Rendre son chiot propre : 20 conseils pratiques

Lorsque l’on adopte un chiot, il y a énormément d’aspects à gérer : la socialisation, les éventuelles bêtises, l’éducation, les promenades, les séances de jeux, les papouilles, mais surtout la propreté !

Et oui, un chiot qui ne répond pas encore à son nom, ça passe… Un chiot qui n’est toujours pas propre, c’est contraignant.

Pour d’évidentes raisons d’hygiène ou tout simplement pour votre confort personnel, je vous propose ici de découvrir tous mes conseils pour parvenir à rendre votre chiot propre !


20 conseils pour que votre chiot soit propre rapidement

Conseil n°1 : Soyez patient ! Jusqu’à 6 mois, il est possible que votre chiot ait encore des difficultés pour se retenir. A terme, votre chiot aura la capacité de se retenir grâce à ses sphincters qu’il aura appris à contrôler.

Conseil n°2 : Vous pouvez d’ores et déjà « entrainer » votre chiot à contrôler ses sphincters mais ce de manière très progressive. En effet partant du principe qu’un chien n’ira pas faire ses besoins sur son lieu de couchage, vous pouvez le laisser sur des temps progressivement longs sur son lieu de couchage.

Conseil n°3 : Soyez attentif et vigilant en anticipant les moments où votre chiot aura envie de faire ses besoins. C’est simple, il aura principalement envie après son repas, après une sieste ou une séance de jeu/d’exercice.

Conseil n°4 : Sachant cela, dès que vous voyez votre chiot tourner en rond, la truffe au sol, agissez vite et accompagnez-le à l’extérieur ou éventuellement sur son tapis de propreté si vous êtes en appartement au 10ème étage d’un immeuble sans ascenseur… Par exemple !

Conseil n°5 : Concernant les tapis de propreté justement, je ne les recommande qu’en cas d’extrême nécessité car vous risquez d’apprendre à votre chiot qu’il peut faire ses besoins sur tous les tapis… Donc si vous avez le choix, évitez d’utiliser ce genre d’outil qui n’apprendra finalement pas à votre chien à ne pas faire ses besoins à l’intérieur. Cela lui apprendra juste qu’il peut faire ses besoins tant qu’il y a un tapis sous ses pattes.

Conseil n°6 : Choisissez une alimentation de qualité pour votre chiot, les croquettes « pas cher » de supermarchés rendront la digestion de votre animal difficile et il aura donc des selles plus nombreuses.

Conseil n°7 : Toujours concernant l’alimentation de votre chiot, je vous recommande de lui donner à manger à heures fixes (deux à trois fois par jour) afin qu’il puisse trouver son rythme (et vous aussi). Surtout, ne laissez pas la gamelle de votre chiot en libre service. Laissez lui sa gamelle pendant 20 à 30 minutes maximum, ensuite, terminée ou pas : retirez la gamelle !

Conseil n°8 : Concernant l’eau, il est bien entendu recommandé de laisser une gamelle d’eau à volonté (notamment pendant les grosses chaleurs). Néanmoins, lors de l’apprentissage de la propreté, vous pouvez contrôler cela en proposant régulièrement de l’eau à votre chiot mais en ne lui laissant pas la possibilité de boire à sa guise. Ainsi, vous pourrez contrôler davantage la vessie de votre animal. Notez bien sûr que ce conseil n’est pas applicable s’il fait 35°C ! Cela pourra se mettre en place tout en gardant une bonne dose de bon sens et de bienveillance envers votre animal !

Conseil n°9 : Lors de l’arrivée de votre chiot à la maison, il est également recommandé d’interdire l’accès à certaines pièces de la maison afin qu’il ne s’approprie pas tout l’espace. De plus, ce conseil s’applique également pour permettre au chiot de vivre mieux vos absences. Et oui, l’apprentissage de la solitude commence dès tout petit et ce, même quand vous êtes à la maison (mais pas dans la même pièce).

Conseil n°10 : Si vous découvrez des bêtises faites en votre absence (en rentrant du travail ou le matin au réveil par exemple), c’est normal, ne baissez pas les bras ! Et surtout, ne grondez pas votre chiot. Respectez la règle du « pas vu, pas pris ». N’oubliez jamais que le chien est un animal qui vit dans l’instant présent, il ne comprendra donc pas pourquoi il est sanctionné ! Si vous agissez ainsi, vous deviendrez donc pour lui un être incohérent et injuste. Il est donc recommandé d’ignorer votre chiot lorsque vous voyez qu’il a fait une bêtise… Même si ce n’est pas évident dans certaines circonstances !

Conseil n°11 : Parfois, sans le vouloir, on met notre chiot en situation d’échec car on le laisse trop longtemps sans avoir la possibilité de faire ses besoins. Rappelez-vous, votre chiot n’a pas encore appris à contrôler ses sphincters.

Conseil n°12 : Pour la nuit ou les petites absences dans la journée, vous pouvez toujours utiliser une cage de transport qui permettra à votre chiot de se retenir car il ne fera, normalement, pas ses besoins sur son lieu de couchage. Attention, ce conseil n’est à prendre en compte que si vous avez, en amont, habitué votre chiot à la cage de transport, n’hésitez pas à consulter notre article dédié à ce sujet !

Conseil n°13 : Si vous voyez votre chiot faire ses besoins, agissez directement, n’attendez pas qu’il ait terminé. Dites fermement « non » et accompagnez le à l’extérieur. Si par chance il finit ses besoins dehors, félicitez le abondamment !

Conseil n°14 : Concernant les félicitations, n’ayez pas peur du ridicule et récompensez chaleureusement votre chien dès qu’il fait ses besoins dehors. Il sera beaucoup plus efficace et productif de renforcer un bon comportement que d’en sanctionner un mauvais.

Conseil n°15 : Toujours pour les félicitations, ne récompensez pas votre chiot pendant qu’il fait ses besoins, cela pourrait lui couper l’envie et le stopper net. Préférez le récompenser juste après qu’il ait terminé. Surtout, soyez précis dans le timing car, nous l’avons vu, le chien est un animal qui vit dans l’instant présent.

Conseil n°16 : Ne nettoyez jamais les excréments ou les urines de votre chiot devant lui, il prendrait cela comme un appel au jeu et recommencera avec plaisir !

Conseil n°17 : Bien entendu, ne nettoyez pas les selles et urines de votre chiot avec un produit à base d’eau de javel car cela l’attirera davantage et l’incitera à faire ses besoins au même endroit à nouveau.

Conseil n°18 : De plus, ne mettez pas la truffe de votre chiot dans sa bêtise. Cela est très humiliant et ne sert surtout à rien du tout ! A savoir que lorsque vous faites subir cela à votre chien, il pourrait adopter le réflexe de manger ses excréments afin d’effacer toutes traces et surtout d’éviter ce genre d’attitude de votre part par la suite.

Conseil n°19 : Par ailleurs, si vous souhaitez que votre chien fasse toujours au même endroit dans votre jardin par exemple, je vous conseille de laisser quelques selles à l’endroit que vous aurez choisi. Ainsi, votre chiot sera attiré par l’odeur et cela l’incitera à faire ses besoins à cet endroit.

Conseil n°20 : Pour conclure, soyez patients, sortez votre chiot régulièrement aux heures stratégiques, proposez lui une alimentation de qualité et ayez une attitude juste et adaptée envers lui.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

5d4a5727ed41d489612e7b3fe8e364d3WWWW