Les verrues chez le chien

verrues du chien
© image d'illustration Pixabay

Il arrive que nos amis les chiens aient aussi des verrues. Ces petites tumeurs cutanées que l’on connaît sous le nom de « verrue » sont appelées des papillomes.

Papillome ou verrue du chien : de quoi parle-t-on ?

Les verrues ou papillomes sont des excroissances, généralement de petite taille, qui peuvent apparaître sur les muqueuses, souvent sur les gencives, ou la peau du chien. La présence de papillomes chez le chien est une affection dermatologique connue sous le nom de papillomatose.

Les papillomes sont des tumeurs bénignes qui doivent néanmoins faire l’objet d’une surveillance vétérinaire car elles peuvent être confondues par le propriétaire de l’animal avec d’autres lésions de la peau plus sérieuses et quelques cas (rares) de « cancérisation » de ces papillomes ont été déjà été décrits.

A quoi sont dus les papillomes ?

Le papillome doit son nom et trouve son origine dans une contamination par un virus appartenant à la famille des papillomavirus. Ce virus est contagieux et peut donc se transmettre d’un chien à un autre par contact direct ou par le biais d’une surface contaminée mais il ne pénètre dans la peau ou les muqueuses que si celles-ci présentent une plaie ou une micro-lésion.

En fonction de la localisation des « verrues », ce ne sont pas les mêmes virus qui sont incriminés. Ainsi, on distingue des papillomavirus responsables de papillomatose buccale et d’autres responsables de papillomatoses cutanées.

Le statut immunitaire de l’animal joue également un rôle très important dans sa contamination par le virus si bien que ce dernier contamine souvent les animaux plutôt fragiles de ce point de vue : les chiots, les animaux âgés ou affaiblis par une autre maladie en cours d’évolution. C’est aussi pour cette dernière raison que la présence de papillome chez un animal adulte doit faire suspecter la présence d’une cause sous-jacente qu’il convient de faire explorer par un vétérinaire.

Verrue du chien : à quoi cela ressemble ?

On distingue deux types de papillomes chez le chien :

  • les papillomes exophytiques sont en relief et prennent la forme d’un chou-fleur,
  • les papillomes inversés se présentent sous forme de petites plaques avec un pore central,

papillome inversé chez le chien

Ces différents types de papillomes peuvent :

  • prendre des couleurs variables : noire, marron, blanche ou même rosée,
  • apparaître sur la peau du chien, généralement sur la tête ou les membres, ou ses muqueuses (intérieur de la gueule, paupières…)
  • être isolés ou être présent en très grand nombre.

Les papillomes ne sont généralement pas douloureux pour le chien mais peuvent le gêner s’ils sont présents en grand nombre dans sa gueule. Dans ce cas, la papillomatose buccale peut s’accompagner d’une mauvaise haleine, d’un refus de s’alimenter ou par des petits saignements buccaux.

A retenir !

La seule observation de la forme, de la localisation et de la vitesse de croissance d’une excroissance présente sur la peau de votre chien ne permet en aucun cas de savoir si elle est bénigne ou non. Toutes les tumeurs ou masses cutanées, découvertes sur votre chien, si petites soient elles, doivent faire l’objet d’une visite chez le vétérinaire. En cas de doute, il pratiquera alors une biopsie afin de s’assurer du caractère bénin ou malin de la tumeur.

Verrue du chien : comment ça se soigne ?

Les papillomes sont des tumeurs bénignes qui peuvent, régresser spontanément et pour lesquelles il est possible que votre vétérinaire n’envisage pas de traitement. C’est notamment le cas des papillomes qui se développent chez les chiots et dont la régression spontanée s’observe en 2 à 4 mois.

Néanmoins, pour les cas de papillomes très nombreux qui peuvent entraîner une gêne chez l’animal ou la contamination d’autres animaux, le vétérinaire dispose de plusieurs possibilités de traitement parmi :

  • un traitement par voie orale à base d’antibiotiques,
  • un traitement local à l’aide d’une pommade,
  • la chirurgie ou la cryochirurgie qui consiste à détruire par le froid extrême les cellules lésées.

Traitement naturel des verrues de la peau du chien

L’aromathérapie peut venir à la rescousse du traitement local des verrues de la peau chez le chien. L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan présente en effet des propriétés anti-infectieuses que l’on peut aisément mettre à profit dans la lutte contre les verrues. Cependant, ne tentez ce traitement que si votre vétérinaire vous a bien confirmé que votre chien souffrait d'une verrue cutanée et pas d'une lésion d'une autre nature.

Demandez à votre pharmacien de vous préparer une huile végétale (Nigelle de Damas de préférence) contenant au maximum 30% d’huile essentielle de Cannelle de Ceylan. Pour plus d’efficacité, vous pouvez lui demander d’associer les huiles essentielles de Tea Tree et de Sarriette des Montagnes à la Cannelle (mais toujours sans dépasser la teneur de 30% d’huile essentielle dans l’huile végétale). Appliquez le mélange à l’aide d’un coton-tige une fois par jour directement sur la verrue en prenant soin de ne pas en mettre sur la peau saine qui borde la verrue. Sans cette précaution, l’huile essentielle de Cannelle pourrait « brûler » la peau non lésée de votre animal car elle est dermocaustique. Pour vous aider, vous pouvez découper un trou de la taille de la verrue dans un pansement puis l’appliquer sur la zone à traiter avant l’application du produit. Poursuivez le traitement jusqu’à disparition complète de la verrue. Attention, l’utilisation de ce mélange d’huiles essentielles est formellement contre-indiqué chez les chats, les chiots et les femelles gestantes et allaitantes. Ne pas utiliser sur les muqueuses mais uniquement sur la peau.



b53ef3e5324a942aa99f3908b8aff359TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT