Les vitamines, à quoi servent-elles chez le chien ? Quels sont les vitamines dont il a besoin ? Quand faut-il lui donner des compléments alimentaires vitaminés ?

Une vitamine, c’est quoi au juste ?

Les vitamines sont des micronutriments, des substances dont le chien a besoin en très petite quantité. A la différence des macronutriments que sont les protéines, les lipides et les glucides de l’alimentation, les vitamines n’ont aucune valeur énergétique : elles n’apportent pas de calories dans la ration alimentaire.

En revanche, elles jouent un rôle important dans la vitalité du chien puisqu’elles exercent des fonctions primordiales dans divers processus biochimiques de l’organisme. En d’autres termes, les vitamines sont essentielles pour que les cellules de l’organisme du chien puissent fonctionner correctement.

On classe généralement les vitamines en deux groupes :

  • Les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) qui comptent les vitamine C et les vitamines du groupe B (B1, B2, B3 ou PP, B5, B6, B8, B9, B12 et choline),
  • Les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses et stockées dans les tissus adipeux) qui comptent les vitamines A, D, E et K.

De quelles vitamines un chien a-t-il besoin ?

A l’exception des vitamines C et K, l’organisme du chien étant incapable de synthétiser les vitamines, elles doivent impérativement lui être apportées par son l’alimentation.

Ainsi, un chien a besoin dans son alimentation de :

  • Vitamine A pour la vision nocturne, pour sa croissance et l’entretien et le renouvellement de ses tissus,
  • Vitamine D pour sa croissance et pour aider ses os à rester solides,
  • Vitamine E pour protéger l’organisme de l’oxydation,
  • Vitamines B1, B2, B3 ou PP, B5, B8, B9 et B12 pour intervenir dans les métabolismes cellulaire et énergétique et pour maintenir la peau, les poils et les griffes en bon état,
  • Choline pour intervenir dans le métabolisme des graisses.

La vitamine C agit quant à elle comme un antioxydant qui intervient dans l’immunité et de nombreuses autres fonctions tandis que la vitamine K intervient dans la coagulation sanguine.

Quand faut-il supplémenter son chien en vitamines ?

  • Jamais lorsque le chien est en bonne santé et nourri avec un aliment complet industriel (croquettes ou pâtées).

Si son aliment est bien adapté à ses besoins et à son stade physiologique, cet aliment doit lui apporter toutes les vitamines dont il a besoin. Le supplémenter en vitamines serait donc au mieux inutile et au pire dangereux. La supplémentation d’un chien en vitamines ne devrait donc se faire que sur avis ou prescription d’un vétérinaire.

Quand le mieux est l’ennemi du bien …

En matière de nutrition, certains excès sont presque tout aussi nocifs pour la santé que des carences ! C’est le cas pour les vitamines A et D qui sont toxiques si elles sont consommées en excès.

L’excès de vitamine A entraîne des faiblesses musculaires et des troubles de la croissance osseuse et un excès de vitamine D peut être à l’origine d’affections graves, de troubles de la croissance et de la reproduction. Pour ces raisons, il est formellement déconseillé de complémenter un chien avec ces vitamines. On évite donc l’huile de foie de morue, le foie frais ou séché en grande quantité…tout comme les autres compléments alimentaires sources de vitamines A et/ou D, qu’ils soient naturels ou non.

  • Tous les jours si le chien est nourri avec une alimentation maison.

Une alimentation maison doit être équilibrée en macronutriments et en micronutriments. Pour apporter ces micronutriments dans des quantités adaptées aux besoins du chien, les aliments ne suffisent pas et il est indispensable de compléter sa ration ménagère avec un complément minéralo-vitaminique en vente chez votre vétérinaire. Ce complément présenté sous forme de poudre ou de comprimé est à ajouter à chaque repas afin d’équilibrer la ration et d’éviter les carences.

  • Quand une pathologie le justifie

Certaines maladies ont pour origine ou pour conséquence une carence en vitamines, elle-même responsable de symptômes gênants. Chez ces chiens, l’administration de vitamines au chien fait donc partie intégrante du traitement. C’est le cas par exemple de l’insuffisance pancréatique exocrine qui gêne l’absorption de la vitamine B12. Pour traiter les conséquences de la maladie, le vétérinaire peut alors décider de complémenter l’animal avec des vitamines. Bien évidemment, cette complémentation ne doit se faire que sur prescription vétérinaire.