Malamute de l’Alaska

Si le Husky Sibérien est la Formule 1 du chien de traîneau, le Malamute est un tracteur. C’est la race de chien la moins rapide en tant que chien de traîneau, mais c’est aussi la plus forte et la plus endurante. Cette “locomotive des neiges” est un chien donc très résistant, puissant et énergique. Bien qu’il soit possible d’adopter un Malamute comme chien de compagnie, il ne faudra pas faire l’impasse sur son besoin de dépense. 

Sa fiche d’identité

Noms : Malamute de l’Alaska, Malhmut.

Groupe : Groupe n°5 : chiens de type Spitz et de type primitif. – Section n°6 : chiens nordiques de traîneau. Sans épreuve de travail.

Utilité : chien de traîneau.

Hauteur au garrot : 63,5 cm pour les mâles et 58,5 cm pour les femelles.

Poids : aux environs de 38 kg pour les mâles et de 34 kg pour les femelles.

Couleur : différentes couleurs de robe sont autorisées (gris, noir, blanc,), mais seule la couleur blanche peut être unicolore.

Poil : le Malamute est un chien nordique, par conséquent son poil est très fourni et épais, avec un sous-poil dense.

Entretien du poil : un brossage régulier sera nécessaire et principalement en période de mue.

Corps : harmonieux et très musclé. C’est un chien très puissant.

Tête : forte mais harmonieuse avec le reste du corps0

Yeux : souvent de couleur marron.

Oreilles : de taille moyenne, les oreilles du Malamute sont droites et plutôt arrondies aux extrémités.

Queue : touffue et de taille moyenne, elle est généralement portée dressée sur le dos.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : Le Malamute est un chien athlétique et sportif. Sélectionné pour tracter des traîneaux sur des kilomètres et par des températures extrêmes, le Malamute n’est certainement pas un “chien canapé”. Il aura donc besoin d’un maître sportif et endurant, mais aussi de contact régulier avec ses congénères.

Activités possibles : le traîneau évidement ou toutes les activités de traction. Mais aussi tous les sports canins. L’important est de lui proposer une activité en respectant sa croissance physique. Attention également aux activités intenses en cas de fortes chaleurs, qui ne conviendront pas à cette race de chien.

Vie en appartement : possible.

Note : Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Malamute peut vivre en appartement. En réalité, votre Malamute sera plus heureux en appartement mais promené et dépensé convenablement, plutôt qu’en étant uniquement confiné dans un jardin (aussi grand soit-il). Bien entendu, l’idéal serait d’avoir un jardin ET de lui proposer une activité physique journalière.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : Attention, le Malamute est un chien qui peut se montrer caractériel, il convient donc de l’éduquer et de le socialiser très jeune et tout au long de sa vie. Des règles de sécurité avec les enfants devront aussi être mises en place.

Cout d’acquisition : entre 600 et 1200 euros.

Budget mensuel : entre 45 et 75 euros.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : Cela est possible si l’habituation aux autres animaux a été réalisée avant les 3 mois de votre chiot. Sans cela, votre Malamute risquera d’avoir un comportement de prédation et cela pourra rendre la cohabitation impossible à mettre en place.

Robustesse : le Malamute est un chien très robuste. Capable de vivre dans des climats extrêmes, il est peu sensible et très résistant.

Son histoire

Le Malamute vient d’Alaska, il était utilisé pour ses qualités de chien de traîneau et permit aux Inuits de survivre dans ce pays aux conditions extrêmes. Durant les années 1930, le Malamute a failli disparaître, sa population diminua considérablement. Mais heureusement, une poignée de passionnés réussit à développer cette race de chien, créant ainsi de nouvelles lignées. Il existe 3 lignées de Malamute : M’Loot, Kotzebue et Hinman-Irwin. La plupart des lignées existantes à ce jour sont des mélanges de ces trois lignées.

Son caractère

Le Malamute est un chien résistant mentalement et physiquement, cela lui confère donc un caractère pouvant être difficile à gérer. Son besoin de se dépenser et son éducation doivent être respectés sans quoi votre Malamute pourra vite devenir ingérable.

Son éducation

L’éducation du Malamute doit être mise en place rapidement afin de permettre sa bonne intégration dans votre famille. C’est un chien intelligent, avec parfois un caractère affirmé et qui aura besoin d’une bonne dépense physique et mentale. Par ailleurs, son contact avec les autres chiens peut parfois être délicat, surtout avec un autre chien de même sexe. Afin d’éviter cela, il sera important de lui proposer des contacts réguliers et positifs avec d’autres chiens et ce dès son plus jeune âge. Une bonne socialisation permettra de le dépenser et évitera les problèmes d’entente entre chiens. Attention néanmoins, deux mâles non castrés ont peu de chance de s’entendre même avec une bonne socialisation.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Malamute est peu sujet à des problèmes de santé. Il peut y avoir des problèmes de dysplasie des hanches, d’atrophie de la rétine et des retournements d’estomac mais cela ne touche généralement que certaines lignées.

Témoignage de Franck & Angelina Delavault – Élevage – L’esprit de Waheela :

“Notre grande passion pour le malamute est un résultat d’admiration pour sa beauté et son caractère qui est souvent bien affirmé, mais également pour son indépendance et sa fierté. Le malamute est guidé par son instinct de meute et il déteste la solitude. Pour qu’il soit bien dans sa tête et ses poils, il faut lui offrir des activités chaque jour. Les grandes promenades, l’entraînement VTT, l’attelage et l’éducation positive font partie de notre vie quotidienne. Chaque chien est différent. On les observe tous les jours et ce sont eux qui nous indiquent souvent le chemin à suivre par leur attitude. Certains disent que le malamute est têtu, alors qu’il n’est que logique ! En tant qu’éleveurs, nous sommes très attentifs aux besoins de nos chiens. Nous avons beaucoup de respect pour cette noblesse un peu sauvage. Si on reste cohérent, si on parvient à avoir son respect,  on gagne le plus formidable ami pour la vie »



Crédit photo : Par Randi Hausken (http://flickr.com/photos/randihausken/407215321/) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

  1. Chris a dit:

    J’en suis à mon deuxième malamute. Mon premier nous a quitté à 13 ans ce qui est déjà un bel âge pour cette race de chien. Ce sont des chiens bien équilibrés à condition de leur offrir une dépense journalière sans quoi on voit vite apparaitre des problèmes de comportement. J’ai fait parti d’un club de malamute et certains propriétaires ne sortaient pas suffisamment leur chien (faute de temps soit disant) du coup c’était des chiens malheureux qui pouvaient se montrer agressifs et qui aboyaient beaucoup.

  2. Gilles a dit:

    grand passionné des chiens nordiques, j’ai 2 malamutes maintenant un mâle et une femelle. Depuis que je suis petit j’ai toujours aimé les chiens de traîneau et j’ai même eu la chance d’aller en Alaska, et oui je vous l’avais dit un vrai passionné et un musher amateur. Un de mes malamutes (le mâle) a un très gros caractère et il a fallu qu’on mette en place de vrais bases à la maison pour que tout le monde puisse cohabiter paisiblement. Maintenant tout se passe à merveille et je ne changerais pour rien.

Les commentaires sont fermés.

3c672c3489d2617e795363c34e480166......................