Oscar, un jeune Malinois de 6 mois, l’a échappé belle. Déclaré mort par euthanasie sur le papier, sa propriétaire l’a retrouvé quelques jours plus tard bel et bien vivant chez une inconnue. Mais que s’est-il passé ? Retour sur ce « miracle »…

Oscar, le chien qui “ressuscite”

C’est l’Est Républicain qui nous relate cette histoire rocambolesque dans l’édition de Besançon du 2 août 2018.

Oscar, le chien de Samia Khaoua vivant à Émagny, une commune du Doubs, a atterri dans une clinique vétérinaire après s’être blessé en restant coincé à la suite d’une tentative d’évasion de son enclos. Agé de seulement 6 mois, le jeune Malinois qui souffrait de ses blessures y a été admis pour être perfusé, soigné et gardé en observation.

A l’issue de 48 heures d’observation, sa propriétaire déclare au journal avoir reçu un appel de la clinique lui sommant de « prendre une décision » face à l’infection généralisée de son chien. Après réflexion, elle passe donc à la clinique pour régler le montant de l’euthanasie de son animal mais fait le choix de ne pas assister à ses derniers instants.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais, dès le lendemain, en discutant avec l’un de ses collègues de travail, Samia apprend que la compagne de son collègue a justement récupéré un chien de la même race et du même âge…dans la clinique où était hospitalisé Oscar.

Par acquis de conscience, Samia se rend au domicile de cette femme et y reconnaît…Oscar. Le doute n’est pas possible car le chien arbore le numéro d’identification de son petit Malinois au creux de son oreille tatouée. Le chien avait manifestement été confié à une nouvelle famille et non pas euthanasié comme le pensait Samia, attestation d’euthanasie fournie par la clinique à l’appui.

La clinique dément…

La direction de la clinique conteste la version de Samia. Elle dément avoir incité la propriétaire d’Oscar à le faire euthanasier car son état de santé ne le justifiait pas. Néanmois, elle reconnaît une erreur dans la gestion du cas d’Oscar. Selon les dires de la clinique au cœur de la polémique, ce sont deux assistantes qui auraient insisté auprès du vétérinaire pour le faire renoncer à l’euthanasie, ce qu’il a finalement accepté de faire mais sans en informer la propriétaire de l’animal. Il est en effet possible pour un vétérinaire de refuser une euthanasie s’il estime qu’elle n’est pas médicalement justifiée, à la seule condition que cette décision suive une procédure transparente, ce qui n’a visiblement pas été le cas ici.

La propriétaire d’Oscar a porté plainte et une enquête de gendarmerie est en cours pour faire la lumière sur cet imbroglio.

Bien loin de tous les soucis judiciaires des Humains, tout est bien qui fini bien pour Oscar, soigné dans une autre clinique et qui se porte, quant à lui, beaucoup mieux.




toutoupourlechien.com

Par Vincent POLETTE

Co-fondateur de toutoupourlechien.com, webmaster & rédacteur d'actualités canines.