L’ulcère de l’œil chez le chien

L'ulcère de la cornée du chien
© Pixabay

Qu’est-ce qu’un ulcère de l’œil chez le chien ? Comment se manifeste-t-il ? Comment est-il traité ?

Qu’est ce qu’un ulcère de l’œil ?

Ce qu’on appelle communément un ulcère de l’œil chez le chien est en réalité un ulcère de la cornée, cette fine membrane normalement lisse et transparente qui recouvre l’avant de l’œil du chien.

Un ulcère de la cornée désigne une perte de substance d’une partie plus ou moins importante de l’épaisseur de la cornée. En d’autres termes, il s’agit d’un « trou » plus ou moins profond dans l’épaisseur de cette membrane de l’œil.

Quelles sont les causes d’ulcère de la cornée chez le chien ?

Il existe plusieurs origines potentielles d’ulcération de la cornée chez le chien parmi :

  • diverses anomalies / affections des paupières du chien qui ont pour effet d’irriter et blesser la cornée comme un colobome (défaut de développement d’une partie des paupières), un entropion, une blépharite, une tumeur des paupières ou une insuffisance de fermeture des paupière appelée lagophtalmie,
  • une irritation de la cornée par des shampooings, des UV, des substances acides ou alcalines, de la fumée,
  • des anomalies du film lacrymal qui entraînent une sécheresse oculaire du chien,
  • des traumatismes tels qu’une griffure de chat ou la présence d’un corps étranger au contact de la cornée,
  • la présence de cils ou de poils mal implantés qui viennent frotter sur la cornée (distichiasis, cils ectopiques, trichiasis des plis nasaux…),
  • diverses infections bactériennes ou virales,
  • une dégénérescence ou une dystrophie (développement anormal) de la cornée.

Comment se manifeste un ulcère de la cornée chez le chien ?

A moins que l’ulcère ne soit vraiment profond, il n’est pas toujours possible pour le propriétaire de l’animal de le voir directement en observant la surface de l’œil du chien. En revanche, un ulcère de l’œil s’accompagne généralement de signes de douleurs oculaires qui poussent parfois le chien à se frotter voire à s’auto-mutiler parmi d’autres symptômes comme :

  • un clignement accru des yeux et fermeture involontaire des paupières du chien qu’on appelle un blépharospasme,
  • un larmoiement de l’œil (épiphora),
  • une rougeur de l’œil,
  • une contraction de la pupille.

La présence d’un ulcère cornéen peut aussi parfois s’accompagner d’une modification de l’aspect de la cornée qui perd de sa transparence (apparition d’un voile gris-bleu ou blanchâtre), de l’apparition d’une petite protrusion (boule) à la surface de la cornée ou de l’accumulation de pus à la surface de la cornée.

Chez le vétérinaire, un ulcère de la cornée peut être assez simplement mis en évidence par un test à la fluorescéine. Ce test consiste à instiller une goutte de fluorescéine, un colorant vert, dans l’œil atteint du chien puis à l’observer à l'aide d'une lumière bleue. Les ulcères de la cornée apparaissent alors éclairés en vert fluo.

Ulcère de la cornée : les traitements possibles

Le traitement de l’ulcère cornéen va tout d’abord consister à en éliminer la cause. Par exemple, si l’ulcère est lié à un frottement de cils sur la cornée du chien, le vétérinaire va s’attacher à épiler ces cils mal implantés.

Lorsque l’ulcère est peu profond, le traitement de l’ulcère va généralement consister en l’instillation de collyres et/ou de pommades ophtalmiques antibiotiques pendant quelques jours jusqu’à cicatrisation complète de la cornée. Pour éviter que l’animal ne se frotte les yeux, il est parfois nécessaire de lui mettre une collerette pendant toute la durée de son traitement.

Quand l’ulcère est plus profond ou qu’il récidive, diverses procédures chirurgicales peuvent alors être envisagées. La greffe cornéenne en fait notamment partie.



Animaux Bonheur
Animaux bonheur

ad3e07ace2a7359680fa0a161f28b5af''''''''''''''''''''''''''''''