Votre chien a la fâcheuse habitude d’avaler tout ce qui lui passe par la gueule ? Dans le jargon canin, on appelle ce comportement le pica (ou picage).

Chaussettes, crottes, morceaux de plastique, clous, morceaux de verre, végétaux, cailloux … tout y passe chez les chiens « picavores ». Et, manger tout et n’importe quoi, n’est pas sans danger pour la santé de votre compagnon à 4 pattes.

Quels sont les risques ?

En fonction de la nature du corps étranger avalé, le chien risque :

– Une intoxication

– La contraction des maladies infectieuses et de parasites en ingérant des corps étrangers contaminés par des larves ou des œufs de parasite

– Des troubles digestifs qui vont de la simple irritation du tube digestif pouvant se traduire par de la diarrhée et/ou des vomissements, qui bien souvent, se solutionneront seuls à la sub-occlusion ou l’occlusion intestinale voire à la perforation digestive. Très préoccupantes, la sub-occlusion est une obstruction partielle des  intestins et l’occlusion est une obstruction complète du tube digestif. Toutes les deux se traduisent par un fort ralentissement voire un arrêt  complet de la progression des excréments dans le tractus digestif. Elles provoquent de fortes douleurs abdominales, et généralement des nausées et des vomissements. Si le corps étranger ingéré est dur et acéré, il peut également provoquer une perforation digestive. Le contenu des intestins se déverse alors dans l’abdomen provoquant une péritonite.

Que faire si mon chien a avalé quelque chose ?

Cela dépend bien évidemment de la nature du corps étranger avalé.

Si le corps étranger est digestible (exemple : crottes, végétaux non toxiques, terre…), votre chien va tout simplement digérer l’objet du délit. Pensez simplement à vermifuger votre toutou tous les 2 mois – au lieu des 6 mois généralement recommandés- si cette manie devient une habitude.

Si le corps étranger est digestible mais susceptible de provoquer une intoxication (exemple : chocolat, végétaux traités avec des pesticides, plantes toxiques pour les chiens comme le lys ou cyclamen), contactez immédiatement votre vétérinaire qui vous indiquera la marche à suivre. Il sera peut être nécessaire de faire vomir votre animal si l’ingestion a eu lieu moins de 2 heures avant que vous vous en rendiez compte.

Si le corps étranger est un objet solide non digestible, ne tentez en aucune manière de faire vomir votre chien. La « remontée » de l’objet en sens inverse pourrait provoquer plus de dégâts que de laisser faire la nature. Donnez immédiatement environ 200 g de blancs de poireaux cuits  à manger à votre chien. Le poireau a la capacité d’enrober le corps étranger et de le faire progresser plus aisément dans le tube digestif en vue de son expulsion dans les excréments. Surveillez les selles de votre chien. Si ses excréments contiennent du sang ou s’il ne fait pas ses selles, courez chez votre vétérinaire en urgence. Cela peut être le signe d’une perforation ou d’une occlusion intestinale. Dans le cas inverse, continuez le régime à base de poireau matin, midi et soir pendant 3 jours en plus des repas habituels. Il est essentiel d’aller à la « chasse au trésor » dans les excréments de votre chien pour vérifier que l’élimination du corps étranger se fait correctement et entièrement. Si l’intégralité de l’objet avalé n’est pas ressorti au bout de 3 à 4 jours, consultez votre vétérinaire.

Au moindre comportement anormal du chien (perte d’ appétit, vomissements, ne fait plus ses besoins, diarrhée, dort beaucoup, ne joue plus…), consultez votre vétérinaire en urgence.