Terrier noir russe

Le terrier Noir Russe est souvent confondu avec la race du Schnauzer. Pourtant, la morphologie des deux chiens est différente. Le Terrier noir russe a longtemps été classé parmi le groupe des Terriers. Mais son physique et surtout son caractère, sont typiques des chiens de type Schnauzer. C’est pourquoi la fédération Cynologique Internationale l’a reconduit en groupe 2. Pour pouvoir être inscrite au Livre des Origines Française, le chien n’est pas obligée de passer une épreuve de travail, car celle-ci est facultative. Ce grand terrier est le mélange “explosif” créé en Russie par l’Armée rouge, pour obtenir des chiens guerriers à gros caractère. Il porte le surnom de terrier de Staline en Russie.

Sa fiche d'identité

Noms : Terrier Noir Russe, Terrier Russe, Tchiorny Terrier, Russkiy Tchiorny Terrier.

Groupe : Groupe n°2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisses. – Section n°1.4 : Type Pinscher et Schnauzer. Epreuve de travail facultative.

Hauteur au garrot : idéalement entre 72 et 76 cm pour les mâles (avec un mini de 70 cm et un maxi de 78 cm) et entre 68 et 72 cm pour les femelles (avec un mini de 66 cm et un maxi de 74 cm).

Poids : entre 36 et 50 kg.

Couleur : le Terrier Noir Russe doit être entièrement noir, quelques poils gris sont admis.

Poil : il doit être présent et bien développé sur la tête, avoir une barbe abondante et des moustaches. Il est rude, grossier, un peu ondulé et d’une longueur comprise entre 5 et 15 cm. Il a un sous-poil assez dense, court et d’une texture douce.

Entretien du poil : le poil est très facile à entretenir s’il est simplement vérifié régulièrement.

Corps : imposant, il dégage une impression de force et de puissance. Le squelette est solide. C’est un chien très musclé.

Tête : la tête du Terrier Noir Russe est longue avec un stop marqué mais peu visible avec le poil. La tête possède des zygomatiques arrondis.

Yeux : ils doivent être ovales, de taille moyenne, de couleur foncée, bien alignés et écartés. Des yeux clairs sont exclus.

Oreilles : attachées haut sur le crâne, elles sont tombantes, de taille moyenne et de forme triangulaire.

Queue : la queue du Terrier Noir Russe est épaisse à la base et attachée haut sur l’arrière train. La longueur ou la forme d’une queue non écourtée (comme dans son pays d’origine) n’ont aucune influence sur l’appréciation du chien par un juge.

Espérance de vie : environ 13 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : le Terrier Noir Russe a un gros besoin de dépense. Il tient ça de sa sélection d’origine qui visait à obtenir des guerriers. Cela fait de lui un chien qui a besoin d’être énormément stimulé physiquement et mentalement. Il doit pouvoir pratiquer diverses activités pour libérer son énergie. Il doit être sorti tous les jours au moins une heure, pour être bien dans ses pattes et éviter toutes déviances comportementales.

Activités possibles : le Terrier Noir Russe est un chien lourd. Il n’est donc pas aisé pour lui de faire des activités d’agilité comme l’agility. En revanche, c’est un excellent chien d’obéissance et de mordant, dans son pays d’origine. Il peut également faire un excellent chien pour des activités de mantrailing. Il aimera également les jeux de rapport ou de corde.

Vie en appartement : possible.

Note : le Terrier Noir Russe peut vivre en appartement comme tout chien. Mais tout le monde ne peut pas avoir un tel chien dans son appartement car cela demande plus d’investissement. En effet, il faut apprendre au chien à rester seul le plus tôt possible, afin qu’il ne se mette pas à aboyer de façon régulière. Il doit également avoir ses besoins de comblés pour ne pas qu’il développe des problèmes de comportement.

Compatibilité avec les enfants : possible.

Note : le Terrier Noir Russe est un excellent chien de compagnie. Il s’intègre très bien dans une famille avec des enfants. Cependant, il faut penser que c’est un chien de grande taille, il faudra donc prendre plus de précautions. Il faudra également mettre en place des règles de vie, afin que la cohabitation chien enfant se passe à merveille. Il convient également de ne jamais laisser le chien et l’enfant sans la surveillance d’un adulte, même si le duo s’entend très bien.

Coût d'acquisition : le prix moyen se situe entre 1200 euros et 1800 euros.

Budget mensuel : environ 65 euros / mois en moyenne.

Cohabitation avec les autres animaux : possible.

Note : le Terrier Noir Russe est un chien de nature respectueuse, ce qui lui permet de cohabiter avec d’autres animaux, seulement s’il en a eu l’habitude ou s’il y est sociabilisé de manière positive. Il vaut mieux l’y habituer le plus tôt possible, pour plus de facilités. Il faudra tout de même rester vigilant, car le chien reste un chasseur de nature.

Robustesse : c’est un chien qui n’est pas fragile et qui est robuste.

Son histoire

Le Terrier Noir Russe est une race moderne puisqu’elle a été créée en Russie entre les années 1940 et 1950. La race est le fruit du mélange de plusieurs races comme l’Airedale Terrier, le Terre Neuve, le Rottweiler et le Schnauzer Géant. Le Schnauzer Géant est d’ailleurs considéré comme l’ancêtre principal de cette race. L’élevage initial a été fait par l’école cynologique militaire de Moscou par l’armée rouge. Cette race a donc été conçue à des fins militaires. Le chien se devait d’être courageux, grand et fort, avec un instinct de garde et de défense, mais facilement maniable par les militaires. Le chien se devait d’être polyvalent et résistant au climat de Russie. La F.C.I. a reconnu la race qu’en 1984.

Son caractère

Ce chien a une grande maîtrise de ses émotions quand il a un bon développement. Il est courageux, mais ne réagit jamais sous le coup de l’émotion. Il possède un grand sang froid. Il est méfiant envers les étrangers et a un excellent instinct de chien de garde. Il sait aller au-devant du danger. C’est un chien très intelligent.

Son éducation

Le Terrier Noir Russe doit être éduqué le plus tôt possible afin d’éviter les problèmes de comportement liés à son fort instinct de défense. Il lui faut un cadre cohérent et pas d’injustice. Ne pas utiliser une méthode menant au conflit au risque d’avoir un chien agressif et non contrôlable. Une éducation à base de jeux et de moment de liberté lui conviendra à merveille.

Ses éventuels problèmes de santé

Aucun problème de santé chez cette race en dehors de la dysplasie.




Réagissez aussi à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

3cd910c7c1e787860a277ea7a21914e9=============