Le RCI est une discipline canine très complète. Les exigences sont relevées, mais ce sport demande beaucoup de temps et d’entraînement au conducteur du chien.

C’est également une discipline de mordant sportif, une liste restreinte de chiens autorisés est mise en place par la Société Centrale Canine (SCC) et la Commission d’Utilisation Nationale (CUN). Le RCI ou Réglement Concours International c’est quoi ? Qui peut participer ? Est-ce un sport dangereux ? Est-ce que mon chien en ressortira agressif ? Comment le pratiquer ? Explications.

Qu’est-ce que le RCI ?

Le RCI est un sport canin qui comprend trois exercices qui mettent en avant les différentes capacités du chien à savoir le pistage, l’obéissance et la défense. Comme pour le ring, le RCI se divise en trois niveaux, à savoir RCI 1, RCI 2, RCI 3. Elle possède aussi le certificat qui permet d’accéder à l’échelon 1 du RCI (l’équivalence du Brevet en ring). Si vous avez le certificat RCI, vous pouvez accéder en Ring 1, ou autre discipline (Mondioring, Campagne…).

L’obéissance en RCI se démarque par une précision remarquable et ce, rapidement, de la part du couple maître-chien.

Le RCI met en valeur une bonne éducation tout en se pratiquant dans la joie et la bonne humeur. La moindre soumission est interdite.

Le certificat RCI

Afin d’accéder au RCI 1, il est obligatoire, en France, d’avoir le Certificat RCI. Afin de se présenter il faut remplir quelques conditions :

  • le chien doit avoir 14 mois révolus.
  • Le chien doit posséder son carnet de travail, sa licence et être en capacité de montrer le CSAU obtenu (Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation).
  • Figurer sur la liste des chiens autorisés au mordant sportif.

Le certificat se divise en 3 parties comme énoncées plus haut. Chacune est notée sur 100 points.

Le pistage se fera sur une longueur de 200 pas, aucune ancienneté, la piste devra contenir un angle droit. A la fin de piste, le chien devra “marquer” un objet. Par “marquer” est entendu une position claire et nette du chien : un assis ou couché face à l’objet ou possibilité de ramener l’objet à son maître et de repartir en piste.

L’obéissance se fera sous la forme de 6 exercices. Une suite au pied en laisse pour une valeur de 30 points, une suite au pied sans laisse pour une valeur de 20 points, le couché pendant une marche avec un rappel en position de base (15 points), le rapport d’objet lancé (généralement un apportable en bois) pour 10 points, un saut libre “aller/retour” et enfin, le couché libre sous diversion pendant qu’un concurrent effectue son obéissance.

Enfin, la partie défense pour clôturer le Certificat RCI. Est noté sur cette partie pour 15 points, l’affrontement et l’aboiement face à l’Homme Assistant (Homme d’Attaque, H.A.). Pour 30 points, sera notée la tentative de fuite de l’H.A.. L’Homme d’Attaque va “agresser” le Conducteur et le chien, celui-ci devra défendre son maître. Cet exercice est noté sur 50 points. Enfin, la conduite de côté, avec l’H.A. jusqu’au juge sera notée sur 5 points.

Le RCI 1

La piste sera d’une longueur de 300 pas, avec une ancienneté de 20 minutes minimum, deux angles droits, 3 lignes droites et 2 objets à marquer. Comme pour le certificat, toutes les épreuves sont sur 100 points.

L’obéissance augmente les exigences de la part du binôme. La suite sans laisse (20 points), le chien doit s’asseoir pendant la marche (10 points), il doit également se coucher pendant la marche avec un rappel en position de base (10 points), un rapport d’objet sur 10 points, un saut libre avec rapport (15 points), l’escalade d’une palissade avec le rapport d’objet pour 15 points, un envoi en-avant avec couché (10 points) et un couché libre sous diversion pendant l’exercice d’un concurrent (10 points).

Pour la défense, c’est la même chose que pour le certificat RCI à deux exceptions près. C’est-à-dire qu’il y a la quête du malfaiteur et l’attaque sur le chien pendant le mouvement en plus. Au niveau des points :

  • Quête du malfaiteur : 5 pts,
  • Affrontement et aboiement : 10 pts,
  • Tentative de fuite : 20 pts,
  • Défense du chien pendant la phase de garde : 35 pts,
  • Attaque sur le chien pendant le mouvement : 30 pts.

Le RCI 2

La piste, de 400 pas, ancienne d’au moins 30 minutes, avec 2 objets, 2 angles droits et 3 lignes droites sera notée sur 100 points. Les deux autres exercices également. Le travail du chien en piste ne devra pas excéder 15 minutes, le juge se réserve le droit d’arrêter le travail.

Pour la partie obéissance, il y a 10 exercices, tous notés sur 10 points :

  • Suite sans laisse.
  • Assis pendant la marche.
  • Couché pendant la marche avec un rappel.
  • Debout pendant la marche.
  • Rapport d’objet.
  • Saut libre avec rapport d’objet.
  • Escalade d’une palissade avec rapport.
  • Envoi en-avant avec un couché.
  • Couché libre pendant l’exercice d’un concurrent.

