Vous cherchez des alternatives naturelles aux produits antiparasitaires conventionnels pour votre chien ? Voici quelques pistes à suivre pour vous aider à repousser toutes les petites bêtes qui peuvent infester votre toutou…

Qu’est ce qu’un antiparasitaire naturel pour chien ?

Il existe deux types de produits antiparasitaires pour chien :

  • les médicaments antiparasitaires qui répondent à la législation du médicament vétérinaire. L’efficacité de ces produits a été documentée et prouvée contre un ou plusieurs parasites cibles pour lesquels ils disposent d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).
  • les autres produits antiparasitaires qui ne relèvent pas de la législation du médicaments vétérinaire, sans AMM. C’est dans cette catégorie que se classent les produits antiparasitaires naturels.

Pourquoi utiliser un antiparasitaire naturel pour mon chien ?

Les antiparasitaires externes conventionnels applicables localement sont des médicaments dont les principes actifs sont des molécules chimiques de synthèse. Ce sont les mêmes molécules que l’on peut retrouver dans des produits phytosanitaires utilisés en agriculture ou dans des insecticides utilisés pour assainir les habitats ou les jardins. C’est par exemple le cas du Fipronil que l’on retrouve dans un célèbre insecticide utilisé pour traiter les semences et accusé de tuer les abeilles ou bien encore de la perméthrine, un des ingrédients de produits utilisés pour se débarrasser des nids de guêpes, des fourmis et d’autres insectes.

Bien qu’efficaces, les produits applicables sur la peau de l’animal présentent une certaine toxicité pour l’Homme, l’animal et l’environnement. Pour ces raisons, il existe des précautions d’usage à leur utilisation telle que :

  • l’obligation de se laver les mains à l’eau froide et au savon après son application sur l’animal,
  • l’interdiction de dormir avec le chien après son traitement,
  • l’interdiction de toucher l’animal pendant au moins 24 heures après le traitement,
  • l’interdiction de baignade du chien (baignoire ou ruisseau) afin de ne pas polluer les eaux avec l’insecticide dans les 24 à 48 heures qui suivent l’application du produit antiparasitaire.

Prenez le temps de lire la notice d’un produit antiparasitaire conventionnel et vous en serez certainement surpris. Leur utilisation irraisonnée soulève de nombreuses questions quant à leur toxicité vis-à-vis des animaux traités, de leur entourage ainsi que de la biodiversité et de la planète. Utiliser des alternatives naturelles à ces produits permet donc de s’affranchir de cette toxicité et, à terme, de préserver notre environnement.

Comment lutter naturellement contre les parasites externes du chien ?

Pour lutter naturellement contre les tiques, les puces, les aoûtats et les multiples petites bêtes qui peuvent infester votre chien, il existe plusieurs stratégies à mettre en place…

Travaillez sur le « terrain » du chien

L’approche des naturopathes vis-à-vis des parasites est en effet quelque peu différente de la vision conventionnelle de la médecine vétérinaire. Tous les naturopathes s’accordent à dire qu’un chien en bonne santé et dont le système immunitaire est efficient ne se laisse jamais envahir par les parasites : il se défend naturellement contre tous les types d’envahisseurs. Face à un animal qui est infesté de parasites, le naturopathe se pose déjà la question « qu’est ce qui fait que ce chien se laisse envahir par les parasites ? » avant même d’envisager de tuer les parasites avec un quelconque produit. Cette approche holistique permet de traiter la cause du problème en amont et non pas seulement ses conséquences.

Ainsi, pour prévenir les infestations, il « suffirait » donc d’offrir un mode de vie sain à votre chien en respectant l’équilibre de son alimentation, en lui proposant suffisamment d’activité en plein air pour le dépenser mentalement et physiquement et en « boostant » ses défenses immunitaires à l’aide de produits naturels. A ce titre, le vinaigre de cidre, l’extrait de pépin de pamplemousse rose ou la levure de bière ajoutés à son eau de boisson ou dans sa gamelle font simplement l’affaire.

Il existe également sur le marché des compléments alimentaires destinés à harmoniser l’équilibre acido-basique du chien et à le protéger ainsi contre certains parasites comme les tiques ou les puces.

Misez sur des répulsifs naturels : les huiles essentielles

De nombreuses plantes et huiles essentielles présentent des activités antiparasitaires que l’on peut utiliser pour protéger nos chiens de l’infestation des parasites. Ces huiles essentielles sont en effet sécrétées par la plante pour se protéger elle-même des infestations par les insectes.

Les huiles essentielles antiparasitaires peuvent être utilisées :

  • soit diluées dans une base dispersante constituée de 2ml shampooing et de 100ml d’eau pour environ 70 gouttes d’huile essentielle au maximum. Ce mélange est à homogénéiser avant chaque utilisation en spray à vaporiser sur le pelage de l’animal avant une promenade dans un endroit à risque et a minima deux fois par semaine. Les huiles essentielles utilisées sous cette forme doivent être testées sur une petite zone de la peau du chien.
  • ou plus rarement pures à raison de quelques gouttes à mettre directement sur la peau du chien au niveau de sa ligne dorsale, sur son poitrail, sur son ventre et entre ses oreilles à condition. La seule condition à l’utilisation des huiles essentielles pures sur la peau du chien et qu’elles ne soient pas dermocaustiques ou allergisantes pour le chien. Avant de les utiliser, il faut donc bien lire les précautions d’emploi qui figurent sur l’emballage du produit et tester ce dernier sur la peau du chien à raison d’une seule goutte sur au niveau du pli interne de la cuisse. Sachez qu’il existe également des colliers spéciaux avec une logette pour la diffusion des huiles essentielles répulsives.

