Nourrir son chien : le raw feeding

raw feeding pour chien

Conceptualisé par le vétérinaire australien Tom Lonsdale, le raw feeding est un mode d’alimentation du chien qui prône le retour à un régime naturel à base de viande crue, d’os et d’abats.

Qu’est-ce que le raw feeding ?

Le Raw feeding veut dire littéralement « alimentation crue ». Ce régime alimentaire été conceptualisé par un vétérinaire australien, le Dr Tom Lonsdale.

Globalement, Tom Lonsdale fait le même constat que les défenseurs du BARF, un autre régime alimentaire à base de nourriture crue. D’après lui, la nourriture industrielle, comme les croquettes, serait nocive pour le chien. Elle serait à l’origine de l’apparition de nombreuses maladies chroniques, de problèmes de digestion, d’une mauvaise haleine, de poils de mauvaise qualité et d’une mauvaise odeur corporelle.

La solution est, pour lui, le raw feeding : un régime alimentaire à base d’os (à l’exception des os porteurs des gros mammifères herbivores), de viande crue et d’abats. Le but est d’offrir un repas qui ressemble le plus possible à une proie que le chien aurait chassé dans la nature à l’instar de son ancêtre, le loup.

Les proportions recommandées par le Dr Longsdale sont les suivantes :

  • 15% d’os
  • 75% de viande (muscle)
  • 10% d’abats



En quoi est-ce différent du BARF ?

Contrairement au régime BARF, le raw-feeding n’inclut pas systématiquement à chaque repas des fruits ou des légumes broyés ou réduits en purée, ni de suppléments nutritionnels comme les produits laitiers, l’huile végétale ou animale, la levure de bière et encore moins de compléments minéralo-vitaminique formulés en laboratoire.

Le Dr Longsdale affirme qu’un chien en bonne santé n’a pas besoin de ces compléments alimentaires. Les seuls suppléments « autorisés » de ce régime seraient les œufs et éventuellement un peu d’huile de poisson ainsi que les restes du repas familial de temps à autre. Ceci s’explique par le fait qu’un chien vivant dans la nature peut être amené à chasser un omnivore, un type de proie qui peut être « simulé » par des restes de repas (à condition, bien évidemment de bannir tous les aliments toxiques pour lui de ces restes de repas tels que l’oignon ou le raisin).

Tous les autres suppléments nutritionnels seraient quant à eux réservés aux chiens malades.

Le raw feeding peut se consommer à même le sol ou sur une toile cirée…sans gamelle.

Le raw feeding est-il vraiment meilleur pour la santé ?

Sur cette question, tous les vétérinaires nutritionnistes ne semblent pas tous convaincus des bienfaits du raw feeding tel que prôné par le Dr Longsdale. Leur argument principal serait qu’il expose davantage le chien à des excès d’apport en minéraux (à cause d’une consommation trop importante d’os) ou au contraire, à des carences, en raison de l’absence d’ajout de fruits et légumes et de suppléments nutritionnels dans la ration.

 

94640956f683a40d3069f74fba9ba643OOO