L’épagneul nain continental, est un chien de petite taille fortement apprécié pour sa joie de vivre, son caractère attachant. C’est un véritable compagnon pour la famille. La race est connue pour aimer les câlins. Il existe deux variétés dans la race qui se distinguent selon le port de leurs oreilles. Deux variétés, qu’on ne mélange pas afin de garder un “idéal” de race. Qu’il soit donc de type papillon ou phalène, son caractère enjoué ne peut que faire craquer petits et grands ! Si vous n’êtes pas amateur de caresses et de câlins, cette boule d’amour n’est pas pour vous !

Sa fiche d’identité

Noms : Épagneul nain continental, Épagneul Papillon, Épagneul Phalène.

Groupe : Groupe n°9 : Chiens d’agrément et de compagnie. – Section n°2.1 : Molossoïdes, type dogue. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : environ 28 cm.

Poids : entre 1.5 et 4.5 kg pour les mâles et entre 1.5 et 5 kg pour les femelles.

Couleur : toutes les couleurs peuvent être acceptées si le fond de la robe est blanc. Sur le corps et les pattes la couleur blanche doit être dominante. On retrouve donc des marrons et blanc, des rouge et blanc, fauve et blanc, ou même sable.

Poil : la fourrure ne possède pas de sous-poil, mais doit être abondante. Elle doit avoir un effet soyeux sur un poil résistant. Ondé, le poil reste fin et mi long. Il forme une collerette autour du cou. En revanche il ne doit pas être ondulé.

Entretien du poil : l’entretien du poil doit se faire régulièrement si on ne veut pas de nœuds dans la robe. La fourrure se démêle facilement, si elle est entretenue. Pour sa fourrure, munissez-vous d’une brosse à épingle !

Corps : de petite taille et légèrement allongé. Le corps de ce chien est gracieux.

Tête : la tête est proportionnelle au reste du corps, légèrement plus courte que chez les épagneuls de grande taille. Le museau est court et non retroussé. Stop légèrement marqué.

Yeux : grands en forme d’amande, la couleur doit être foncée et les paupières pigmentées.

Oreilles : il y a deux variétés pour les oreilles. Le type “papillon” dont les oreilles sont droites. Et le type “phalène” dont l’oreille est tombante. Quoi qu’il arrive, les oreilles seront garnies de long poils fins, comme des franges qui retombent. Les oreilles sont plutôt à l’arrière du crâne.

Queue : la queue est longue, frangée, en panache et haut au niveau de la croupe. Elle ne doit pas s’enrouler une fois levée.

Espérance de vie : environ 14 ans.

Besoin de dépenses : modéré.

Note : petit mais énergique, l’épagneul nain continental sera ravi de sortir tous les jours de chez lui, même s’il a un jardin. C’est même essentiel, si on veut qu’il soit à l’aise dans son environnement. S’il n’est pas régulièrement sorti, ou même stimulé, il sera plus susceptible d’avoir des soucis de comportements. Les troubles se manifestant généralement par des destructions, des aboiements et des souillures.

Activités possibles : l’épagneul nain continental peut être polyvalent. Il aime faire plaisir à son maître. Il prendra donc plaisir dans des activités de partage, comme l’agility, l’obéissance, l’obé-rythmée, activités de flair et de rapport d’objet. Ne pas hésiter également à jouer avec lui à l’intérieur de la maison avec des tapis de fouille ou d’autres jouets stimulants.

Vie en appartement : possible.

Note : vivre dans un appartement pour un épagneul nain continental ne posera aucun problème. Tout comme les autres chiens, il suffira de combler tous ses besoins pour ne pas que des mauvais comportements pointent le bout de leur nez ! Des stimulations régulières l’aideront à apprécier son cadre de vie au sein d’une “maison” sans jardin.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : l’épagneul nain continental peut très bien vivre en famille. Il fera la charmante compagnie des petits comme des grands. Les enfants seront émerveillés de jouer avec lui. Gardons tout de même en tête, que malgré sa petite taille, il reste un chien ! Des règles de prudence sont donc essentielles pour ne pas mettre en danger les enfants ou le chien.  Il faudra penser à montrer aux enfants comment le respecter.

Coût d’acquisition : il faudra compter entre 1000 € et 1800 € pour adopter un épagneul nain continental en élevage.

Budget mensuel : entre 15 et 25 euros par mois.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : l’épagneul nain continental est assez docile et facilement sociable avec ses congénères ou d’autres animaux. En revanche, sa petite taille ne le dispense pas d’avoir les atouts d’un carnivore. Il reste un ratier. Il aime donc chasser et creuser. C’est un très bon chasseur de lapin. On ne pourra donc être que prudent pour les rencontres avec d’autres animaux. Il conviendra de l’habituer en douceur dès le plus jeune âge avec les autres animaux de la maison, afin qu’il y ait moins de problèmes par la suite.

Robustesse : petit chien solide.

Son histoire

Les premières références à la race viennent du Moyen-Âge. On y trouvait surtout la variété Phalen. La réduction des épagneuls de chasse dans les rangs des nobles a conduit à la production de chiens plus petits pour la compagnie, très appréciés par les Dames. On retrouve dans des fresques des portraits italiens ou espagnols du 13ème siècle, des dessins de la race. Ils ont servi de modèle à des peintres célèbres comme Goya. Malgré son ancienneté, la race n’a été reconnue par la FCI qu’en 1937.

Son caractère

L’épagneul nain continental est un petit chien facile à vivre. Prêt à toutes épreuves ! Il n’aboie que très peu. Il est docile, doux. Il a la réputation d’être très affectueux envers les personnes âgées. Joueur, il plaira aux plus petits si ceux-ci le respectent comme il se doit. Vif, il sera en général très attaché à son maître. Voire il pourra être collant. Il reste méfiant envers les étrangers, et peut même faire un honorable petit gardien. Ce sera naturel chez lui d’être proche de son maître et de toujours chercher de l’attention.

Son éducation

Son éducation devra passer par la douceur, le calme, la cohérence et la patience. Il ne faut pas hésiter à lui apprendre les bonnes manières, dès tout petit, afin qu’il conserve ses habitudes tout au long de sa vie. Une éducation bienveillante ne signifie pas qu’il n’aura pas de limite. Mais simplement qu’on respectera son intégrité physique et morale pour pouvoir lui permettre d’affronter toutes les situations de la vie. Intelligent, il apprendra rapidement si on est cohérent avec lui. Gourmand et joueur, son apprentissage passera aisément avec de tels renforçateurs. Il ne faudra donc pas hésiter à les utiliser.

Ses éventuels problèmes de santé

La race est affectée par quelques maladies génétiques. On citera l’atrophie progressive de la rétine, qui entraîne la cécité du chien. La dysplasie folliculaire des poils noirs, qui est une dermatose provoquant la chute des poils noirs. La dystrophie neuro-axonale qui atteint le système nerveux aussi connu sous le nom d’ataxie héréditaire progressive.