Pékinois

Le Pékinois est un petit chien très intelligent, qui sait jouer de son charme pour obtenir certains privilèges. Parfait chien de compagnie pour personnes retraitées par exemple, le Pékinois évoluera sans problème dans un environnement urbain.

Sa fiche d'identité

Noms :

Pékinois, Épagneul Pékinois, Épagneul de Pékin, Pekingese.

Groupe : Groupe n°9 : Chiens d’agrément et de compagnie. - Section n°8 : Épagneuls japonais et Pékinois. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 15 et 25 cm pour les mâles et entre 14 et 24 cm pour les femelles.

Poids : le Pékinois, mâle ou femelle, pèse en moyenne 4 kg.

Couleur : toutes les couleurs de robes sont admises pour le standard du Pékinois, exceptés le marron foie et l’albinos.

Poil : le poil du Pékinois est modérément long, peu abondant. Le sous poil est épais et doux et le poil de couverture plus dur. Le Pékinois aura davantage de poil sur les oreilles, les membres, la queue et les pattes.

Entretien du poil : qui dit petit chien à poil mi-long dit : attrape poussière. Son entretien devra donc être très régulier pour éviter l’accumulation de salissures.

Corps : harmonieux, compact et robuste.

Tête : la tête du Pékinois est plus large que haute. Son crâne est modérément large et le stop  est marqué.

Yeux : les yeux du Pékinois sont de forme ronde et sont de couleur foncée.

Oreilles : les oreilles du Pékinois ont une forme de cœur, elles sont frangées et tombent contre la tête du chien.

Queue : sa queue est fournie en franges, attachée haut. Elle est légèrement repliée sur le dos.

Espérance de vie : environ 14 ans.

Besoin de dépenses : modéré.

Note : le Pékinois n’est pas un chien qui aura besoin d’énormément de dépense tous les jours. Toutefois, il reste un chien et aura tout de même besoin de se défouler tant physiquement, mentalement que de manière olfactive.

Activités possibles : balades quotidiennes, séances de jeux ludiques, apprentissage de tours pour renforcer l’éducation et la relation maître/chien, pistage, etc.

Vie en appartement : possible.

Note : le Pékinois est ce que l’on appelle un chien d’intérieur, il pourra donc très facilement vivre en appartement.

Toutefois, même si ce n’est pas un grand fan des balades en forêt qui durent des heures, il aura malgré tout besoin de se dépenser mentalement et de manière olfactive à travers des séances de jeux et des balades variées pour sentir les odeurs laissées par les copains.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Pékinois pourra tout à fait s’entendre avec des enfants, seulement si ces derniers sont respectueux et ne le considèrent pas comme une peluche ou un jouet.

Des règles de vie à la maison devront donc être mises en place et surtout respectées par tous les membres du groupe social.

Coût d'acquisition : il faudra compter en moyenne 1200€ pour acquérir un Pékinois.

Budget mensuel : il faudra compter en moyenne 15€ par mois pour subvenir aux besoins du Pékinois, en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : si une socialisation de qualité est proposée dès le plus jeune âge du Pékinois, il pourra tout à fait cohabiter avec d’autres animaux sans problème.

Robustesse : le Pékinois est un chien plutôt fragile malgré un sous-poil de qualité qui ne le protège finalement que très peu des mauvaises conditions climatiques.

Son histoire

Originaire de Chine, comme son nom l’indique, le Pékinois est une race très ancienne, qui a même eu un caractère sacré pour la cour impériale de Chine. A l’époque, quelqu’un qui volait, maltraitait ou tuait un Pékinois pouvait encourir la peine de mort. Le standard officiel de la race date de mars 2009.

Son caractère

Le Pékinois est un petit chien qui n’est pas en reste en termes de caractère. Il est toutefois intelligent et très attaché à son groupe social. Malgré sa petite taille, c’est un chien très courageux qui saura prévenir de ce qu’il considère comme un danger.

Son éducation

Le Pékinois étant un chien avec un caractère plutôt affirmé, il faudra l’éduquer de manière ferme mais sans jamais être violent ou vouloir prendre le dessus pour assouvir un absurde besoin de dominance. Le Pékinois n’est pas réputé pour sa grande obéissance, mais il se montrera coopératif avec un maître respectueux et cohérent.

On a souvent tendance à laisser passer beaucoup de choses aux « petits chiens » et à beaucoup les gâter, mais ce n’est, au final, absolument pas leur rendre service.

Ses éventuels problèmes de santé

Il faudra énormément surveiller les yeux du Pékinois qui peuvent facilement être sujets à des affections oculaires. De plus, on sera également vigilant lors des mises bas des femelles Pékinois qui s’accompagnent souvent de complications et, à terme, de césariennes.




cc1741651d751f18a496b2a22901a489GGGGGGGGGGGGGGGGG