Lévrier afghan

Le Lévrier Afghan est un chien très majestueux, à la robe spectaculaire. D’un caractère agréable avec les membres de sa famille, il est toutefois très distant et froid lorsque l’on ne fait pas partie de son cercle. Il craint les étrangers et se méfie de ce qu’il ne connait pas. Débordant d’énergie, ce lévrier, comme tous les autres, a grandement besoin de courir et de se dépenser pour être pleinement épanoui.

Sa fiche d'identité

Noms : Lévrier afghan, Lévrier de Balkh, Lévrier de Kaboul, Tazi.

Groupe : Groupe n°10 : Lévriers. – Section n°1 : Lévriers à poil long ou frangé. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 68 et 74 cm pour les mâles et entre 63 et 69 cm pour les femelles.

Poids : entre 25 et 30 kg, selon le sexe.

Couleur : toutes les couleurs et nuances sont admises par le standard officiel de la race.

Poil : le poil est long, de texture très fine, notamment au niveau des côtes, de l’avant-main, de l’arrière main ainsi que des flancs. Le poil est court et serré, notamment sur la face ainsi que de l’épaule jusqu’à la selle (toute la ligne du dos). Partout ailleurs, le poil est long et bien lissé.

Entretien du poil : le Lévrier Afghan a la particularité (et le grand avantage) de ne perdre que très peu de poils malgré sa grande et majestueuse fourrure. Toutefois, son poil long est à brosser très régulièrement, plusieurs fois par semaine, pour maintenir la beauté et la qualité de sa robe.

Corps : le lévrier afghan est un chien magnifique qui dégage un savant mélange de puissance et d’élégance.

Tête : le crâne est long, étroit mais sans exagération avec un stop légèrement accentué.

Yeux : les yeux de ce lévrier doivent être le plus foncés possible (la couleur dorée est tolérée), de forme triangulaire et remontant légèrement vers la commissure externe.

Oreilles : les oreilles sont attachées bas et portées en arrière à plat.

Queue : la queue du Lévrier Afghan est courte, attachée bas et se porte levée lorsque le chien est actif.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : ce chien est né pour chasser, il a donc besoin d’énormément d’exercices pour être pleinement comblé. Depuis longtemps, il n’est plus autorisé en France de chasser avec le lévrier, mais de nombreuses activités permettent de stimuler ce grand sportif.

Activités possibles : le pistage, de longues balades, les cani-sports de traction, les courses amateurs, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : le Lévrier Afghan peut tout à fait vivre en appartement tant que ses besoins de dépense sont suffisamment comblés par plusieurs longues balades par jour.

Bien entendu, la vie en maison avec un jardin clôturé (attention aux fugues) convient davantage à ce grand sportif mais pour autant, même avec un accès extérieur régulier, le Lévrier Afghan aura besoin de sorties régulières pour se sentir pleinement épanoui.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : la cohabitation entre le Lévrier Afghan et des enfants est possible mais doit cependant être très surveillée et encadrée. En effet, ce chien n’est pas particulièrement patient et n’appréciera que très peu l’agitation que peut engendrer la présence de petits bambins autour de lui.

Des règles de vie devront être mises en place et surtout respectées pour garantir la sécurité de tous et permettre une cohabitation harmonieuse.

Coût d'acquisition : il faudra compter entre 1200 et 1400€ pour adopter un Lévrier Afghan inscrit au LOF.

Budget mensuel : il faudra compter en moyenne 40€/mois pour subvenir aux besoins du Lévrier Afghan tout en lui proposant une alimentation de qualité, qu’elle soit crue, sèche ou faite maison.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : ce lévrier n’est pas le plus amical des chiens avec les autres animaux, qu’ils soient de son espèce ou non. Bien entendu, son instinct de chasse très développé exclu d’office une cohabitation possible avec des animaux de petite taille. En effet, il pourrait les considérer comme des proies.

Par ailleurs, une socialisation précoce sera de mise pour parvenir à contrôler l’instinct de chasse de ce grand coureur mais aussi pour lui permettre de côtoyer ses congénères sans stress ni animosité.

Robustesse : plutôt robuste, le Lévrier Afghan est l’un des plus solides de sa catégorie. Toutefois, il n’est pas très résistant au froid et ne doit donc pas dormir dehors.

Son histoire

D’origine Afghane, d’où leur nom, les Lévriers Afghans sont arrivés en Europe, plus précisément en Grande Bretagne au tout début du 20ème siècle mais la race est bien plus ancienne puisque des représentations de ce lévrier dateraient de 2000 ans avant J.C. Ses origines précises restent floues mais cette race serait le fruit de croisements entre différents lévriers ainsi que des chiens de berger à poils longs. Chasseur né, il accompagne les hommes Afghans pour chasser petits et gros gibiers. En France, ce n’est qu’en 1930 qu’il fera son apparition, il connaîtra un fort succès, notamment dans les années 80. Aujourd’hui la chasse avec lévrier est interdite, ce chien est donc principalement adopté comme chien de compagnie, de course ou d’exposition.

Son caractère

Le Lévrier Afghan est d’un naturel assez distant et indépendant, surtout avec les inconnus. Il garde ses marques d’affection pour ses maîtres envers qui il est très attaché. Malgré ses apparences de fierté et d’indépendance, ce chien a besoin d’une relation de confiance pour se sentir bien dans ses pattes.

Son éducation

L’éducation du Lévrier Afghan peut être délicate. En effet, d’un naturel têtu, il n’obéira pas s’il ne perçoit aucun sens derrière les commandements de son maître. Ce qui prouve d’ailleurs une certaine intelligence. Les exercices devront être répétés régulièrement, avec patience et douceur jusqu’à leur totale acquisition.

Les méthodes éducatives devront bien entendu respecter les principes de l’éducation positive et le maître devra avoir une attitude cohérente, ferme et adapté.

La sensibilité de ce chien ne laisse aucune place à une quelconque forme de brutalité, qu’elle soit physique ou mentale. De plus, le Lévrier Afghan se braquera très rapidement s’il ne perçoit aucun respect de la part de son interlocuteur.

Ses éventuels problèmes de santé

Comme de nombreux chiens de grande taille, le Lévrier Afghan peut souffrir de dysplasie de la hanche. De plus, le Lévrier Afghan est malheureusement prédisposé à une maladie génétique, propre à sa race, appelée myélopathie héréditaire du Lévrier Afghan qui est une maladie dégénérative de la moelle épinière.


Credit photo : Par I, Lilly M [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html), CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/) or CC BY-SA 2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5-2.0-1.0)], via Wikimedia Commons

 

Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fb365305daec46216684b6dab0ba6fdcOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO