Le Spitz Japonais est un chien très actif et très joueur. Son goût pour le jeu sera d’ailleurs un atout pour l’éduquer car ce cher toutou n’est pas vraiment le roi de l’obéissance. Plutôt indépendant et discret, il sera malgré tout affectueux envers ses maîtres.

Sa fiche d’identité

Noms : Spitz japonais, Nihon Suppitsu, Japanese Spitz.

Groupe : Groupe n°5 : Chiens de type Spitz et de type primitif. – Section n°1 : Spitz asiatiques et races apparentées. Sans épreuve de travail.

Hauteur au garrot : entre 30 et 38 cm pour les mâles et entre 28 et 36 cm pour les femelles.

Poids : le Spitz Japonais, mâle ou femelle, pèse entre 6 et 10 kg.

Couleur : le Spitz Japonais ne pourra être que blanc pur. Aucune autre couleur ni variante n’est acceptée par le standard de la race.

Poil : le poil du Spitz Japonais est long et abondant, son sous-poil est court et dense.

Entretien du poil : malgré la longueur de son pelage, le Spitz Japonais ne perd que très peu de poils et lorsqu’il en perd, c’est souvent sous forme de boules de poils, facile donc à enlever. Son entretien n’est pas compliqué mais il est tout même conseillé de le brosser tous les jours, notamment pour éviter les nœuds et maintenir l’aspect soyeux de son pelage blanc pur.

Corps : bien proportionné, il dégage beaucoup d’élégance.

Tête : la tête du Spitz Japonais est proportionnée à son corps, modérément large est légèrement arrondie. Le stop est marqué.

Yeux : les yeux du Spitz Japonais sont modérément grands, de couleur foncée et en forme d’amande.

Oreilles : les oreilles du Spitz Japonais sont de forme triangulaire, petites et pointues. Elles sont attachées haut et bien dressées sur la tête. Elles sont tournées vers l’avant.

Queue : la queue du Spitz Japonais est de taille moyenne, très fournie en poil, attachée haut est portée sur le dos.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : malgré sa petite taille, le Spitz Japonais n’est pas un « chien de canapé », il est très actif et joueur et sera souvent en demande d’activités. Il sera important de lui proposer quotidiennement de longues balades et des activités renforçant la relation entre lui et son maître.

Activités possibles : balades, obé-rythmée, pistage, agility (spécifique pour les petites races), etc.

Vie en appartement : possible.

Note : le Spitz Japonais peut autant vivre à la ville qu’à la campagne. En effet, tant qu’il est bien dépensé et qu’il a des interactions sociales avec son maître régulièrement, le Spitz Japonais sera un chien heureux et bien dans ses pattes.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Spitz Japonais pourra en effet s’entendre avec des enfants mais il ne faudra surtout pas se montrer trop brusque avec lui ou entrer en contact de manière trop invasive.

Des règles de vie à la maison devront donc être mises en place pour le bien être et la sécurité de tous.

Coût d’acquisition : il faut compter en moyenne 1000€ pour adopter un Spitz Japonais d’élevage.

Budget mensuel : il faut compter en moyenne 20€ par mois pour subvenir aux besoins du Spitz Japonais en lui proposant une alimentation de qualité.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : s’il a été socialisé correctement dès son plus jeune âge, le Spitz Japonais pourra tout à fait cohabiter avec d’autres animaux. Étant plutôt de nature indépendante, il n’appréciera toutefois que très peu la présence « collante » d’un congénère ou d’un autre animal.

Robustesse : malgré sa petite taille, le Spitz Japonais est somme toute un chien plutôt robuste qui peu tolérer les basses températures, même si la vie en intérieur sera bien plus adaptée pour lui.

Son histoire

Il semblerait que le Spitz Japonais soit le descendant du grand Spitz Allemand blanc, importé au Japon en 1920. Le Spitz Japonais que l’on connaît aujourd’hui est le fruit de différents croisements entre des Spitz nord-américains, australiens et chinois. La race fut officiellement reconnue par la FCI en 1964.

Son caractère

Le Spitz Japonais n’est pas en reste en ce qui concerne le caractère mais il est toutefois très affectueux envers ses maîtres. Le Spitz Japonais est plutôt joueur et actif. C’est un très bon chien de compagnie qui pourra même se montrer virulent face aux étrangers, ce qui fait de lui un très bon chien d’alerte.

Son éducation

L’éducation et l’obéissance ne sont pas les grands points forts du Spitz Japonais, il faudra donc à la fois se montrer ferme et patient pour parvenir à éduquer ce chien.

Par ailleurs, son intelligence et son envie de jouer peuvent être des alliés pour rendre l’éducation plus ludique et accessible.

On a souvent tendance à laisser passer beaucoup de choses aux petits chiens, justement parce qu’ils sont petits. Mais cela ne rend service ni au chien, ni aux personnes qui composent le groupe social car un chien mal/pas éduqué, même petit, peut vite devenir une contrainte au quotidien.

Ses éventuels problèmes de santé

Le Spitz Japonais ne connaît pas de prédispositions particulières à certaines maladies, il est plutôt solide.