Slovensky cuvac

Ce berger slovaque fait partie des races très anciennes. Souvent confondu avec un berger des Pyrénées, il n’a pourtant pas les mêmes origines. Venant des régions slovaques, ce grand chien ressemble dit-on à un ours blanc. Il a gardé sa couleur blanche, grâce à la sélection et la tradition, qui voulaient que ces chiens aient une couleur très claire, pour les distinguer des animaux sauvages qui rôdaient la nuit autour du bétail. Chien courageux, il pourrait défendre sa famille ou le bétail au péril de sa vie. Ce berger au cœur tendre pourra séduire toute la famille, car il est calme et posé.

Sa fiche d'identité

Noms : Slovensky cuvac, Berger slovaque, Tchouvatch slovaque.

Groupe : Groupe n°1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). – Section n°1 : Chiens de berger. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 62 et 70 cm pour les mâles et entre 59 et 65 cm pour les femelles.

Poids : entre 36 et 44 kg pour les mâles et entre 31 et 37 kg pour les femelles.

Couleur : la seule couleur admise chez le Slovensky Cuvac est le blanc. La seule variante tolérée mais non souhaitable, sera une nuance jaunâtre au niveau des oreilles.

Poil : le poil doit être dense à l’exception de la tête. Il ne doit pas y avoir de frange. Le sous-poil est caché par un poil de surface plus long. Les mâles possèdent une belle collerette.

Entretien du poil : le poil doit être entretenu régulièrement afin d’éviter les bourres de poils ainsi que les taches sur le poil blanc.

Corps : massif. L’ossature est solide.

Tête : solide et large, elle possède un stop modéré. Le haut de la tête est plat, mais le cou est bien défini. La truffe est bien noire.

Yeux : les yeux du Slovensky Cuvac sont de forme ovale. Un regard expressif qui doit toujours être de couleur marron.

Oreilles : les oreilles du Slovensky Cuvac sont tombantes et attachées haut au niveau de la tête. Au repos, l’oreille peut atteindre la gueule du chien.

Queue : la queue de cette race est attachée bas. Elle est plutôt longue et droite.

Espérance de vie : environ 12 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : ce chien de berger a besoin de dépenses importantes et régulières. Il doit être sorti tous les jours, même s’il a un très grand jardin. Il ne sera pas heureux sans ça. D’ailleurs, s’il n’est pas sorti tous les jours de chez lui au moins une heure, il sera enclin à avoir des problèmes de comportements qui se révèleront problématiques pour tout le monde. Il pourrait détruire à la maison, faire des vocalises, des souillures et développer de l’agressivité par mal être.

Activités possibles : le Slovensky Cuvac peut vous suivre presque partout. Il adorera les grandes randonnées en montagne. Il fera un excellent chien de recherche à la personne, ou d’objet. Le pistage est donc possible. Il pourra également s’adonner au treibball, ou à la conduite de troupeau. Au vu de son poids, les activités comme l’agility ne seront pas conseillées. Vous pourrez également faire de l’obéissance et des jeux de rapport d’objet.

Vie en appartement : possible.

Note : le Slovensky Cuvac peut vivre en appartement comme tous les chiens. Mais, il faudra pour ça enrichir sa vie de tous les jours par de longues promenades quotidiennes et des activités physiques et des jeux d’intelligence. En effet, s’il n’est pas stimulé au quotidien, il vivra mal sa vie en appartement.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Slovensky Cuvac fera un excellent compagnon pour la vie de famille. Il faudra le socialiser, comme toute race, dès son plus jeune âge, afin que l’intégration entre chien et enfant se fasse facilement. De plus, il faudra mettre en place des règles de sécurité pour éviter tout problème. Des règles simples pour les enfants et le chien. Les enfants devront apprendre à laisser le chien tranquille quand il manche et dort principalement. Le chien devra apprendre à ne pas prendre les jouets des enfants ou rentrer dans leur chambre. Enfin, la règle la plus indispensable est de ne jamais laisser le chien et l’enfant seul.

Coût d'acquisition : le prix moyen est de 980 euros.

Budget mensuel : environ 50 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Slovensky Cuvac se socialise assez facilement aux autres espèces. C’est une qualité de chien de berger. Il convient néanmoins de le familiariser le plus tôt possible. Il faut également comprendre qu’il reste un chien, vous ne pourrez pas l’empêcher d’avoir un instinct de prédation, mais simplement le limer, si son éducation l’y a aidé.

Robustesse : race de chien robuste.

Son histoire

On trouve les origines du Slovensky Cuvac dans les régions montagneuses d’Europe, près des glaciers des Carpates, du nord du Caucase, des Balkans, des Pyrénées et des Alpes slovaques. Cette race de chien descendrait directement des loups arctiques dont on a retrouvé des traces d’ADN. Ce berger a vite démontré ses capacités de garde et de protection pour les troupeaux comme pour les peuples slovaques. La race ne fût reconnue officiellement par la FCI qu’en 1965. La race reste très peu connue en France.

Son caractère

Le Slovensky Cuvac est un bon gardien. Il est protecteur. Docile, c’est un chien qui aimera faire plaisir à son maître, mais qui restera indépendant, une qualité indispensable pour garder un troupeau. C’est un chien réputé pour être courageux. D’une douceur appréciable pour ses maîtres, il sera pourtant un adversaire redoutable pour les loups et les ours. S’il est laissé seul avec un troupeau, il ne faudra pas s’étonner qu’il fasse fuir les étrangers de façon impressionnante.

Son éducation

Chien intelligent et indépendant, il ne posera malgré tout pas de problème car il aime apprendre. Il aime la découverte et est curieux, ce qui lui permet d’apprendre facilement par le jeu. Son éducation devra être cohérente et basée sur des méthodes respectueuses pour le chien. En effet, si l’éducation est coercitive, le chien se sentira agressé et pourrait entrer en conflit avec son maître. Son instinct de berger lui permettra d’être éduqué rapidement au troupeau. L’éducation devra être comme un travail d’équipe et devra donc se construire sur le respect, la cohérence et la bienveillance.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Slovensky Cuvac n’a pas de problème de santé en dehors de la dysplasie.

Crédit photo : CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=638401




 

Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

e3dd535274eafaeb2e7595355fe32232MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM