Si vous êtes très sportif et que vous souhaitez avoir un chien qui vous accompagne dans toutes vos aventures et qui transpirent avec vous, voici un article complet qui vous permettra de choisir au mieux la race qui correspondra à vos attentes.

Pourquoi faire du sport avec son chien ?

Tout d’abord, laissez-moi vous donner quelques avantages engendrés par la pratique de sport avec son chien.

  • Cela renforce la relation que vous avez avec votre chien.
  • Cela dépense votre chien physiquement et rien de tel pour répondre au mieux aux besoins de son animal qui a besoin de dépenser son énergie quotidiennement.
  • Certains sports pourront également permettre une dépense à la fois physique et mentale, je pense notamment à l’agility par exemple. Et cette stimulation mentale est essentielle pour nos amis canidés.
  • Faire du sport avec son chien permet de garder son animal en bonne santé (si celui-ci est prêt et entraîné pour cela bien entendu et en bonne santé au préalable).

Les précautions à prendre avant de commencer un sport avec son chien

Tout comme pour nous, l’échauffement, l’entraînement et la progression des efforts seront des éléments nécessaires avant de pouvoir pratiquer un sport de manière intensive avec son chien. Il ne s’agit pas de proposer une course rapide de 10 km pour la première séance à son chien.

En effet, la progression dans les efforts est très importante. Pour vous donner un exemple personnel et concret, j’ai adopté récemment une chienne âgée de 6 ans, qui n’a jamais pratiqué de sport et qui est même plutôt en surpoids. J’ai donc décidé de commencer le cani-cross avec elle. Cependant, les premières séances sont très courtes et consistent davantage à de la marche rapide pour ensuite commencer à réellement courir sur des distances de plus en plus longues.

Par ailleurs, je vous recommande de proposer à votre chien une visite chez le vétérinaire pour qu’il juge si oui ou non il est prêt et surtout apte à exercer une activité physique « intense » et régulière à vos côtés.

Enfin, si vous avez un jeune chien, faites bien attention à son développement et préférez attendre la fin de sa croissance avant de lui proposer une activité sportive intense. Néanmoins, en attendant la fin de sa croissance (ce qui peut arriver assez tard chez certains chiens), vous devez tout de même le stimuler physiquement et mentalement, mais tout en respectant son développement.

Quels sports pratiquer avec son chien ?

De manière générale, tous les sports que vous exercez en solo peuvent être compatibles avec la présence d’un chien : la course, le vtt, la marche rapide, etc.

Dans nos centres d’éducation « Canidélite par Nature de Chien » nous proposons des activités de sports canins à nos membres, voici les plus populaires et les plus appréciées : cani-cross, cani-vtt, cani-trottinette, cani-paddle (oui, oui, du paddle avec son chien).

Ensuite, vous pouvez également proposer à votre chien des sports « de réflexion » qui viendront le stimuler intellectuellement en plus de le dépenser physiquement : l’obé-rythmée (ou le dog dancing), l’agility, le treibball (du foot pour chiens), le pistage, etc.

Le chien et le sport : le combat gagnant !

De manière générale, si vous souhaitez adopter un chien qui sera endurant, inépuisable et toujours partant pour vous accompagner dans vos sorties sportives : intéressez-vous aux races de chiens initialement sélectionnées pour le travail : chiens de troupeau, chiens de traîneau, et chiens de chasse principalement.

En effet, ces races ont besoin, encore plus que les autres, d’être stimulées quotidiennement, physiquement et mentalement, pour se sentir bien dans leurs pattes. Et pour les quelques races que je vais vous citer ci-dessous : tomber dans une famille de maîtres sportifs sera pour elles le plus grand des cadeaux.

Toutefois, je tiens à préciser que la liste qui va suivre est non exhaustive et qu’il est même très difficile de ne sélectionner que quelques races car la grande majorité des chiens a besoin de se dépenser physiquement et mentalement.

Bon… Effectivement, tous les chiens du groupe des chiens de compagnie et d’agrément (caniche, bichon, chihuahua, etc.) n’auront pas autant besoin de se dépenser que l’ensemble des chiens dits de « travail » par exemple, mais la plupart des chiens peuvent faire du sport avec leur maître.

Et pour finir sur ce point, pour tous les chiens, de toutes les races qui existent, n’importe quel sport en lien avec le pistage sera le bienvenu car cela permet de répondre parfaitement à leur besoin de dépense olfactive (l’odorat étant le sens le plus développée chez le chien).

Quelles races de chiens pour maîtres sportifs ?

Le Border Collie et le Berger Australien

Bien entendu, peut être les chiens les plus endurants qu’il soit, tant sur le point physique qu’intellectuel. Le Border Collie et le Berger Australien, en plus d’être d’excellents chiens de troupeau, ont un besoin presque vital de se dépenser et d’être stimulé intellectuellement au quotidien. La pratique d’un sport régulier sera d’ailleurs indispensable pour l’équilibre du Border Collie et du Berger Australien.

Les Braques

Le braque allemand, le braque hongrois, le braque de Weimar sauront combler tous les adeptes de la course à pied ou VTT car ce sont des chiens très endurants qui apprécieront courir à vos côtés. Par ailleurs, les Braques étant des chiens très agiles, la pratique de sports plus « techniques », comme le Dog Dancing ou l’Agility, pourra également leur être proposée.

Le Boxer

Ce n’est pas forcément la première race à laquelle on pense, notamment à cause de leurs éventuels problèmes de respiration (dû à leur nez écrasé) mais les Boxer sont de loin les chiens les plus énergiques que je connaisse. En éducation, je vois énormément de Boxer « hyper-actifs » arriver. Or, ce n’est pas de l’hyperactivité en tant que telle, c’est surtout, dans 9 cas sur 10, un manque évident de dépense qui entraine des mal-êtres chez le chien. Pratiquer un sport sera alors essentiel si l’on souhaite adopter un Boxer et répondre parfaitement à ses besoins de dépense.

Le Jack Russel

Sur ma liste des chiens les plus énergiques, après le Boxer vient le Jack Russel. Et pour lui faire plaisir, une double activité mixant effort physique (cani-cross) et stimulation olfactive (pistage) sera l’idéal. Et ce pour répondre à la fois à son besoin de dépense physique mais surtout pour répondre de manière contrôlée à son fort instinct de poursuite.

Le Husky Sibérien

Qui sera votre plus grand allié pour la course. Le grand plaisir du Husky sera bien entendu de tracter. Le cani-vtt, la cni-trottinette ou tout autre sport nécessitant une traction, et ce sur plusieurs kms, sera indispensable pour répondre au mieux au grand besoin de dépense physique de ce chien initialement sélectionné pour la conduite de traîneaux.

A retenir

  • Tous les chiens peuvent faire du sport (avec plus ou moins d’intensité), le tout est de bien veiller, auprès de votre vétérinaire, que votre chien soit apte.
  • Les différentes pratiques sportives exigent un entraînement progressif.
  • Il faudra veiller à bien respecter la croissance du chien sportif afin de ne pas risquer des problèmes de développement par la suite.
  • Les races de chiens de travail seront les plus adaptées à la pratique d’un sport canin.