Pour la partie Défense/Protection, deux exercices sont nouveaux ce qui donne :

  • Quête du malfaiteur (5 pts).
  • Affrontement et aboiement (10 pts).
  • Tentative de fuite (10 pts).
  • Défense du chien pendant la phase de garde (20 pts).
  • Conduite de dos (5 pts).
  • Attaque sur le chien pendant la conduite de dos (30 pts).
  • Attaque sur le chien pendant le mouvement (20 pts).

Le RCI 3

Pour le dernier niveau, la piste sera de 600 pas, ancienne d’une heure minimum, avec 3 objets, 4 angles droits, 5 lignes droites. Le chien a 20 minutes pour réaliser ce travail.

La partie obéissance, il y a 10 exercices, tous notés sur 10 points. Ils sont très peu différents du RCI 2 :

  • Suite sans laisse.
  • Assis pendant la marche.
  • Couché pendant le pas de course avec rappel.
  • Debout pendant le pas de course avec rappel.
  • Rapport d’objet.
  • Saut libre avec rapport d’objet.
  • Escalade d’une palissade avec rapport.
  • Envoi en-avant avec un couché.
  • Couché libre pendant l’exercice d’un concurrent.

Pour la dernière partie, défense, c’est très proche du RCI 2 à quelques nuances près, notamment au niveau des points :

  • Quête du malfaiteur (10 pts).
  • Affrontement et aboiement (10 pts).
  • Tentative de fuite (10 pts).
  • Défense du chien pendant la phase de garde (20 pts).
  • Conduite de dos (5 pts).
  • Attaque sur le chien pendant la conduite de dos (15 pts).
  • Attaque sur le chien pendant le mouvement (10 pts).
  • Agression pendant la phase de garde (20 pts).

Qui peut pratiquer le RCI ?

Tout propriétaire de chien dont la race est inscrite sur la liste des chiens autorisés au mordant sportif peuvent participer et pratiquer le RCI. Cette discipline est parfois jugée moins “spectaculaire” que le ring, mais elle demeure tout aussi technique et demande beaucoup de précisions pour obtenir de très bons scores. Souvent des détails peuvent faire perdre des petits points.

Le chien doit montrer de l’enthousiasme et l’envie de faire plaisir à son maître. Sans cela, des pénalités peuvent tomber.

Le chien doit être inscrit sur le Livre des Origines Françaises (L.O.F.), âgé d’au-moins 14 mois et être à jour de ses vaccins. La licence “Mordant” et le carnet de travail sont à présenter le jour du concours.

Quant à l’humain, il doit accepter des sacrifices tant en termes de temps : cela va demander beaucoup, beaucoup d’entraînement pour obtenir parfois qu’une toute petite évolution. Il faut garder en tête, que le RCI reste un sport et que des blessures peuvent arriver pour le chien.

Est-ce un sport canin dangereux ? Mon chien deviendra-t-il agressif ?

Non, ce n’est pas un sport dangereux. Pour pratiquer le RCI, tous les chiens doivent être équilibrés mentalement, avoir de bonnes aptitudes à l’éducation de base, être proche du maître pour ne voir que lui, resté focalisé sur lui. C’est grâce à ces critères que le chien obtient le CSAU. Tout chien agressif est refusé en club. Le mordant sportif a pour objectif de permettre au chien d’utiliser sa gueule à des fins positives : mordre uniquement sur la toile spécifique et rien d’autre. Ils ne sont pas conditionnés à mordre sur autre chose que la toile (au contraire des chiens de travail de la sécurité, des gendarmes, de la police, de l’armée…). Rassurez-vous, pratiquer ce sport avec votre chien ne fera qu’améliorer votre relation et il sera ravi de vous le rendre au centuple. Le chien n’a qu’un but : vous faire plaisir. Petite précision et non des moindres : lors des séances de mordant c’est la manchette de l’HA qui va vers le chien, il n’y a pas de phénomène d’esquive comme on le retrouve dans le ring.

Comment pratiquer le RCI ?

La pratique du RCI se fait uniquement en club. Comme toute discipline canine qui comprend du mordant, il est interdit de le faire dans des lieux inadaptés (et encore moins sans contrôle d’un professionnel qui a sa carte de pratique au mordant canin). Nous vous recommandons de faire le tour de plusieurs clubs, de regarder comment se déroulent les séances afin d’avoir un aperçu. Profitez de ces séances pour poser toutes vos questions. Oui, il est possible de trouver des clubs qui pratiquent le RCI sans collier étrangleur, sans un outil de ce genre-là.

Pratiquer le RCI dès le plus jeune âge du chien (dès ses 2 mois) est possible. Cela est même conseillé. Le chien sera en plein développement, il sera testé et les erreurs que vous pourrez éventuellement faire seront plus faciles à corriger par la suite.

Le professionnel (ou l’éducateur compétent) vous fera débourrer votre chien au pistage, au mordant et vous montrera les bases de l’éducation canine. Il est très fréquent (et même heureusement !) de voir des clubs qui pratiquent l’éducation et le dressage via le jeu, la friandise ou encore au clicker.

Le RCI est un sport qui grandit en France. De plus en plus de français s’y intéressent et vont faire ce sport qui nécessite des compétences de dressage assez évoluées.