Santé : que remboursent les assurances pour animaux ?

Lorsque l’on possède un animal de compagnie, il est fondamental de lui offrir les meilleures conditions de vie pour qu’il soit heureux.

Et pour qu’il soit en forme, il convient d’assurer votre chien ou votre chat auprès d’une mutuelle santé pour animaux. Cela permet de prendre soin de sa santé en toutes circonstances, c’est-à-dire en cas de maladie ou d’accident. Les assurances animalières remboursent partiellement ou totalement un grand nombre d’actes et de médicaments, ce qui permet au maître de sauvegarder la santé de son fidèle compagnon à moindre coût.

Prise en charge des médicaments par les assurances animaux

Grâce à la mutuelle pour animaux, un chien, un chat peut suivre un traitement médicamenteux sans que son propriétaire n’ait à se ruiner. Si celui-ci a opté pour une formule qui garantit à son animal une couverture suffisamment large, il peut prétendre au remboursement de la majeure partie des médicaments sous condition qu’ils soient prescrits par le vétérinaire en cas de maladie ou d’accident. Selon la formule, le taux de remboursement des médicaments se situe entre 50 et 100 %.

Remboursement des frais de santé animaux

En plus des médicaments, les assurances pour animaux prennent en charge – en cas de maladie ou d’accident – les actes suivants :

  • Les consultations, que ce soit chez un vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste.
  • L’imagerie : cela concerne par exemple la radiologie, le scanner, l’échographie, l’IRM.
  • Le transport de l’animal à bord d’une ambulance animalière.
  • L’hospitalisation.
  • Les interventions chirurgicales.

Des garanties spécifiques pour les bébés animaux

Les tout jeunes animaux de compagnie peuvent être couverts par une mutuelle santé animalière dès l’âge de 2 ou 3 mois. A cet âge, ils courent de nombreux risques d’accidents du fait de leur maladresse ou de la méconnaissance du monde qui les entoure. Un chiot ou un chaton, encore inexpérimenté dans bien des domaines, découvre son environnement. Il est donc particulièrement exposé. Les assureurs pour animaux recensent de très nombreux cas de fractures, de blessures, d’obstruction des intestins qui nécessitent des soins en urgence.

De même, un jeune animal a une santé fragile. Il est très exposé à certaines pathologies parfois graves, pouvant mettre sa vie en péril. Il est fondamental de penser à l’assurer le plus tôt possible. Cela permet de bénéficier d’une prise en charge lorsqu’une analyse s’impose, une vaccination, une consultation chez le vétérinaire, un traitement médicamenteux, une hospitalisation. En plus de cette prise en charge, les mutuelles santé chiots et chatons incluent dans certaines de leurs formules un forfait de prévention qui peut aller de 30 à 150 € par an, ce qui est bien utile pour faire stériliser son animal lorsque le moment est venu ou encore pour le faire vacciner. N’oublions pas qu’un vaccin peut sauver la vie de l’animal.

Remboursement des soins bucco-dentaires d’un animal

Afin que son animal de compagnie soit parfaitement couvert, le maître a tout intérêt à opter pour un contrat qui prend en charge les soins de prévention. Il s’agit d’actes très courants, indispensables pour garantir à son fidèle compagnon une bonne santé le plus longtemps possible. Dans cette catégorie on retrouve par exemple les vermifuges, les antiparasitaires, les vaccins.  La surveillance bucco-dentaire en fait également partie. Il s’agit par exemple du détartrage des dents.

Les soins dentaires d’un chien ou d’un chat doivent être effectués avec régularité par un professionnel. Or, pour limiter les dépenses, de nombreux propriétaires négligent le détartrage des dents de leur animal si celui-ci n’est pas assuré. Cet acte permet pourtant de prévenir le déchaussement des dents, les infections d’un maxillaire ou encore la pyorrhée alvéolaire. En assurant son chien auprès d’une mutuelle santé, il est facile et économique de confier la surveillance de son parodonte à un professionnel de la santé bucco-dentaire canine. Par voie de conséquence, cela limite les risques de voir dépérir son fidèle compagnon.

Médecine douce pour animaux : de plus en plus souvent prise en charge

Les mutuelles santé pour les animaux de compagnie ont bien évolué. Si toutes ne prennent pas encore en charge les médecines naturelles pour animaux, certaines d’entre elles incluent une prise en charge au moins partielle de la médecine douce dans certaines de leurs formules. La médecine naturelle adaptée à l’animal peut ainsi venir compléter la médecine traditionnelle ou allopathique lorsqu’un animal est souffrant, suite à une maladie ou à un accident. En effet, la médecine traditionnelle traite les symptômes alors que la médecine douce s’intéresse à la cause d’une maladie. Il est en tout cas reconnu que la médecine douce permet elle aussi aux animaux d’aller mieux.

Aujourd’hui, pour un suivi complémentaire de leur compagnon à quatre pattes, les propriétaires d’animaux de compagnie sont de plus en plus nombreux à emmener leur chien ou leur chat chez un homéopathe, un ostéopathe, un acupuncteur, un kinésithérapeute, voire chez un phytothérapeute ou un mésothérapeute. La prise en charge de ces disciplines par certaines compagnies d’assurance pour animaux permet d’alléger considérablement le coût des soins. Une prescription par le vétérinaire est cependant nécessaire.

Choisir la bonne formule santé animaux de compagnie

Assurer le plus tôt possible son chien ou son chat auprès d’une assurance pour animaux, c’est finalement la meilleure façon d’anticiper et de lui garantir une vieillesse confortable. En effet, un animal qui ne consulte jamais un vétérinaire risque de vivre difficilement son grand âge, voire de mourir précocement. Mais pour lui permettre de bénéficier du meilleur suivi et des meilleurs soins en cas de maladie ou d’accident, encore faut-il choisir la bonne formule.

En règle générale, les compagnies d’assurance animaux proposent trois à quatre formules offrant des garanties plus ou moins étendues. De la formule de base pour un remboursement minimum à la formule confort pour un remboursement total y compris d’un acte d’euthanasie, chacun peut trouver le contrat qui répond à la fois aux besoins de l’animal et au budget du maître. Il est bien entendu possible, sous conditions, de changer de formule si besoin. Pour ce faire, le propriétaire de l’animal assuré doit prendre contact avec son assureur. Après étude du dossier, le professionnel pourra lui proposer une solution mieux adaptée.

ef966b9e538d6d7c480a91f2daf94a34)))))