Un supermarché refuse l’entrée à un chien d’assistance

Un chien d'assistance
© Pixabay

Un jeune homme souffrant d’un handicap moteur accompagné de son chien d’assistance s’est vu refuser l’accès à un supermarché à Toulouse. La vidéo de la scène scandalise les internautes…

Kévin Fermine est un jeune homme de 27 ans souffrant d’une infirmité motrice cérébrale qui le contraint à se déplacer dans un fauteuil roulant. Partout où il se rend, il est accompagné de Jumbé, son chien d’assistance qui le seconde dans tous ses gestes quotidiens. Partout ? Visiblement non ! Vendredi 3 août 2018, le jeune homme s’est vu refusé l’accès d’un supermarché de quartier à Toulouse parce qu’il était accompagné de son Golden Retriever. La raison invoquée par l’employé de l’enseigne ? «Une question d’hygiène » rapporte Le Figaro.  Selon le journal, un responsable du supermarché aurait même indiqué à Kevin que son chien risquait de « lécher les légumes » et de « renifler les saucissons ».

Des chiens exceptionnels

S’il est vrai que les chiens ne sont communément pas admis dans les magasins alimentaires pour des raisons évidentes d’hygiène, les chiens guides et les chiens d’assistance font cependant figure d’exception. Dans les colonnes du Figaro, c’est Odile Maurin, présidente d'Handi-Social, une association de défense des personnes en situation de handicap, qui rappelle au dirigeant du supermarché que cette exception est même inscrite dans la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances. Au cinéma, au théâtre, à l’hôtel ou bien encore dans les salles de sport et les transports en commun, les chiens guides et les chiens d’assistance, spécialement éduqués pendant deux ans, peuvent entrer dans tous les lieux publics où les chiens ne sont d’ordinaire pas admis. Même les magasins qui, par mesure d'hygiène, interdisent leur entrée aux animaux sont également dans l'obligation d'autoriser l'accès des chiens d'assistance accompagnant leurs clients titulaires d'une carte d'invalidité. Cet accès est également obligatoire pour les personnes valides chargées de l'éducation des futurs chiens guide et d'assistance pendant toute leur période de formation.

Bad buzz pour l'enseigne de supermarché

Le maître de Jumbé, s’était déjà vu refuser l’entrée du magasin une première fois la semaine précédente. C’est excédé que le jeune homme a contacté Odile Maurin qui, accompagnés de 2 autres personnes, ont décidé de retenter l’expérience et de filmer la scène. La vidéo a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et suscité l’indignation de nombreux internautes.

La direction de l’enseigne de supermarché visée a depuis tweeté pour s’excuser auprès de Kévin Fermine en promettant de faire un « rappel à la règlementation » auprès des équipes des différents magasins du groupe. Il était temps...




2bbece1b32318e872c5f39c54b08cf12ddddddddddddddddddddd