Le renforcement positif pour éduquer son chien

Le renforcement positif
© Arseny Togulev | Unsplash

Vous venez d’adopter un chiot ou un chien et vous ne savez pas vraiment quelle méthode employer pour parfaire son éducation ? Ne cherchez plus et misez tout sur le renforcement positif ! Zoom sur cette méthode douce, bienveillante et respectueuse de l’animal.

Le renforcement positif : qu’est-ce que c’est ?

Éduquer son chien en privilégiant le renforcement positif, c’est opter pour une méthode douce, sans violence et qui a du sens. Renforcer positivement les bonnes actions de son chien, c’est l’encourager à réitérer les comportements récompensés en ajoutant systématiquement un stimuli agréable.

Ainsi, puisque le chien est un animal opportuniste par nature qui ne va que vers ce qui lui procure satisfaction, il cherchera par tous les moyens à réitérer le comportement qui lui a permis d’obtenir sa récompense.

Pour vous donner un exemple simple : lorsque votre chien revient quand vous le rappelez et que vous le récompensez chaleureusement, vous renforcez positivement sa bonne action (R+). A l’inverse, s’il ne revient pas tout de suite et que lorsqu’il s’exécute vous le grondez (P+), vous renforcez négativement l’action de revenir chez vous. De fait, vous n’êtes pas dans une démarche cohérente et cela aura un impact direct sur tous les autres rappels que vous demanderez à votre toutou. "Pourquoi revenir si je me fais gronder systématiquement ?” se dira alors votre chien.

De mon point de vue, le renforcement positif est simplement une question de bon sens. Il ne vous viendrait pas à l’idée de sanctionner votre enfant d’avoir ramené une bonne note de l’école ? Eh bien pour votre chien, c’est la même chose : pour l’encourager, il faut renforcer positivement ses bonnes actions.

En revanche, pour rester sur l’analogie de l’enfant et de la note : il est parfois tentant de suggérer à sa progéniture de faire tout de même mieux la prochaine fois parce que bon, avoir une bonne note c’est bien mais avoir la meilleure c’est quand même mieux. En agissant ainsi, on va à l’encontre des principes de l’éducation bienveillante et du renforcement positif. Je m’explique : renforcer positivement les bonnes actions de son chien c’est récompenser la moindre progression qui tend vers le comportement final souhaité. Ainsi, cette méthode permet également de respecter le rythme d’apprentissage du chien et ne pas brûler les étapes.

Le renforcement positif du chien: quels outils ?

Pour éduquer son chien en renforcement positif, vous pouvez vous équiper ou non.

Je m’explique : vous seul connaissez votre chien, c’est donc à vous de savoir ce qui lui procurera le plus de plaisir en guise de récompense. Ainsi, vous pouvez vous "armer" de friandises, de jouets, ou simplement de votre enthousiasme pour récompenser votre toutou.

Renforcer positivement les bonnes actions de son chien c’est simplement lui faire plaisir donc vous seul pouvez savoir ce qui plaira le plus à votre chien. Certains sont des "bidons sur pattes", la nourriture leur permettra alors de redoubler d’effort dans les exercices, certains préféreront jouer quand d’autres, très tactiles, se contenteront d’une bonne caresse.

Mais attention, lorsque vous souhaitez renforcer la bonne action de votre chien, il est important que la récompense soit un peu “exceptionnelle”, sinon elle n’a pas de valeur aux yeux de votre chien et ne sert donc à rien.

Par exemple, si tout au long de la journée vous donnez “gratuitement” des friandises à votre chien, il ne fera aucune distinction entre les friandises “récompenses” et les friandises “gratuites”. De même, si le jouet que vous utilisez pour le récompenser est celui qu’il a toujours à disposition dans la maison : l’engouement ne sera clairement pas présent. Enfin, si vous passez votre temps à papouiller votre chien, il ne faudra pas utiliser la caresse comme récompense non plus.

Par ailleurs, le cliché serait de dire que pour adopter la méthode du renforcement positif, il faut impérativement utiliser la méthode du clicker-training. Là encore, rien n’est obligatoire, vous faites comme vous le voulez et comme vous le sentez. Certes, le clicker permet de renforcer avec précision les bonnes actions, mais certains maîtres ne sont pas à l’aise avec cet outil et ce n’est pas grave ! Je pars toujours du principe que l’éducation doit être un moment agréable de partage avec son chien : si utiliser un clicker vous stresse ou vous ennuie : ne l’utilisez pas ! Mieux vaut ne pas l’utiliser que de mal s’en servir !

Éduquer son chien en R+ P- : qu’est-ce que ça veut dire ?

Éduquer son chien positivement c’est respecter ce principe : R+, P- !

Pour bien comprendre comment fonctionne le renforcement positif et ne pas tomber dans les dérives et les clichés de cette méthode, il convient de bien intégrer les notions suivantes :

  • R+ signifie “récompense positive” : on ajoute un stimuli agréable pour le chien pour l’encourager à réitérer le comportement qui lui a permis de l’obtenir.

Exemple : je donne une friandise à mon chien lorsqu’il s’assied.

  • R- signifie “récompense négative” : on retire un stimuli désagréable pour le chien pour le récompenser.

Exemple : j’arrête d’étrangler mon chien avec son collier d’éducation lorsqu’il est au pied.

  • P+ signifie “punition positive” : on ajoute un stimuli désagréable pour faire comprendre à son chien qu’il n’agit pas bien.

Exemple : je prends mon chien par le cou lorsqu’il n’adopte pas le comportement souhaité

  • P- signifie “punition négative” : on retire un stimuli agréable jusqu’à ce que le chien adopte le comportement souhaité.

Exemple : je range les friandises ou le jouet jusqu’à ce que mon chien coopère.

Dès lors que vous intégrez les récompenses positives et les punitions négatives dans vos interactions avec votre chien : le compte est bon ! Et de très belles choses pourront découler de cette méthode. Opter pour cette technique éducative vous permet de renforcer la relation entre vous et votre chien et de miser davantage sur une coopération de sa part plutôt qu’une écoute sous la contrainte.

Parce que, qu’on se le dise : certes un chien finira par céder sous les coups de son maître, il finira par “coopérer” pour éviter les sanctions et fuir la douleur : mais à quel prix ? Avoir un chien qui obéit au doigt et à l’œil mais toujours avec la tête baissée et la queue entre les pattes : je n’appelle pas ça le fruit d’une bonne éducation !

La méthode du renforcement positif permet au chien d’être bien éduqué et d’obéir au doigt et à l’œil avec enthousiasme, joie et motivation !



f45ea229cc5e870d37f33bc901c79ad6KKK