrophie musculaire liée au chromosome X. Il s’agit d’une maladie qui touche les muscles (à l’instar de la myopathie de Duchenne pour les êtres humains). Le chiot a du mal à se déplacer, les fonctions cardiaques et respiratoires sont atteintes. Aucun traitement n’existe. Le chiot meurt vers l’âge de 2-3 ans. Un test génétique est disponible.
  • Amyotrophie spinale. Cette maladie se traduit par la perte de masse musculaire entraînant des difficultés à se déplacer. Les muscles respiratoires et digestifs peuvent être atteints ce qui conduit à la mort de l’animal. Il n’existe aucun traitement.
  • Abiotrophies corticales cérébelleuses. Cette maladie touche le cerveau. Il n’existe pas de traitement mais un test génétique.
  • Luxation héréditaire (primaire) du cristallin.



  1. Thierry B. a dit:

    L’épagneul breton est de loin le meilleur des chiens de chasse. C’est un chien super polyvalent qui aiment détecter le gibier

  2. Maurice a dit:

    j’en ai eu 2 sa a été parfois compliqué à la chasse car ils ne revenaient pas tout de suite mais sinon des très bons chiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5596f5c0894bacc90c86ee01e21e3333"""""""""""""