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisée en mélange synergique.

Notez bien!

Ce n’est pas parce que les huiles essentielles sont naturelles qu’elles ne sont pas sans danger pour le chien. Il s’agit en effet de produits concentrés qui sont susceptibles de présenter une certaine toxicité pour le chien. Respectez les contre-indications et les précautions d’emploi indiquées sur l’emballage du produit. En règle générale, n’utilisez jamais d’huile essentielle sur un chat, chez un chien qui vit sous le même toit qu’un chat, chez une femelle gestante ou allaitantes ou chez un chiot de moins de 3 mois sans l’avis d’un vétérinaire.

Quelles huiles essentielles utiliser pour lutter efficacement contre les parasites externes du chien ?

Les huiles essentielles les plus efficaces contre les parasites externes du chien et les moins « toxiques » pour le chien sont des huiles à esters, alcools terpéniques, terpènes ou aldéhydes. Ainsi, voici quelques huiles essentielles efficaces et utilisables chez le chien pour lutter contre les parasites externes :

Huile essentielleEfficace contre…Mode d’utilisationPrincipales contre-indications et points de vigilance
Cannelle écorce de Ceylan (Cinnamom zeylanicum)PouxDiluée uniquementInterdite les femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois.
Dermocaustique et allergisante.
Ne pas utiliser sur le long terme.
Lavande aspic (Lavandula latifolia spica)Parasites diversPure ou diluéeInterdite chez les femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois
Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) Insectes et parasites divers Diluée uniquementInterdite chez le chat, femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois
Verveine odorante ou verveine citronnée (Lippia citriodora Kunte)LeishmaniaDiluée uniquementInterdite chez les femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois.
Dermocaustique et allergisante
Géranium rosat (Pelargonium x asperum) Moustiques,  poux, puces, tiques, … Pure ou diluée
Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)Moustiques, acariens …Diluée uniquementPossibilité d’allergies cutanées
Litsée citronnée ou verveine exotique (Litsea cubeba Persoon) Parasites divers Diluée uniquementInterdite chez les femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois.
Dermocaustique et allergisante
 Citronnelle de Ceylan (Cymbopogon nardus L.) Moustiques, puces … Diluée uniquementInterdite chez les femelles gestantes/allaitantes et chiots de moins de 3 mois.
Dermocaustique, irritante et allergisante.
Peut entraîner des réactions de sensibilisation cutanée.
Arbre à thé – Tea tree (Melaleuca alternifolia)Poux, tiques, acariens …Diluée uniquement

Quelles alternatives aux huiles essentielles ?

Les huiles essentielles peuvent être remplacées sans danger par des hydrolats de lavande vraie, de genévrier, de géranium rosat, de verveine citronnée ou bien encore de sapin de Douglas… à vaporiser sur le pelage de l’animal. Moins concentrés en principes actifs que les huiles essentielles, ces hydrolats sont aussi moins agressifs, moins odorants (et donc moins dérangeants pour l’odorat du chien) et présentent des risques d’intoxication moindres. Seul inconvénient : ils se gardent beaucoup moins longtemps que les huiles essentielles.

Tiques et puces : les médailles à ondes de forme

Dans l’arsenal des solutions naturelles contre les tiques et les puces, il existe enfin des médailles à ondes de forme à accrocher au collier du chien afin de repousser les parasites.

Basées sur une charge bioénergétique, ces médailles créent un champ vibratoire autour de l’animal qui repoussent les parasites tels que les puces et les tiques en « brouillant » leurs capteurs. Ces médailles, qui peuvent laisser les esprits cartésiens septiques quant à leur mode d’action comparable à celui des médecines énergétiques comme l’homéopathie, font néanmoins de plus en plus d’émules chez les adeptes des médecines alternatives. Sans danger pour les chiots et les femelles gestantes, ils sont donc à tester afin de se faire une idée de leur efficacité.

Quelles sont les limites des produits antiparasitaires naturels ?

Les limites de l’usage des produits antiparasitaires naturels pour chien sont les mêmes que celles que connaîtraient un agriculteur qui ferait le choix d’arrêter de mettre des produits phytosanitaires sur ses cultures. En agriculture biologique, les « pesticides » naturels sont certes moins toxiques pour l’environnement et les individus mais aussi un peu moins efficaces pour lutter contre les nuisibles : généralement, ils tuent pas ces derniers mais ne font que les repousser. C’est la même chose pour les antiparasitaires naturels pour chien : ils sont souvent répulsifs mais pas parasiticides. Il faut donc être un peu plus vigilant lorsque l’on utilise des produits antiparasitaires naturels et inspecter un peu plus régulièrement le pelage de son chien que lors de l’usage de produits de synthèse.

De plus, leur rémanence, c’est-à-dire la durée pendant laquelle le produit continue à exercer son action, est aussi plus courte que celle des antiparasitaires chimiques conventionnels et il faut donc les appliquer plus souvent.

Si votre chien est fortement exposé aux parasites, il est toujours possible d’opter pour des antiparasitaires conventionnels – qui sont très efficaces – mais en raisonnant autant que possible leur utilisation et toujours en fonction du risque parasitaire encouru par votre chien.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation