L'éducation du Husky

Avant tout, répondre à ses besoins de dépense physique

Le Husky est un chien de traîneau très apprécié en compétition. Et pour cause : c’est un chien très sportif, rapide et endurant qui ne s’épanouira à vos côtés que si vous lui proposez une activité sportive quotidienne. Et, par activité sportive, n’entendez pas une simple promenade de quelques minutes le soir en rentrant du travail ! Non, le Husky a un besoin impérieux de se dépenser physiquement au travers d’activités où il pourra courir tout son soûl comme le cani-vtt, la cani-trottinette, le canicross ou bien évidemment le traîneau.

Cette activité sportive quotidienne est non seulement nécessaire au bien-être de votre chien mais permettra également de rendre tout travail d’éducation que vous entreprendrez avec lui plus facile. Un Husky bien dépensé sera ainsi plus réceptif à toutes vos demandes et sera plus enclin à vous obéir.

Les spécificités de l’éducation du Husky

Très indépendant et plutôt déterminé, le Husky ne facilite en général par la tâche à son maître en matière d’éducation. Pour bien l’éduquer, le maître d’un Husky doit donc s’y prendre le plus tôt possible (idéalement dès les 2 mois de l’animal) et se baser autant que faire se peut sur les principes de l’éducation positive. Il devra alors faire preuve « d’une main de fer dans un gant de velours » c’est-à-dire se montrer d’une grande bienveillance avec son animal tout en se montrant ferme et encore plus déterminé que pourrait l’être son chien.

Si l’obéissance n’est pas le point fort des Huskies, il sera tout de même nécessaire de lui apprendre a minima des indications de base comme « assis », « couché », « pas bouger », « stop », « pas toucher » et à respecter des règles de vie à la maison (gestion des ressources : nourriture/ espace / contacts) pour canaliser son fort tempérament et faciliter la cohabitation.

Lors de l’éducation d’un Husky, l’accent devra également être mis très tôt sur :

  • l’apprentissage de la marche en laisse. Le fort instinct de prédation du Husky rendra en effet son rappel très difficile dès lors qu’un petit animal (chat, lapin, écureuil) entrera dans son champ de vision. Il faudra alors que vous puissiez promener votre animal en laisse sans qu’il ne vous tracte comme il le ferait avec un traîneau. Pour atténuer l’instinct de prédation du Husky, misez sur sa socialisation très précoce avec de nombreuses espèces d’animaux (chats, autres chiens, lapins, moutons, poules, canards etc.). Sachez cependant qu’il ne sera pas possible de gommer complètement cet aspect de son comportement gravé dans ses gènes.
  • l’apprentissage de la solitude et cela, d’autant plus que le Husky la supporte en général très mal. Il faudra alors, pour l’aider à la supporter plus facilement, bien le dépenser au préalable, lui offrir des balades pendant lesquelles il aura l’occasion de rencontrer des congénères et, pendant les moments de solitude, lui proposer des jouets d’occupation pour ne pas qu’il s’ennuie.