La transition alimentaire ou comment changer l’alimentation de son chien ?

transition alimentaire du chien

Au cours de la vie d’un chien, le changement d’alimentation est inévitable pour diverses raisons : accompagner des changements physiologiques, pour répondre aux contraintes d’une pathologie diagnostiquée, lorsque le chien n’aime plus ses croquettes ou que son aliment actuel ne lui convient plus…

Quelle que soit la raison du changement d’aliment, il doit obligatoirement s’accompagner d’une transition alimentaire. Transition alimentaire ? Pour quoi faire ? Dans quels cas la pratiquer ? Et comment s’y prendre concrètement ?

Pourquoi la transition alimentaire est-elle importante chez le chien ?

Chez un chien qui mange tous les jours le même aliment industriel, qu’il s’agisse de croquettes ou de pâtées, les bactéries qui peuplent son intestin sont en quelque sorte « habituées » à cet aliment. Ces bactéries intestinales interviennent dans la digestion en fermentant les résidus alimentaires qui arrivent dans le gros intestin.

Lorsque l’aliment est changé, il faut un certain temps pour que la flore intestinale, qu’on appelle aussi le microbiote, se renouvelle et se modifie pour être capable de fermenter les résidus du nouvel aliment, qui sont donc différents en termes de composition.

Si le changement d’aliment est trop brutal, on ne laisse pas le temps au microbiote de se renouveler, ce qui peut entraîner des troubles intestinaux et des problèmes de diarrhée.

La transition alimentaire permet de limiter ces problèmes : elle consiste à changer très progressivement l’aliment du chien pour laisser le temps à sa flore intestinale de s’adapter à ce nouvel aliment.



Dans quels cas pratiquer une transition alimentaire ?

Une transition alimentaire doit se faire dès lors que l’on change d’aliment :

  • que l’on passe d’une marque de croquettes/ pâtées à une autre, ou même d’une référence de croquettes/pâtées à une autre au sein de la même marque de croquettes/pâtées,
  • que l’on passe d’une alimentation sèche (croquettes) à une alimentation industrielle humide (pâtées) ou inversement,
  • que l’on passe d’une alimentation industrielle à une alimentation « maison » de type ration ménagère classique ou BARF.

Transition alimentaire : comment faire concrètement ?

Changer de croquettes

Pour changer de croquettes, il suffit de mélanger progressivement le nouvel aliment à l’ancien, à chaque repas, pendant sur une quinzaine de jours. Le premier jour, commencez par mélanger 1/15ème du nouvel aliment avec les 14/15ème de l’ancien. Le deuxième jour, mélangez 2/15ème du nouvel aliment avec 13/15ème de l’ancien et ainsi de suite jusqu’au 15ème jour où le nouvel aliment aura remplacé en totalité l’ancien dans la gamelle du chien !

Passer d’une alimentation sèche à une alimentation humide

Pour habituer votre chien habituellement nourri avec une alimentation industrielle à une alimentation humide (ration maison ou pâtée industrielle), le plus simple est de fractionner sa ration journalière en 2 repas (si ce n’est pas déjà le cas), de lui donner son aliment habituel lors du premier repas puis son nouvel aliment lors du deuxième repas de la journée (ou inversement, peu importe) sur une quinzaine de jours. Si, à l’issue de cette période de transition alimentaire, votre chien ne présente pas de problèmes digestifs trop importants, vous pourrez alors passer à deux repas par jour du nouvel aliment. La transition peut se faire encore plus progressivement en fractionnant la ration en 3 repas par jour.

Il est déconseillé de mélanger croquettes et ration maison ou pâtée au sein du même repas car les temps de digestion de ces deux types d’alimentation sont différents.

Chaque chien est différent…

Soyez conscient que chaque chien est différent et s’adaptera différemment aux changements d’aliments. Pour certains, le changement se fera facilement et rapidement dès 4 à 7 jours, quand pour d’autres, quinze jours de transition ne seront pas suffisants.

Pendant toute cette phase de transition, il est important de bien observer les selles de votre animal. Il est normal que les selles soient un peu molles, glaireuses et non moulées au début de la transition alimentaire… mais si le problème perdure ou que la diarrhée est trop importante, c’est que la transition a été trop rapide pour votre animal et qu’il faut l’étaler encore dans le temps ou que le nouvel aliment ne lui convient tout simplement pas.

Il est possible également d’accompagner les changements d’alimentation par l’administration de probiotiques et/ou de prébiotiques pour aider la flore intestinale à se renouveler.

7a1869ed670e1c787e5a67e397b8ddc3EEEEEEEEEEEEEEEEEEE